magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
STYLE DE VIE
STYLE DE VIE / Style de vie
Renée Dagenais<br>Maître en yoga et méditation Par Renée Dagenais
Maître en yoga et méditation


Mercredi, 8 avril 2015

L’urgence de la patience



 Imprimer   Envoyer 

Je reçois régulièrement les publications d'un site de santé naturelle qui donne des conseils divers sur différents aspects de la santé.  Un des derniers que j'ai reçus portait le titre suivant : « L'urgence d'attendre »,  titre dont je me suis inspirée pour cette chronique.

Dans cet article, il est question des médecins qui, lorsqu'ils ressentent un malaise,  prennent le temps d'évaluer la situation avant de se lancer sur un médicament. Ils pratiquent la vertu de la patience, ce qui permet au corps de se guérir lui-même dans bien des cas, ou de trouver le remède vraiment approprié. 

Aujourd'hui, nous devons retrouver cette vertu dans tous les aspects de nos vies car la  norme est maintenant de se dépêcher à chaque instant, de toujours chercher des solutions rapides à tous les problèmes qui se présentent. Une maladie? Vite un médicament. Une émotion un peu forte? Vite, trouvons une façon de s'en débarrasser. Nous sommes devenus extrêmement inconfortables face à tout ce qui dérange nos vies organisées. Nous sommes très attachés à nos habitudes, nous souhaitons que tout aille bien en tout temps et lorsqu'une difficulté se présente, nous voulons l'éradiquer le plus vite possible et retourner  à ce que nous connaissons. Nous faisons tout pour éviter à tout prix de regarder en face les impacts intérieurs causés par notre situation.

Or, la vie par nature est mouvement, et même si une partie de nous le souhaiterait, il est faux de croire que nous pouvons tout contrôler (même avec toutes les affirmations du monde et toute la force du mental).

Le yoga et la méditation nous enseignent à prendre soin de nous, en nous permettant de retrouver notre essence, notre intuition et notre patience. Les pratiques nous permettent de ralentir notre rythme et amènent un calme intérieur apaisant. Avant d'agir, prenons le temps d'observer ce qui se passe, de respirer et de calmer la peur qui se manifeste lorsque tout ne va pas comme on voudrait. Apprenons à pratiquer la patience.

Une de mes amies me partageait le conseil d'un vieil agriculteur : « si tu veux manger une carotte, tu plantes une graine, tu mets de la m... dessus et tu attends.  Si tu es patient, tu vas manger une belle carotte en son temps.  Si tu es trop impatient, c'est de la m... que tu vas manger! »  J'ai bien ri, mais le conseil est effectivement très sage.

Cependant, il y a deux façons de pratiquer la patience : passivement, en niant la réalité et en espérant que tout va s'arranger de soi-même, ou activement par l'observation et la présence consciente. Nous développons la faculté d'attendre tout en étant attentif à ce qui se passe. Pour reprendre l'exemple de notre carotte, nous pouvons juste attendre, et récolter le légume après quelques semaines. Mais il se peut que les conditions ne soient pas idéales. Par exemple s'il ne pleut pas durant une longue période ou si la terre est très pauvre et attire de nombreux parasites, il est possible  que notre carotte ne parvienne pas à maturité.

Attendre en conscience, par contre, nous permet d'agir selon le besoin qui se présente, c'est-à-dire en prenant soin de l'environnement pour que notre fameuse carotte se développe bien. 

Dans la vie, attendre en conscience signifie observer ce qui se passe, respirer, entrer en nous et évaluer si la situation demande une action ou pas. Nous sommes habituellement plus confortables dans l'action. Mais lorsque la situation demande d'être patient, il faut apprendre à respirer encore et encore pour ainsi calmer l'inconfort et souvent la peur générés par l'inaction. Il nous faut retrouver la confiance en la vie, cultiver notre patience et laisser émerger notre sagesse intérieure. 

C'est en nous que se trouvent nos réponses. Encore faut-il retrouver le chemin de notre intériorité. Pour cela, la patience et la constance sont nécessaires.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Concours Ma région solidaire : l’Estrie termine 2e et obtient 6000 $

Concours Ma région solidaire : l’Estrie termine 2e et obtient 6000 $
C'est le temps des résolutions

C'est le temps des résolutions
NOS RECOMMANDATIONS
Mordus de l’hiver : une variante numérique pour cette année

Mordus de l’hiver : une variante numérique pour cette année
David Goudreault : l’Estrien espère retrouver son public bientôt

David Goudreault : l’Estrien espère retrouver son public bientôt
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Accident sur l’autoroute 10 : un enfant perd la vie Par Maxime Grondin Lundi, 18 janvier 2021
Accident sur l’autoroute 10 : un enfant perd la vie
Simon Madore prêt pour un autre mandat à la mairie de Coaticook Par Daniel Campeau Mardi, 19 janvier 2021
Simon Madore prêt pour un autre mandat à la mairie de Coaticook
Le Défi 28 jours sans alcool de plus en plus populaire en Estrie Par Maxime Grondin Mercredi, 20 janvier 2021
Le Défi 28 jours sans alcool de plus en plus populaire en Estrie
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous