magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Projets du centre-ville : une agente de liaison entrera bientôt en poste
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
barduchatnoir.com/evenements 13 janvier 2020
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Anita Lessard Par Anita Lessard

Vendredi, 18 octobre 2019

Véronique Grenier: Poétesse philosophe


Avec son nouveau livre en poche, Mme Grenier est enchantée de participer au Salon du Livre de l'Estrie en tant que paneliste. Elle pense que le thème de l'imaginaire, choisit pour l'édition de cette année est très approprié pour décrire cet outil privilégié et essentiel à la création.

 Imprimer   Envoyer 
crédit photo: Marie-Ève Rompré; Véronique Grenier

Elle vient à peine de lancer son dernier recueil de poésie Carnet de parc. Le tourbillon d'émotions et de réactions que celui-ci provoque semble bousculer le quotidien de son autrice. Après une tournée médiatique riche de rencontres et d'entrevues, Véronique Grenier ne semble pas encore avoir repris son souffle, que déjà, un autre événement l'attend pour qu'elle y apporte sa perspective unique.

La poétesse se dit très heureuse de la réception positive, voir enthousiaste que son Carnet de parc a suscité. Elle apprécie les commentaires qui semblent indiquer une certaine appropriation que font les lecteurs de son œuvre; qu'ils peuvent emprunter son ‘'je'' pour s'y retrouver, et faire un tour de parc qui soit le leur.
« La source qui est derrière (ce recueil), c'est un fantasme assez fort qui existe, un lieu comme ce parc, un lieu physique et réel, où on puisse aller vivre nos crises existentielles tranquille, à l'extérieur de la quotidienneté, qu'on soit retiré du monde. Pas juste pour aller se reposer, mais vraiment un endroit pour aller vivre la crise, aller s'éprouver », explique Véronique Grenier. « C'est comme si le lieu physique finit par percoler au sein même de l'individu; il y a quelque chose d'organique qui se produit », tient-elle à ajouter.

C'est un lieu rond. On y arrive du dessus parce qu'on l'a ressenti. Un jour de trop. Il y a des arbres. Un plan d'eau. Des aires de jeux. De repos. Faut faire le tour. Longer le bord. Choisir la vie, le vide.Au parc du last call, on se teste l'espoir, le vouloir, le soi, une épreuve à' fois. - extrait : Carnet de parc

Lorsqu'on lui demande comment la philosophe en elle arrive à combiner ses pensées et sa poésie, Véronique Grenier n'hésite pas à associer les deux. « C'est très proche! Je dirais même que la poésie dit mieux les idées que les philosophes. La poésie c'est d'abord et avant tout un langage; la philosophie a beaucoup à voir avec le langage. Je pense que dans le cadre du livre c'est parce qu'il y a un traitement d'idées, de plusieurs sujets comme en philo; la crise existentielle, le sens de la vie », dit-elle. Son recueil fait d'ailleurs plusieurs références à des penseurs comme Albert Camus ou Thomas Hobbes.

Avec son nouveau livre en poche, Mme Grenier est enchantée de participer au Salon du Livre de l'Estrie en tant que paneliste. Elle pense que le thème de l'imaginaire, choisit pour l'édition de cette année est très approprié pour décrire cet outil privilégié et essentiel à la création. « C'est un lieu où on a une pleine liberté en fait. C'est ce qui permet d'être, parce qu'on a le droit de composer avec des objets qui, à priori, pourrait pas exister. On a le droit d'inventer, on peut justement faire advenir autant un langage différent, que des événements qui n'ont pas eu lieu. On peut passer à travers les choses du réel en inventant. »

Véronique Grenier est enthousiaste à l'idée que le 41e Salon du livre de l'Estrie ait choisi d'offrir une place privilégiée aux autrices. « Je trouve ça très intéressant et courageux du salon du livre de faire cette proposition; de mettre en avant cinq femmes et leurs œuvres, c'est un geste qui est audacieux et que j'applaudie beaucoup.»

Les visiteurs du Salon auront maintes fois l'occasion de la croiser au cours de la fin de semaine, qui s'annonce bien remplie pour l'autrice, puisqu'elle participera à plusieurs activités de la programmation.

salondulivredelestrie.com

 


Vieux Clocher de Magog 20 janvier 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Réouverture de la Route 108 à Cookshire-Eaton

Réouverture de la Route 108 à Cookshire-Eaton
Introduction par effraction dans un commerce

Introduction par effraction dans un commerce
DOMINO’S PIZZA - magasin général
NOS RECOMMANDATIONS
Scott Turgeon 16 ans future étoile de la LNH ?

Scott Turgeon 16 ans future étoile de la LNH ?
Personne disparue - Michael Fortin-Turcotte

Personne disparue - Michael Fortin-Turcotte
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Centre culturel de l'Université de Sherbrooke 20 janvier 2020
 
Me Karine Bourassa
Jeudi, 23 janvier 2020
C’est l’hiver ! Mais où peut-on mettre notre neige ?

Daniel Nadeau
Mercredi, 22 janvier 2020
Tout est dans tout!

Alexis Jacques
Mardi, 21 janvier 2020
Agile âgisme

François Fouquet
Lundi, 20 janvier 2020
La puissance de la douceur et du temps

Destination Owl’s Head reçoit 5M$ de Québec Par Daniel Campeau Mercredi, 15 janvier 2020
Destination Owl’s Head reçoit 5M$ de Québec
Québec appuie la modernisation de l'entreprise Usinatech Mercredi, 15 janvier 2020
Québec appuie la modernisation de l'entreprise Usinatech
Se ressourcer au profit des Estriens touchés par un cancer Jeudi, 16 janvier 2020
Se ressourcer au profit des Estriens touchés par un cancer
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous