Salon des Arts sept 2019
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Cogeco 107.7 - automne 2019
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Vendredi, 1 mars 2019

Un Magogois crée de la 3D pour des célébrités



 Imprimer   Envoyer 
Aujourd’hui, le Magogois collabore avec plusieurs célébrités telles que LeBron James, Gucci Mane, Brie Larson et iLoveMakonnen (crédit photos: Clément Mousse).

Originaire de Magog, Frédéric Duquette baigne dans l'univers 3D depuis maintenant quelques années. Si tout n'a pas toujours été facile sur son chemin, il est resté optimiste. Aujourd'hui, il collabore avec plusieurs célébrités telles que LeBron James, Gucci Mane, Brie Larson et iLoveMakonnen.

C'est le bouche-à-oreille qui aura permis à Frédéric Duquette, 27 ans, de se forger une réputation dans le domaine auprès de nombreuses célébrités. Publiant ses réalisations sur son compte Instagram, le fondateur de Fvckrender Studio est suivi par plus de 190 000 abonnés. Chaque jour, 148 000 personnes visitent sa page, lui permettant d'atteindre le million de vues par semaine.

« En étant visible sur Instagram, ça a vraiment eu un gros impact, commente le principal intéressé. Je dirais que tous mes clients viennent de là. Beaucoup de célébrités suivent mon travail. Instagram a une très grande portée. »

Parmi sa clientèle, on retrouve notamment Roy Woods, LeBron James, Gucci Mane, Brie Larson, iLoveMakonnen et plusieurs artistes de la pop, dont les noms ne peuvent être dévoilés pour une question de droits.

Pour atteindre cette carrière professionnelle, l'ancien élève de l'école secondaire de la Ruche ne s'est pas arrêté à ses difficultés d'apprentissage en classe. Au contraire. Après l'école, il a mis le cap vers Montréal pour réaliser tous ses projets.

« J'avais vraiment de la misère à être assis, écouter un prof pendant une journée et rester concentré, admet-il. J'ai tout le temps été quelqu'un qui apprenait par soi-même. Si un sujet m'intéresse, je vais l'apprendre et je vais m'assurer d'être la personne qui en connait le plus. Mais si ça ne m'intéresse pas, mon cerveau va bloquer. »

À son arrivée à Montréal, Frédéric Duquette a commencé à travailler en restauration sur le Plateau-Mont-Royal et il a par le fait même mis sur pied quelques entreprises. L'aventure de la réalisation 3D a débuté après.

Un déclic après six mois

Frédéric Duquette n'a pas suivi de formation en ce qui concerne la création 3D. Il a appris tout par lui-même. Pendant longtemps, il a combiné la restauration et le domaine artistique, qui était un passe-temps pour lui à l'époque.

« Je me levais à 7 h ou 8 h le matin et je faisais de la création 3D jusqu'à 16 h, explique-t-il. À 17 h, je travaillais en restauration et je finissais à minuit ou une heure du matin. Ensuite, je recommençais à faire de la 3D. Mes journées ont été comme ça pendant un an et demi. »

Après six mois dans la réalisation 3D, Frédéric Duquette a su que c'était ce métier qu'il voulait faire dans la vie. Grâce à ses efforts, le succès lui sourit maintenant. À son actif, le Magogois a une liste de 200 à 300 clients. Ses réalisations vont d'une pochette d'album à un vidéoclip jusqu'à un visuel de spectacle.

« C'est tellement varié, remarque-t-il. Tout ce qui peut se faire, je le réalise en 3D. J'ai toujours été quelqu'un d'optimiste qui suit une routine précise le matin et le soir pour me remettre en place. J'ai un horaire organisé et j'ai toujours su que ça me mènerait à un objectif de carrière. »

En création depuis 1 284 jours

Depuis 1 284 jours consécutifs, Frédéric Duquette n'a pas cessé de créer. Ce qui représente pour lui un défi en soi.

« C'est la partie la plus difficile, mais en même temps, réaliser des projets tous les jours fait en sorte que même si ton idée n'est pas bonne, tu n'as pas le choix. C'est ce qui est intéressant parce que souvent, les idées que tu aimes le moins, ce sont elles qui sont les plus populaires. »

« Ça ne veut pas dire que parce que tu n'aimes pas ça, personne ne va aimer ça, raconte-t-il. Tu apprends vite à te laisser aller et à ne plus te mettre de barrières. La perfection n'existe pas vraiment. C'est seulement avec le temps que ça devient parfait. »

Maintenant que sa réputation est de plus en plus stable au niveau de sa clientèle, Frédérique Duquette se permet de ne plus travailler 80 heures par semaine comme ce fût le cas au cours des dernières années. Il peut revenir à l'occasion dans son patelin, à Magog.

Rien n'est encore coulé dans le béton, mais le concepteur 3D aimerait éventuellement se rapprocher de ses clients. Une décision qui pourrait l'amener à déménager à Los Angeles ou bien Vancouver.


Cogeco  Rythme FM - automne 2019
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le grand salon des Arts - 6e édition

Le grand salon des Arts - 6e édition
Des nouveautés aux Comptonales

Des nouveautés aux Comptonales
NOS RECOMMANDATIONS
Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville

Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville
Espace TI: partager les locaux de travail

Espace TI: partager les locaux de travail
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Salon des Arts sept 2019
 
Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 20 septembre 2019
L’alimentation cétogène

William Lafleur
Jeudi, 19 septembre 2019
S'entraîner pour trouver un équilibre

Fontaine Panneton Joncas Bourassa & Associés
Jeudi, 19 septembre 2019
Les clauses de limitation ou d’exclusion de responsabilité, valides ou non ?

Daniel Nadeau
Mercredi, 18 septembre 2019
Donner du sens au 21 octobre

Jérôme Blais
Mardi, 17 septembre 2019
L'importance de bien positionner ses épaules

AutoPassion
Mardi, 17 septembre 2019
Mercedes-AMG GT63s 4 portes coupé - Essai AutoPassion

François Fouquet
Lundi, 16 septembre 2019
Et que Dieu nous vienne en aide…

Salon des Arts sept 2019
Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville Vendredi, 13 septembre 2019
Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville
Vulgariser l’information scientifique concernant le cannabis Par Daniel Campeau Jeudi, 12 septembre 2019
Vulgariser l’information scientifique concernant le cannabis
Disparition de Koyalee Kalioujny Mardi, 17 septembre 2019
Disparition de Koyalee Kalioujny
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous