Cogeco  Rythme FM - automne 2019
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
LE PAPOTIN
La une, accueil
Actualités
Reportages
Chroniques
Affaires municipales
Écho des organismes
Divers
Facebook
Cogeco 107.7 - automne 2019
Ministère de la culture et communication
LE PAPOTIN / Divers
Mercredi, 1 avril 2015

Voyage en Chine en 2014


par Solange Rodrigue et Marcel Frenette

 Imprimer   Envoyer 

Montréal à Vancouver : un vol de 5.5 heures. Vancouver à Hong-Kong : un vol de 13 heures dans un super gros porteur Boeing 777 de 450 places environ.

En avançant dans le temps, nous avons perdu 12 heures. Lorsqu'il est midi au Québec, il est minuit ici. Nous allons heureusement récupérer ce temps au retour.

Une petite anecdote. L'agente qui a pris nos bagages à l'aéroport nous dit : « C'est tout ce que vous avez comme bagages et vous partez pour un mois? » Je lui réponds « OUI Madame »! « Et bien, me dit-elle, vous voyagez vraiment léger ». En effet, mon sac à dos pèse 9 kilos et celui de Solange 9.5 kilos Naturellement les filles ont toujours plus de stock...!

Nous arrivons à Hong Kong le 9 octobre et nous y passons 4 jours. C'est une belle ville comme vous pouvez le constater sur les photos. Nous rencontrons David, un Irlandais que nous avions hébergé durant 9 mois lorsque nous habitions à Rimouski. Il réside maintenant à Hong Kong, est marié, a deux enfants et habite un appartement super luxueux juché dans la montagne. Ici c'est encore facile de communiquer car la majorité des gens parlent un peu l'anglais.

Le 14 octobre, nous quittons Hong Kong pour Guangzhou. Un voyage en train d'environ 2 heures. Une ville de 12 millions d'habitants, tout un choc! Ici c'est ce que j'appelle une escale technique qui nous permet de franchir la frontière et de s'adapter aux us et coutumes locales. Personne ou presque ne parle l'anglais. En descendant du train, nous prenons un taxi pour nous rendre à l'hôtel. (Pas chers les taxis ici : 9$ canadiens pour une course de 1/2 heure). Heureusement, j'ai pris la précaution de faire écrire l'adresse et le numéro de téléphone de l'hôtel, ainsi nous réussissons à nous rendre sans problème. Durant les deux jours passés à Guangzhou, nous ne rencontrons ni Européen ni Américain. Dire que nous sommes vraiment dans un autre monde! C'est l'aventure...

Le 17 octobre, nous partons pour Yangshuo. Un voyage en train de nuit (de 18h à 6h le lendemain) pour rallier Guilin, et terminer par un petit tour de bus de 1 heure pour arriver enfin à Yangshuo. Là encore nous prenons bien soin d'avoir plein de petites phrases écrites en chinois pour nous faire comprendre. Nous montrons nos papiers et ils trouvent ça bien drôle. Ils veulent bien nous aider mais nous ne comprenons absolument rien de ce qu'ils disent. Tout le monde rigole. À l'hôtel, le patron parle bien l'anglais, ce qui nous rend la tâche plus facile.

Nous sommes venus ici pour voir les karstiques. C'est vraiment spectaculaire.

Le 18 octobre 2014. Nous sommes toujours à Yangshuo, province du Guangxi, dans le sud du pays. Hier nous avons fait une randonnée à vélo d'environ 25km avec Mo bin, notre guide chinois. Nous avons parcouru la campagne environnante et rapporté de belles photos. Partis à 8 h du matin, nous sommes revenus à l'auberge à 15 h.

Quelques constatations:

  • Les chinois fument beaucoup. C'est surprenant de voir tant de fumeurs. J'ai remarqué que le paquet de cigarettes se vend autour de 2$ canadiens.
  • Un café coûte 4$ et une course en taxi de 1/2 heure coute 8$. Cher pour un café!
  • Les jeunes chinois veulent se faire prendre en photo avec nous. Nous acceptons volontiers et avons beaucoup de plaisir. Certains parlent un peu l'anglais et essaient de dialoguer, mais ce n'est pas toujours évident.
  • Jusqu'à présent, nous n'avons pas vu de clochards, seulement quelques mendiants handicapés. On ne voit pas non plus de gens qui flânent dans les rues. Tout le monde semble travailler.

Le 21 nous quittons Yanchuo pour Guilin une ville de moyenne importance (population 825 000). Un court trajet de 2 heures en bus. Cette ville n'a rien de particulier à offrir mais elle est tout même très jolie et propre. Situé sur le bord du fleuve Li elle a de beaux parcs et beaucoup de verdure le long des rues. Le lendemain nous partons en bus pour Dazhai où nous retrouvons les rizières du Dos du Dragon. On dit que ce sont les plus spectaculaires, une véritable prouesse d'agriculture, elles s'étendent qu'au 1000 mètres d'altitude. Les habitants des villages à flanc de montagne sont des Zuhang ou des Yao qui parlent leur dialecte et bien souvent ne connaissent même pas le mandarin. On nous a dit que cette tradition de cultivateurs maraîchers est en voie de disparition car les jeunes vont à la ville pour leur éducation et y trouver du travail. Il n'y a pas de route seulement des sentiers pédestres, nous montons à notre hôtel à pied ou bien nous prenons un petit téléphérique. Nous, nous sommes montés à pied, une petite balade de 45 minutes. En bas de vieilles femmes s'offrent pour porter nos sacs jusqu'a l'hôtel, nous avons refusés mais nous nous sommes fait dire que nous aurions pu accepter car ces femmes sont en super forme et profitent des touristes pour amener quelques sous à la maison.

Vendredi nous retournons à Guilin car samedi matin nous prenons l'avion pour Shanghai.

Le 27 octobre 2014

Nous voici rendu à Shanghai, une petite ville de 23 millions d'habitants. Nous sommes arrivée par avion de Guilin, un vol de 2 1/2. Ici les transports par avion ne sont pas cher, 153$ par personne pour ce trajet. À l'arrivée nous prenons le Maglew pour se rendre au centre-ville plutôt que le métro. Ce train fonctionne sur un coussin électromagnétique qui fait en sorte que le train lévite et atteint des vitesses folles.

Le 27 nous explorons un peu cette ville afin de se familiariser avec ces grandes artères et surtout le métro qui est l'un des plus beau et plus grand au monde. Nous nous rendons dans le Bund un quartier central, populaire et populeux. C'est bien comme on dit dans les reportages télé. Les petits quartiers traditionnels se font dévorer par les mégas buildings. Ici, les tours d'habitants poussent comme des champignons. Partout nous voyons des grues, des grues, des grues...

Quelques constatations:

  • Nous n'avons pas vue de Dolarama...
  • Aucun graffiti en ville et dans le métro.
  • Les femmes ne portent pas de parfum et sont très peu maquillées.
  • Hier, je me suis encore fais prendre en photo par une dame et son petit garçon Solange trouve que je pogne pas mal.
  • La grande majorité des mobylettes sont électriques.

Ici, j'ai convaincu Solange, non sans peine, de tester un dortoir plutôt qu'une chambre privée. L'expérience se passe bien. Faut dire nous avons de jeunes coloc très gentils. C'est un peu comme faire du camping avec des inconnus dans notre tente... Néanmoins, nous allons revenir à la chambre privée c'est plus intime.

Lundi nous sommes allés visiter le musée de Shanghai. Nous y avons vue diverses expositions sur la monnaie, le bronze, le jade, calligraphie, les meubles les vêtements et bien d'autres. Comme nous ne connaissons pas l'histoire des dynasties chinoises et la culture ancienne, ce n'est pas évident de s'y retrouver. Il y a tout de même de très belles pièces à voir.

Mardi nous quittons Shanghai pour Xi'an. En train cette fois, un voyage de 15 heures. C'est là que nous allons visiter l'armée de soldats en terre cuite et que vous verrez à la prochaine parution du Papotin.


Cogeco  Rythme FM - automne 2019
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Une nouvelle piste d’athlétisme extérieure au Stade de l'UdeS

Une nouvelle piste d’athlétisme extérieure au Stade de l'UdeS
Le 10e Festival de Rue de Lennoxville: une fête pour la communauté!

Le 10e Festival de Rue de Lennoxville: une fête pour la communauté!
NOS RECOMMANDATIONS
Une détermination à faire pâlir une oie!

Une détermination à faire pâlir une oie!
Inauguration du parc valmore-olivier

Inauguration du parc valmore-olivier
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

BOIRE LOCAL de Jessica Harnois
Hyundai octobre 2019
 
François Fouquet
Mardi, 15 octobre 2019
Élections : choisir. Ouin, choisir!

Pascale Doré
Jeudi, 10 octobre 2019
Êtes-vous en bonne santé?

Daniel Nadeau
Mercredi, 9 octobre 2019
L’année François Legault

Jérôme Blais
Mardi, 8 octobre 2019
Le golf : Très formateur pour les jeunes

Desjardin - Papotin
Mathieu Morin; le Parti Vert au-delà de l'environnement Par Nathalie Larocque Lundi, 7 octobre 2019
Mathieu Morin; le Parti Vert au-delà de l'environnement
De la grande visite au Marais de la Rivière aux cerises Jeudi, 10 octobre 2019
De la grande visite au Marais de la Rivière aux cerises
Une détermination à faire pâlir une oie! Par Daniel Campeau Mercredi, 9 octobre 2019
Une détermination à faire pâlir une oie!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous