magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Deux fraudeurs recherchés par le SPS
 
STYLE DE VIE
STYLE DE VIE / Style de vie
Monique Harvey, Ph. D. en éducation<br>Directrice de l’Université du troisième âge Par Monique Harvey, Ph. D. en éducation
Directrice de l’Université du troisième âge


Mercredi, 16 septembre 2015

Le piège de la sagesse



 Imprimer   Envoyer 
Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net - stockimages

Et s'il fallait cesser d'être sage pour bien vieillir et être heureux? Ce n'est pas le discours que l'on entend généralement. Et pourtant.

En 2006, le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, dans un entretien au journal Le Nouvel Observateur, insistait sur le fait qu'avec l'âge, il importe de se stimuler intellectuellement pour assurer son « bien-vieillir ». Or, la stimulation intellectuelle exige de sortir de nos « zones de confort » : toutes ces activités qui relèvent de la routine et dans lesquelles, en vieillissant, nous courons le risque de nous engourdir.

Bien sûr, nous avons tous besoin d'une base rassurante et prévisible dans nos activités quotidiennes, pour nous prémunir contre l'anxiété et l'errance - même dans nos loisirs. Qu'on soit retraité ou professionnellement actif, la routine est comme un chandail chaud qu'on retrouve toujours avec la certitude du confort.

Mais plutôt que le confort tous azimuts, Boris Cyrulnik nous invite à viser l'équilibre entre la sécurité qu'entraîne la sagesse et la nouveauté toujours offerte à l'expérience humaine. Un équilibre d'ailleurs indispensable à l'enfant pendant les phases les plus actives de son développement intellectuel.

« Pour avoir une vie psychique, j'ai besoin de ce couple d'opposés : la base affective qui me sécurise et le monde étrange qui me stimule. Les âgés, parce qu'ils tentent moins d'explorations - la sécrétion de sérotonine et de dopamine s'est ralentie - ont tendance à se cantonner dans les activités où ils excellent, dans les lieux qu'ils connaissent, renforçant ainsi leur base de sécurité intime. »

La sagesse serait-elle donc un piège? Le mot est un peu sévère. Mais il est indéniable qu'à tout âge, notre vigueur intellectuelle repose sur la fréquence à laquelle nous accueillons la nouveauté.

Comment, donc, sortir de ce piège? Boris Cyrulnik ne manque pas d'idées. « [...] la culture : lieux de rencontre, voyages, associations, universités du troisième âge, etc., permettent d'entretenir la stimulation. Ils constituent les tuteurs de développement dont les âgés aussi ont besoin, comme les jeunes enfants. »

Autrement dit : continuer de se laisser surprendre par la vie, surtout quand on est âgé. Apprendre est souvent le projet de toute une vie. Mais quand on a, en plus, le luxe d'avoir du temps pour le faire et le loisir de le faire quand ça nous plaît, la clé d'un certain bonheur de vivre peut être tout près.

Et vous, avez-vous été trop sage cette année?


Lecture recommandée : CYRULNIK, B. « Apprendre à être heureux ». In : Le Nouvel Observateur, 5-11 octobre 2006 : 12-28.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Hépatite C: Vous êtes peut-être porteur sans le savoir

Hépatite C: Vous êtes peut-être porteur sans le savoir
Comment sauver des coups facilement

Comment sauver des coups facilement
NOS RECOMMANDATIONS
Vent de renouveau au Zoo de Granby

Vent de renouveau au Zoo de Granby
Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent    disparu

Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent disparu
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
 
Deux fraudeurs recherchés par le SPS Jeudi, 15 août 2019
Deux fraudeurs recherchés par le SPS
Vent de renouveau au Zoo de Granby Par Daniel Campeau Samedi, 10 août 2019
Vent de renouveau au Zoo de Granby
Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent    disparu Mercredi, 14 août 2019
Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent disparu
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous