Zoo de Granby juin 2021
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 4 août
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe en Estrie
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 24 novembre 2014

C'est quoi apprendre ?



 Imprimer   Envoyer 

Notre monde est fait de matière.

De la matière à comprendre. À prendre. Apprendre.

Apprendre, c'est mettre à l'avant-plan la matière grise. Celle qui contient le gros bon sens quand l'expression devient populaire.

Apprendre, c'est avoir l'humilité de ne pas considérer qu'on sait tout. C'est ajouter de la profondeur à la pensée. C'est développer un esprit critique. Pas critique dans le sens de chiâleux, critique dans le sens qu'on ne gobe pas automatiquement tout ce qui est dit sans se demander si au moins c'est fondé sur quelque chose de défendable. Ou encore, critique dans le sens de prendre en compte et prévoir, dans la mesure du possible, les conséquences qu'auront, demain, les gestes qu'on pose aujourd'hui.

Apprendre, c'est se donner la possibilité de prendre un peu de recul et de réfléchir à une situation plutôt que de laisser l'émotion du moment dicter sa route.

Je réfère souvent à un exemple qui a été déterminant dans ma compréhension de la notion de conséquence dans les gestes qu'on pose.

Il y a plusieurs années le gouvernement avait trouvé une manière irrésistible et incontestable d'aller chercher de nouveaux fonds pour financer l'appareil public. Il allait augmenter de manière majeure la taxe sur les cigarettes. Qui peut être contre cela? Le fumeur est reconnu comme étant à haut risque dans une longue et triste liste de maladies. Et comme le fumeur n'a plus la cote, l'équation fonctionne : on impose une taxe majeure qui devient un modérateur de consommation (l'argent parle, non?) et, en plus, les fumeurs ne peuvent pas se plaindre, ils n'ont pas la cote. « Qu'ils arrêtent de fumer, c'est tout! »

Vous voyez, dans cet exemple, on fait de la petite politique. Celle qui arrive avec quelques idées préconçues qui recevront l'aval des électeurs qui, eux, sont occupés à courir leur vie et ne cherchent pas trop à analyser les conséquences. « Après tout, diront ceux-ci, les politiciens sont payés pour analyser pour nous, non? »

Ce qui est arrivé ensuite ne ressemble pourtant pas au scénario original.

En fait, on a sous-estimé la capacité de réaction des commettants. En moins de temps qu'il en faut pour le dire, le réseau du marché noir s'était organisé. Du coup, le gouvernement laissait filer une manne, s'éloignant de la transaction au point de ne plus pouvoir inhaler les millions de dollars prévus en taxes nouvelles. En même temps, et comme les cigarettes de contrebande échappent aux contrôles de qualité, le gouvernement, à son tour, échappait les leviers lui permettant de s'assurer de la qualité minimale des produits offerts.

L'exemple est terre à terre. Mais il peut s'appliquer au réseau des garderies qu'on déstabilise. En plus, on le fait « à crédit », c'est-à-dire que les familles paieront plus tard, sur leur déclaration d'impôts, pour un service reçu aujourd'hui.

On sous-estime la capacité des parents à se trouver des moyens plus ou moins légitimes de s'arranger autrement.

Même chose pour les coupures en santé. Et toutes les autres. Toutes, celles, et elles sont légion, qui ont été annoncées dernièrement.

Apprendre, disais-je, c'est se donner une chance d'agir en citoyen responsable.

Et le citoyen en moi s'inquiète. Ce n'est pas une question de bannière politique. C'est une question de compréhension : il m'apparaît clair que le gouvernement, sous le prétexte d'atteindre, tout de suite, le déficit zéro, est en train de briser les fondations d'une sociale démocratie qu'on a mis des années à construire.

Le tout, sans se soucier d'annoncer ses couleurs à l'avance et de susciter un débat.

Le citoyen en moi se rappelle très bien que M. Couillard a répété qu'il fallait briser le cynisme que les électeurs ont pour la classe politique. Si ces agissements déterminent sa façon d'y arriver, on vit, lui et moi, dans des mondes parallèles.

À la case départ, ne coupons pas dans le programme scolaire dans lequel sont inscrites des matières comme l'histoire, la philo, la géographie et autres.

Notre monde est fait de matière. Apprendre, par le biais de différentes matières, contribue à façonner des citoyens responsables qui éliront, un jour, des gens qui mettront de l'avant le principe de la responsabilité sociale.

Clin d'œil de la semaine

Mise en garde électorale obligatoire dorénavant : « Attention, les paroles des politiciens sont constituées de fumée. Éviter d'inhaler. »


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
La ferme, on est dimanche! (2)

La ferme, on est dimanche! (2)
Entre trois… et divague!

Entre trois… et divague!
Musée Nature Science Sherbrooke JUIL 21
NOS RECOMMANDATIONS
Deux jeunes automobilistes arrêtés pour grand excès de vitesse

Deux jeunes automobilistes arrêtés pour grand excès de vitesse
Six projets pour améliorer l’attraction de population dans le Haut-Saint-François

Six projets pour améliorer l’attraction de population dans le Haut-Saint-François
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Geneviève Hébert députée juillet 2020
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 4 août 2021
Les Jeux olympiques au féminin

Archives nationales du Québec à Sherbrooke
Mardi, 3 août 2021
Notre histoire en archives : Ernest Lacharité, de maréchal-ferrant à garagiste

François Fouquet
Lundi, 2 août 2021
Entre trois… et divague!

Me Michel Joncas
Jeudi, 29 juillet 2021
TRAVAIL AU NOIR ET GARANTIE

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Un corps brûlé confondu avec un mannequin à Sherbrooke Par Maxime Grondin Jeudi, 29 juillet 2021
Un corps brûlé confondu avec un mannequin à Sherbrooke
Quoi faire ce weekend? Par Catherine Blanchette Vendredi, 30 juillet 2021
Quoi faire ce weekend?
La justice des bien-pensants Par Daniel Nadeau Mercredi, 28 juillet 2021
La justice des bien-pensants
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous