magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 22 avril 2015

Station de traitement des eaux usées à Johnville



 Imprimer   Envoyer 

Les travaux pour l'installation de l'usine de traitement des eaux usées de Cookshire-Eaton, secteur Johnville, sont entrepris depuis l'automne dernier. Estimée à environ 1,790 M$, la station utilise la technologie de réacteurs biologiques membranaires (RBM). Le ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire du Québec (MAMOT), en octobre 2014, a octroyé 533 000 $ pour sa réalisation.

Le 5 août 2013, les élus avaient signifié au MAMOT qu'ils voulaient modifier le système d'épuration pour un nouveau qui devrait accommoder 120 foyers. La firme Exp avait été retenue pour dessiner les plans et établir les devis pour une usine qui fonctionnerait avec des RBM. Les conseillers ont choisi cette technologie à cause de la proximité des résidents principalement.

Ce genre de traitement, comme l'expliquait Noël Landry, maire de la Ville, a comme principal avantage de s'adapter à l'augmentation de nouvelles résidences. Avec les projets de dézonage qu'a entrepris le conseil municipal, M. Landry prévoit que l'objectif de 40 familles de plus dans ce secteur s'avère réaliste.

Pour l'instant, soixante-deux domiciles y sont branchés au moyen du réseau de canalisation des eaux usées. M. Landry croit qu'il pourra répondre facilement aux futurs besoins. Autres avantages non négligeables, le système, même bâti près des maisons du quartier, n'émet pas d'odeur et les eaux traitées qui en sortent peuvent joindre directement les ruisseaux, affirme le maire.

« Ce genre de station d'épuration des eaux usées coûte moins cher à installer, mais plus à utiliser, mais il est possible d'en accroître le potentiel en ajoutant des filtres », mentionne le maire. Le bâtiment contient les pompes et les filtres.

Le RBM utilise des micro-organismes pour dégrader le solide qui arrive du réseau de captage. Ce traitement sépare le liquide du restant en fonction de leur densité. Les membranes retiennent et assèchent la matière organique qui peut servir à d'autres fins tandis que les résidus aqueux peuvent joindre les bassins de décantation en place. Il faut de 24 à 32 heures pour traiter les eaux usées.

Satisfait de cette décision, M. Landry ajoute que la Ville de Cookshire-Eaton dont la valeur est estimée à quelque 512 M$ a très peu de dettes par rapport à son actif.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Mille mots d’amour signés par des artistes

Mille mots d’amour signés par des artistes
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ?

Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ?
NOS RECOMMANDATIONS
Rhume: un mal nécessaire pour le système immunitaire de l'enfant

Rhume: un mal nécessaire pour le système immunitaire de l'enfant
Martin Coiteux visite des entreprises à succès à Magog

Martin Coiteux visite des entreprises à succès à Magog
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Bedon & bout'chou
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose Par Cynthia Dubé Vendredi, 12 janvier 2018
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose
La mairesse nommée présidente du Caucus des cités régionales de l’UMQ Jeudi, 11 janvier 2018
La mairesse nommée présidente du Caucus des cités régionales de l’UMQ
Le projet CLASS : un atout pour la réussite Par Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous