Galeries Quatre-Saisons Vente trottoir Juillet 2019
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Le Bureau d'arrondissement du secteur Mont-Bellevue ferme temporairement
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
FAMILLE / Parents 101
Valérie Guillemette Par Valérie Guillemette

Jeudi, 20 avril 2017

Une meilleure éducation, grâce à la science!



 Imprimer   Envoyer 
Si papa ou maman ne le console pas, le cerveau de l’enfant se met à secréter des molécules de stress toxiques, ce qui empêche le développement normal du cerveau.

Quand on devient parent, on n'a pas à se casser la tête. Lorsque la cigogne géante vient livrer le bébé, elle dépose aussi un livre magique sur lequel on peut lire Mode d'emploi, avec le nom du bébé. Merveilleux!

Méchante bonne blague inspirée de ma vieille poupée Bout d'chou qui venait, dans le temps, avec son certificat de naissance et un nom à coucher dehors. La réalité, c'est que les meilleures façons de faire, on ne les connaît pas toujours et chaque enfant est différent! Si on vous bombarde d'informations, de conseils, de moi-dans-mon-temps, essayer de mettre ces mille et une voix sur «mute» et écouter VOTRE intuition.

Les parents ont un septième sens. Ils savent. Lorsqu'ils écoutent attentivement leur petite voix, ils entendent la bonne indication. Et savez-vous quoi? On est plus en 1970! Les choses ont évolué. Oui il y a l'intuition, mais il y a aussi la science!

Dans les 15 dernières années, des recherches ont été effectuées sur le cerveau des enfants et les résultats démontrent qu'il faut repenser leur éducation pour leur offrir encore plus de gestes et de paroles calmes et douces. En un mot : bienveillance. C'est prouvé que l'agressivité et la violence laissent des traces à très long terme.

Par exemple avec le fameux 5-10-15. La méthode propose de laisser bébé pleurer pendant cinq minutes, puis aller le réconforter. Le laisser à lui-même 10 minutes en pleine crise de larmes. Le rassurer. Et y retourner après 15 longues minutes! Misère... Selon la pédiatre renommée Catherine Gueguen, laisser pleurer un enfant peut endommager son cerveau, rien de moins.

J'entends des parents dire : «Oui mais ça marche! Il dort et ne m'appelle plus!». Effectivement, cette méthode fait que bébé s'endort parce qu'il est complétement épuisé et découragé! Et non il ne vous réclame plus parce qu'il a enregistré que même s'il s'exprime, on ne l'écoutera pas. Et une partie de lui va s'éteindre et cesser de s'épanouir. Tout ça, à cause d'un mauvais développement de sa gestion d'émotions. Quand bébé pleure, il partage ses états d'âme. Ça peut être du stress, de l'angoisse ou tout simplement un besoin de se nettoyer des énergies de la journée. Lorsqu'on prend le temps de consoler bébé, on participe à la maturation de son cerveau.

Madame Gueguen explique : «On sait que le cerveau est beaucoup plus vulnérable et fragile que ce que l'on pensait. Et que les deux premières années de la vie d'un enfant, il est aussi malléable. Tout ce que l'on vit s'imprime très profondément dans le cerveau du bébé. Tout ce que l'on dit, tout ce que l'on fait est important.»

Jusqu'à trois ans, l'enfant ne sait pas gérer ses émotions. Quand il est fâché, il est très fâché! Quand il est triste, il plonge dans une mer de pleurs d'une façon complètement involontaire. «Son cerveau émotionnel et archaïque domine pendant la petite enfance. Donc l'enfant est dominé par ses émotions.» Et si papa ou maman ne le console pas, le cerveau de l'enfant se met à secréter des molécules de stress toxiques, ce qui empêche le développement normal du cerveau.

Dans son livre Une enfance heureuse, la populaire pédiatre révèle que les bébés ne savent pas faire face au stress. Que la seule façon de les aider est de les apaiser. Des centaines de recherches sur le cerveau, et ce, à travers le monde entier, ont prouvé que l'éducation punitive et l'humiliation, ne faisaient pas progresser l'enfant. Au contraire, dans ce contexte, en vieillissant l'enfant ne devient pas empathique. Il devient parfois anxieux, déprimé, agressif. Une fois adulte, il peut devenir dépendant à l'alcool, aux drogues et vouloir fuir sa réalité.

Qu'est-ce qui fait évoluer le cerveau de l'enfant, plus précisément le cortex préfrontal? C'est la bienveillance, l'écoute. En soutenant et en encourageant notre enfant, en identifiant et en nommant ses émotions avec lui. Lorsqu'on est empathique avec notre enfant, ça permet aux circuits cérébraux de se développer et tranquillement, l'enfant pourra gérer ses émotions.

Grâce aux neurosciences, on comprend pourquoi, entre un an et 18 mois, certains enfants mordent, tapent ou attaquent. Encore une fois, il est dominé par son cerveau archaïque, et il ne se sent tout simplement pas en sécurité.

Pour madame Gueguen : «Le punir, lui dire qu'il est méchant c'est de la maltraitance émotionnelle, toutes les paroles dévalorisantes, la critique, la honte, le rejet, l'isolation ... c'est trop fréquent tant chez les professionnels que chez les parents d'ailleurs.»

Il faut donc accueillir l'enfant avec ce qu'il vit, sans le juger et sans rien prendre personnel puisqu'il n'a pas conscience de ses réactions. Un enfant a besoin de temps, de patience, de compréhension et d'amour! Et c'est la science qui le dit! Bienvenue en 2017!

*Pour une enfance heureuse et Vivre heureux avec son enfant de Catherine Gueguen sont publiés chez Robert Laffont.


Entrepôt Chaussures Prix printemps 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
David Perron amène la coupe Stanley le 30 juillet

David Perron amène la coupe Stanley le 30 juillet
Bâtir une maison pour Èva; offrir un foyer

Bâtir une maison pour Èva; offrir un foyer
NOS RECOMMANDATIONS
Une programmation extraordinaire et unique cet été Musée Beaulne de Coaticook.

Une programmation extraordinaire et unique cet été Musée Beaulne de Coaticook.
L'esprit alerte d'un policier permet d'éviter un grave accident

L'esprit alerte d'un policier permet d'éviter un grave accident
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Galeries Quatre-Saisons Vente trottoir Juillet 2019
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 17 juillet 2019
Le continent oublié

Jérôme Blais
Mardi, 16 juillet 2019
Le caddie joue un rôle important pour le golfeur

François Fouquet
Lundi, 15 juillet 2019
La grenouille et le scorpion

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 12 juillet 2019
Les meilleures crêpes santé

Me Michel Joncas
Jeudi, 11 juillet 2019
Contrat ou pas ?

Isabelle Simoneau
Jeudi, 11 juillet 2019
Peindre ses émotions, suivre sa trace

Fondation québécoise du cancer - Estrie
Mercredi, 10 juillet 2019
L'art-thérapie à l'Hôtellerie de Sherbrooke

Galeries Quatre-Saisons Vente trottoir Juillet 2019
Bâtir une maison pour Èva; offrir un foyer Par Anita Lessard Vendredi, 12 juillet 2019
Bâtir une maison pour Èva; offrir un foyer
Contrat ou pas ? Par Me Michel Joncas Jeudi, 11 juillet 2019
Contrat ou pas ?
L'art-thérapie à l'Hôtellerie de Sherbrooke Par Fondation québécoise du cancer - Estrie Mercredi, 10 juillet 2019
L'art-thérapie à l'Hôtellerie de Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous