Destination_Sherbrooke_lumière
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan Covid du 1er décembre
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe en Estrie
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
En Estrie
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Catherine Blanchette Par Catherine Blanchette
redaction@estrieplus.com

Lundi, 16 août 2021

Un microalbum en français pour le duo sherbrookois Hey Major



 Imprimer   Envoyer 
Photo fournie

Le duo sherbrookois Hey Major, dont la carrière brille ici comme à l'étranger, lancera cet automne un premier microalbum en français. Le premier extrait « Sur une ficelle », déjà disponible sur les plateformes d'écoute, est né des bouleversements amenés par la pandémie.

Mickaël et Raphaël Fortin composent le duo Hey Major depuis 2018. À la suite du départ du troisième membre d'Orange O`Clock, les frères ont pris un virage. La grande complicité qui les unit depuis l'enfance s'étend en une chimie musicale par laquelle les deux multi-instrumentistes se complètent parfaitement. Mickaël, l'aîné, à la voix et aux claviers, Raphaël à la batterie. Ensemble, ils composent paroles et musique. Facilement, naturellement, instinctivement.

Leurs mélodies, voyageant entre le pop rock et l'indie alternatif, demeurent fidèles à leurs influences musicales de base où le piano donne le ton. « On a commencé à faire de la musique ensemble assez jeune, explique Mickaël, et on a toujours eu cette influence rétro où le piano est très présent. Elton John, David Bowie. Ça s'inspire de ça, ce qu'on fait en anglais. »

La langue d'origine pour exprimer les bouleversements

Du temps d'Orange O`Clock autant qu'au sein d'Hey Major, l'inspiration vient en anglais, généralement, pour les frères Fortin. Après une tournée en Australie et une entente avec la maison de disques Indica (ayant lancé nul autre que Valaire et Half Moon Run), le duo était parti pour de beaux et grands projets. La pandémie a imposé cette pause, cette suspension.

« Notre équipe nous avait déjà proposé de faire de la musique en français. Ça ne nous tentait pas trop, raconte l'aîné de la fratrie. Mais la pandémie a amené tellement de bouleversements, de sentiments mitigés, de craintes, de remises en question. Et étonnamment, c'est en français que nous est venue l'inspiration pour exprimer toutes ces émotions-là. »

Humblement, Mickaël et Raphaël admettent que la pause de la pandémie a généré beaucoup de créativité de leur côté. Après une période d'introspection, de retour aux sources par l'écoute de leurs influences québécoises telles que Karkwa, Jean Leloup, Harmonium... L'inspiration est venue. Hey Major a mis au monde ce premier microalbum en français, dont le premier extrait « Sur une ficelle » est même accompagné d'un vidéoclip, et a également composé un deuxième album en anglais dont le lancement est sur la glace. Disons que les projets internationaux se prêtent moins actuellement. Mais cela viendra.

« La situation actuelle crée l'occasion parfaite pour nous de travailler en français, d'explorer cet aspect de nous qu'on ne connaissait pas tant. La pandémie a mis en lumière, dans la société, différents sujets importants qui se devaient d'être abordés, différentes bulles qui se devaient d'éclater. C'est inspirant. »

Eux qui se disent zen et spirituels confient qu'ils se laissent aller en ce moment sur ce flow qui leur permet de continuer à faire ce qu'ils aiment plus que tout, la musique.

Un passage obligé

Quand on les questionne sur ce qui compose ce microalbum en français, Mickaël et Raphaël parlent d'un fil conducteur, d'une thématique récurrente de passage obligé, de transition, de traversée. D'une personne en mouvement qui avance sur la route, croise des chemins de traverse. « Chaque fois qu'on passe une étape, qu'on traverse une période importante, c'est pour aller vers du nouveau qui, on l'espère, sera beau, sera mieux. »

Les frères Fortin ne chôment pas. Après une année créative et prolifique, il sera possible de découvrir ou de redécouvrir Hey Major par le microalbum en français qui sera lancé cet automne. D'ici là, le premier extrait « Sur une ficelle » est disponible sur toutes les plateformes d'écoute. Pour les voir en spectacle prochainement, c'est du côté de la Fête des vendanges le 5 septembre que ça se passe.

Pour plus d'information, www.heymajormusic.com et les suivre sur les réseaux sociaux. 



Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Revivez les grands classiques de Brel l’instant d’une soirée

Revivez les grands classiques de Brel l’instant d’une soirée
Musique à bouches: préserver la musique traditionnelle dans la mémoire collective

Musique à bouches: préserver la musique traditionnelle dans la mémoire collective
Les_Galeries_4saisons
NOS RECOMMANDATIONS
Sécurité des sans-abris, le milieu se mobilise

Sécurité des sans-abris, le milieu se mobilise
Covid 19 : la situation est préoccupante en Estrie selon le Dr Poirier

Covid 19 : la situation est préoccupante en Estrie selon le Dr Poirier
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Musée_nature_science_bigbox
 
François Fouquet
Lundi, 6 décembre 2021
Lib-lib-lib, lib-libre…

Yves Nantel
Vendredi, 3 décembre 2021
La Solution: quatre voies s'affrontent

Daniel Nadeau
Mercredi, 1 décembre 2021
La politique québécoise s’emmêle…

JD_NOVEMBRE_2021
Destination_Sherbrooke_etincelles_1
Les Marchés de Noël abondent en Estrie Par Catherine Blanchette Mardi, 30 novembre 2021
Les Marchés de Noël abondent en Estrie
Méga saisie de drogue à Magog Par Daniel Campeau Vendredi, 3 décembre 2021
Méga saisie de drogue à Magog
Meurtre à Coaticook ? Par Daniel Campeau Vendredi, 3 décembre 2021
Meurtre à Coaticook ?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
-
slimecut