Cow-Boys, de Willie à Dolly
Fête du Lac des Nations Promutuel Assurance

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
20°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Ayer's Cliff: un médecin supplémentaire pourra travailler au centre de santé de la Vallée de Massawipi, annonce Québec.
 
EstriePlus.com - 10 ans déjà
ACTUALITÉS
Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Journal Haut-Saint-François
Marché la Gare de Sherbrooke
ACTUALITÉS / Estrie
Lundi, 4 juillet 2011

Rue Frontenac : erreur sur la personne



 Imprimer   Envoyer 

Dans un article publié ce matin à la page 7 du quotidien montréalais La Presse, article repris http://www.cyberpresse.ca/arts/medias/201107/04/01-4414774-rue-frontenac-le-nouvel-acquereur-brise-le-silence.php dans la Cyberpresse sous le titre de « Rue Frontenac: le nouvel acquéreur brise le silence », une importante erreur de fait a été commise.

Citant Marcel Boisvert, l'actionnaire actuel de Rue Frontenac, la journaliste Catherine Handfield écrit : « Dans les jours qui ont suivi le 17 juin, j'ai participé à un montage financier avec l'aide d'un expert sur ces questions (Michel Strecko), a écrit Marcel Boisvert dans sa lettre ouverte. »

Or dans cette lettre publiée hier http://www.estrieplus.com/contenu-0404040431333535-15391.html sur le portail Estrie Plus, le nom de Michel Strecko n'apparaît pas. Et pour cause. « L'expert qui m'a aidé au montage financier n'est pas monsieur Strecko, a soutenu Marcel Boisvert. Il s'agit plutôt d'un professionnel associé aux institutions financières du Québec, une personne dont c'est le métier et dont le nom n'a pas à être lancé ce matin dans les réseaux sociaux. »

En ce qui a trait à Michel Strecko, c'est un conseiller professionnel qui a été embauché pour une tâche bien précise avec un mandat circonscrit dans le temps. « J'avais besoin d'un expert pour naviguer dans les méandres de la loi sur les faillites, a poursuivi M. Boisvert, et Michel Strecko est un nom qui allait de soi. Sa réputation dans ce domaine est très bien établie dans le milieu des affaires et c'est grâce à lui que la faillite a pu être retardée de 45 jours.»

Une demande formelle de rectification des faits a été envoyée plus tôt à La Presse. « En attendant, certains usagers des réseaux sociaux font leurs choux gras de cette « coquille » et j'avoue que par les temps qui courent, je pourrais m'en passer ! » 

Marcel Boisvert, actionnaire de Rue Frontenac, mb@fastoz.com


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Attention aux fraudes téléphoniques à Sherbrooke

Attention aux fraudes téléphoniques à Sherbrooke
«La musique, c’est ma vie»- Richard d’Anjou

«La musique, c’est ma vie»- Richard d’Anjou
NOS RECOMMANDATIONS
Le pouvoir citoyen

Le pouvoir citoyen
La Jeune chambre de commerce dévoile son CA

La Jeune chambre de commerce dévoile son CA
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

magasingeneral.com
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Le Club de Golf Milby 2017
 
Caroline Caouette
Jeudi, 20 juillet 2017
L’écoute ; une clé importante pour les enfants!

Catherine Côté
Mercredi, 19 juillet 2017
Les essentiels à avoir dans sa valise pour les vacances!

Econosports
Mercredi, 19 juillet 2017
Tout sur le patin à roues alignées

Raphaelle Nault
Mercredi, 19 juillet 2017
Les couleurs à choisir pour les ombres à paupières

Yves Paquette
Mardi, 18 juillet 2017
Essai routier du Chevrolet Equinox 2018

François Fouquet
Lundi, 17 juillet 2017
Une fucking chronique…

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 6 juillet 2017
Marché la Gare de Sherbrooke
41 km de parcours navigable sur la rivière Coaticook Par Vincent Lambert Mercredi, 12 juillet 2017
41 km de parcours navigable sur la rivière Coaticook
«Comme une rock star pour un soir»- Marc Dupré Par Vincent Lambert Lundi, 17 juillet 2017
«Comme une rock star pour un soir»- Marc Dupré
«Je vais jouer mon stock qui brasse»- Steve Hill Par Vincent Lambert Lundi, 17 juillet 2017
«Je vais jouer mon stock qui brasse»- Steve Hill

Appellez-nous dès maintenant
1 866 528.9886
  • Connexion Internet
  • Forfait Internet et téléphonie
  • Hébergement site Web
  • Hébergement serveur
  • 2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous