magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
HABITATION / Construction Estrie
APCHQ Estrie Par APCHQ Estrie

Vendredi, 6 mars 2015

Déçus de leur nouveau dessus



 Imprimer   Envoyer 

La toiture plate avait besoin d'une réfection. La vingtaine d'années d'exposition aux quatre vents et au soleil avait fait son œuvre. Après de nombreuses démarches, les propriétaires décident de confier la réfection du toit au plus bas soumissionnaire, sans trop écouter les explications données, trop contents d'avoir trouvé le meilleur prix en ville. Lorsque les propriétaires sont montés sur le toit afin de montrer le résultat à leurs amis, ce fut la consternation. Pourquoi y avait-il une « piscine » sur ce toit flambant neuf?

Les propriétaires ne vont pas souvent sur leur toit. Ce n'est que lorsque leurs voisins d'en face ont décidé de remplacer le toit de leur propre maison qu'ils ont pensé faire de même. Leur bâtiment étant du même âge que celui des voisins, leur toiture devait sans doute elle aussi être remplacée. Ils ont donc effectué des recherches sur le Web, lu de nombreux articles sur le sujet, sans toutefois écouter l'avis du couvreur. 

Lors d'une visite subséquente, l'entrepreneur leur rappelle qu'au moment de la soumission, il leur avait bien proposé de déplacer le drain de toit à un autre endroit, puisque celui-ci se situait maintenant dans une partie haute de la structure du toit.

À l'origine, le drain était bien situé dans une partie basse de la surface de la membrane de la toiture, mais le temps a eu des effets. Les solives ont fléchi sous le poids de la neige, et le cycle s'est répété chaque année;  la dénivellation causée par la flèche s'est donc remplie d'eau petit à petit. Si bien qu'aujourd'hui, le drain commence à jouer son rôle uniquement lorsque la toiture est entièrement couverte d'eau. De son côté, le drain est raccordé à la colonne de plomberie et reste toujours à la même hauteur.

Heureusement, les clients se sont souvenus qu'ils avaient décliné les travaux suggérés par l'entrepreneur. Candidement, ils avouent maintenant qu'ils ne comprenaient pas très bien l'avantage de déplacer le drain ou encore de refaire des pentes au platelage du toit avant l'application d'une nouvelle membrane.

Depuis, ils ont fait déplacer le drain et tout est rentré dans l'ordre; la piscine s'est évaporée, et c'est tant mieux! Une accumulation d'eau permanente sur le toit n'est certainement pas souhaitable. Avec les cycles de gel et dégel, la flaque d'eau gelée use prématurément la surface de la membrane, qui subit une forme de fatigue peut être une source de déchirures, puis d'infiltrations.

Non seulement les couvreurs, mais tous les entrepreneurs en rénovation devraient prendre en considération que les drains, planifiés lors de la construction au point le plus bas, peuvent ne plus jouer leur rôle au fil des ans. En effet, la structure subit les effets du retrait tandis que le drain demeure à sa position originale. Il s'en suit un déplacement des points bas en fonction du retrait, du déplacement des cloisons porteuses, etc.

Comme il est difficile de localiser le nouveau point bas à cause de la présence du gravier ou des ajouts effectués localement, il vaut mieux prévenir que guérir. Un relevé, effectué à l'aide d'un niveau laser portatif, permettra de faire un relevé rapide. Ce vieil adage nous enseigne aussi que si votre client désire remplacer la membrane goudron/gravier par une membrane monocouche, il faut l'aviser que si les travaux permettant de corriger les pentes ne sont pas réalisés, des accumulations d'eau plus ou moins importantes sont à prévoir.

De plus, il faut vérifier s'il est possible de déplacer le drain de toit avant de proposer cette solution de rechange; un caisson au plafond du salon n'est pas nécessairement signe de professionnalisme!

L'entrepreneur a une obligation d'information et de résultat. Il doit donc recommander et expliquer à son client tous les travaux requis pour que l'ouvrage soit réalisé de façon conforme. Si le client décide de renoncer à certains travaux, l'entrepreneur ne pourra se dégager de sa responsabilité que s'il peut faire la preuve que le client a renoncé en toute connaissance de cause. Cette preuve peut parfois être faite avec la signature, par le client, d'une clause de décharge de responsabilité. Cependant, la rédaction de ce type de clause est complexe; il est donc nécessaire de consulter un conseiller juridique.



Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Faut-il remplacer ses fenêtres thermos?

Faut-il remplacer ses fenêtres thermos?
Disparition de Koyalee Kalioujny

Disparition de Koyalee Kalioujny
NOS RECOMMANDATIONS
Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville

Un incendie à la ferme Beaulieu de Waterville
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Remise Gagnon Multi Concept mars 2019
 
Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 20 septembre 2019
L’alimentation cétogène

William Lafleur
Jeudi, 19 septembre 2019
S'entraîner pour trouver un équilibre

Fontaine Panneton Joncas Bourassa & Associés
Jeudi, 19 septembre 2019
Les clauses de limitation ou d’exclusion de responsabilité, valides ou non ?

Daniel Nadeau
Mercredi, 18 septembre 2019
Donner du sens au 21 octobre

Jérôme Blais
Mardi, 17 septembre 2019
L'importance de bien positionner ses épaules

AutoPassion
Mardi, 17 septembre 2019
Mercedes-AMG GT63s 4 portes coupé - Essai AutoPassion

François Fouquet
Lundi, 16 septembre 2019
Et que Dieu nous vienne en aide…

Utilisation de monnaie contrefaite Vendredi, 13 septembre 2019
Utilisation de monnaie contrefaite
Quoi faire ce week-end Par Anita Lessard Jeudi, 12 septembre 2019
Quoi faire ce week-end
Vulgariser l’information scientifique concernant le cannabis Par Daniel Campeau Jeudi, 12 septembre 2019
Vulgariser l’information scientifique concernant le cannabis
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous