Musée Nature Science relache 2021
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 3 mars
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
Salon Priorité Emploi fev 21
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 8 février 2021

Anniversaire pandémique : le temps de faire le point



 Imprimer   Envoyer 
Photo par form PxHere

Vivre une pandémie n'est pas coutume. Et je fais le souhait que ça ne le devienne pas!

Il y aura bientôt 1 an que nos vies ont été culbutées par la pandémie. Les dates anniversaires impliquent parfois une introspection, surtout quand on change de dizaine! Alors, à la veille de ce premier anniversaire, je fais un peu le point.

Le ménage des médias sociaux

Avec la fougue et la soif de voir et savoir, je me suis intéressé, au cours des premiers mois de la pandémie, à plein de trucs qui se disaient à gauche et à droite. « Fais tes recherches! », me répétaient pleins de gens qui m'étaient connus ou inconnus et qui multipliaient les statuts sur les médias sociaux.

C'est probablement un des éléments marquants de mon année: les médias sociaux remplis à craquer de statuts vides de contenu crédible, mais tellement remplis d'insultes, de mépris, de sous-entendus et d'affirmations aussi niaises que gratuites...

J'ai rapidement appris à reconnaître ces statuts. Ils sont souvent pareils. Le statut initial est souvent assez bien écrit et cite une référence. On voit vite que la référence n'est pas solide. Pas appuyée par des tiers. Mais le vrai filtre arrive avec un peu de patience. Il suffit généralement de faire un commentaire pour contester la valeur du statut pour constater que la réponse de l'auteur est soudainement hautaine, haineuse et remplie d'insultes. Bye, bye, crédibilité, si tant est qu'il y en eût!

Un bon matin, j'ai décidé que c'en était assez. Depuis, dès qu'il y a des insinuations malsaines, des affirmations grossières ou de simples références à d'autres statuts de blogueurs et/ou animateurs qui peuvent dire tout et son contraire d'une journée à l'autre, je me désabonne ou je masque tout. Pis j'ouvre mon Québec Science (et autres trucs du genre) pour m'informer. Ça me fait du bien de consulter une structure qui sollicite ma raison plus que mes émotions.

Vous savez quoi? Je me sens mieux depuis!

« Ben c'est ça, criss d'épais, y t'ont eu! », entends-je comme en écho...

Faire confiance est-il con?

Ma question est sérieuse. Vraiment.

Les « trumpistes » ont-ils raison de vouloir tout détruire parce qu'ils croient que tout est corrompu? Les complotistes, au fond, ont-ils un peu raison? Ne devrait-on pas retirer notre confiance des dirigeants et rebrasser cette soupe qui semble périmée aux yeux de plusieurs?

Bref, faire confiance est-il con?

Non. Non, ce n'est pas con. C'est même essentiel de faire confiance. Mais je tiens pour acquis que la confiance n'est pas aveugle!

Ainsi, il m'arrive de sourciller face aux mesures limitatives qu'on nous impose pour venir à bout de cette pandémie. De trouver que M. Legault est paternaliste dans la manifestation de son leadership. De rêver qu'il finisse par parler au "nous" plutôt qu'au "je", etc. Mais être plus ou moins d'accord avec une décision ou une attitude gouvernementale ne fait pas de moi quelqu'un qui veut renverser ce gouvernement ou l'ordre établi. Pour moi, il est clair qu'il est plus utile de s'impliquer selon les règles de la démocratie que de me mettre en marge et varger dans un tas difforme et qui demeurera difforme. Je sortirai dans la rue quand la menace à ma liberté sera réelle. Là, ce n'est pas le cas du tout.

Je retiens quoi, à la veille de cet anniversaire?

D'abord, que la Covid-19 n'est pas juste un rhume ou une grippe. Et que c'est vicieusement contagieux.

Puis, qu'au fil des années, nous avons oublié nos aînés dans la course folle de nos vies de consommateurs.

Aussi, que le véritable enjeu est de s'assurer que le système de santé peut prendre correctement en charge les gens malades de la Covid sans trop compromettre l'ensemble des autres activités médicales.

Mais plus important encore que l'affirmation « le but de la science est de douter, donc, si je mets tout en doute, j'agis de façon scientifique » est fausse. C'est l'argument servi par bien des complotistes, les « anti-masques » et autres. Je retiens que le but de la science n'est pas de douter de tout, mais bien de toujours accepter qu'un tiers ait accès à tout le processus de recherche et qu'il puisse contester les résultats.

C'est bien différent! Et pas mal plus rassurant...

Bon courage à vous!

 

Clin d'œil de la semaine  

« C'est juste une grippe! »

« La grippe est mauvaise, d'abord! », répond un ami à moi qui a passé 7 jours aux soins intensifs avec assistance respiratoire et qui tarde, 4 mois plus tard, à retrouver le souffle et l'endurance qu'il avait avant... 



Résidence Le Boisé du Lac dec 2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Je vous aimais bien, Monsieur et Madame Patate

Je vous aimais bien, Monsieur et Madame Patate
Entre Woke et Ward

Entre Woke et Ward
NOS RECOMMANDATIONS
Semaine de relâche : Sherbrooke veut que les jeunes s’amusent

Semaine de relâche : Sherbrooke veut que les jeunes s’amusent
Le Choix d’un liquidateur : Une décision pas toujours si simple!

Le Choix d’un liquidateur : Une décision pas toujours si simple!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Résidence Le Boisé du Lac dec 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Musée Nature Science relache 2021
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 3 mars 2021
Le petit panthéon de mes disparus

François Fouquet
Lundi, 1 mars 2021
Je vous aimais bien, Monsieur et Madame Patate

Me François Sylvestre
Jeudi, 25 février 2021
Le Choix d’un liquidateur : Une décision pas toujours si simple!

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Musée Nature Science relache 2021
Place au Carnaval de Sherbrooke Mercredi, 24 février 2021
Place au Carnaval de Sherbrooke
Un vieux débat toujours à recommencer entre les générations… Par Daniel Nadeau Mercredi, 24 février 2021
Un vieux débat toujours à recommencer entre les générations…
La fraude qui sévit à Sherbrooke est également présente à Magog Par Maxime Grondin Lundi, 1 mars 2021
La fraude qui sévit à Sherbrooke est également présente à Magog
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous