magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Une soirée d'épouvante à la bibliothèque Éva-Senécal
 
STYLE DE VIE
STYLE DE VIE / Style de vie
Valérie Guillemette Par Valérie Guillemette

Mercredi, 8 juillet 2015

Laissez donc le piton ouvert!



 Imprimer   Envoyer 

Est-ce que ça vous est déjà arrivé d'être obligés de camoufler votre bonheur, votre positivisme en présence d'amis déprimés ou pessimistes? En placotant avec un collègue, j'ai réalisé que je n'étais pas la seule à avoir joué à ce petit jeu. Jeu plutôt néfaste pour moi et surtout pas très authentique. Pourquoi vous vous demandez? Pour ne pas perdre l'amitié de l'autre, pour ne pas déplaire et faire partie du lot! Manque de confiance? Tout-à-fait!

Par habitude aussi! Dès l'enfance, j'étais le parent de mon parent. Mon père était dépressif et alcoolique. Et la petite fille, pour se faire aimer et ne pas ajouter d'ombre aux malheurs de son papa, diminuait sa propre lumière! Et malgré mes mille et une solutions lumineuses pour l'aider, rien n'a jamais changé, ni évolué.

Ma volonté de le rendre heureux dépassait son désir de vivre. Oui, c'est très triste. Il était un excellent entrepreneur, mais pas un grand gestionnaire d'émotions. Évidemment, dans une vie, l'ombre et la lumière se côtoient, c'est l'équilibre! Mais juste des nuages? Non merci. Comme la phrase le dit si bien : j'ai accepté les choses que je ne pouvais changer, et j'ai eu le courage de changer celles que je pouvais, c'est-à-dire : moi!

Mais la question est : pourquoi s'entêter à côtoyer des personnes qui n'en ont rien à faire de votre bonheur?  Je vais vous le dire. C'est qu'inconsciemment, à travers nos nouveaux personnages négatifs, on s'acharne à vouloir sauver les fantômes de notre enfance, ceux qui jadis refusaient d'attraper la bouée.

Une fois que vous aurez compris que ce n'est pas de votre faute si l'un de vos parents ou encore l'un de vos amis a choisi l'ombre plutôt que la lumière, attrapez votre liberté à deux mains et laissez-vous aspirer vers le soleil, la joie et cette précieuse lumière qui vous appartient.

Comme j'aime les histoires qui se terminent bien, je vous imagine présentement, faisant un trait sur les éternels critiqueurs, les vampires négatifs, assoiffés de drames. Ceux qui donnent le ton à certains soupers, glissant leurs invités dans des sujets qui ne font pas grandir, ni même sourire! Des sujets qui tout simplement épuisent.

S'il-vous-plaît, ouvrez le piton! Laissez votre lumière allumée! Ainsi, vous serez vous-mêmes et qui sait, peut-être que vous pourriez être cette lueur d'espoir qui inspirera les autres à apprivoiser leur ombre?

(Alexandre Poulin chante Une lumière allumée sur son album du même nom. Une chanson qui concorde parfaitement avec le sujet)


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Parcours scolaire parsemé d'étiquettes

Parcours scolaire parsemé d'étiquettes
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
NOS RECOMMANDATIONS
Disparition de Marcel Grondin – appel à la population

Disparition de Marcel Grondin – appel à la population
Une terrasse d'hiver au Savo

Une terrasse d'hiver au Savo
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
La candidate Bloquiste dans Shefford: Andréanne Larouche Vendredi, 18 octobre 2019
La candidate Bloquiste dans Shefford: Andréanne Larouche
La candidate libérale dans Sherbrooke: Élisabeth Brère Dimanche, 20 octobre 2019
La candidate libérale dans Sherbrooke: Élisabeth Brère
Un drôle d’Oiseau ...à Coaticook Par Daniel Campeau Dimanche, 20 octobre 2019
Un drôle d’Oiseau ...à Coaticook
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous