magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 

Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Suspects à identifier pour une série de méfaits survenus à North Hatley
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
DOSSIER ESTRIE PLUS.COM / Dossier spécial
Daniel Rancourt Par Daniel Rancourt
drancourt@estrieplus.com

Vendredi, 14 février 2014

Le sexe, meilleur après 60 ans!



 Imprimer   Envoyer 

La sexualité des aînés demeure un sujet encore très tabou. Pourtant plus du quart (26 %) des personnes âgées entre 75 et 85 ans ont une vie sexuelle active.

« On dirait que parce qu'on n'en parle pas, la sexualité des aînés n'existe pas. On ne veut pas en entendre parler. Peut-être qu'en raison de certains problèmes de santé, l'activité sexuelle des aînés est ralentie ou différente, mais elle n'est pas impossible et elle existe », mentionne Noémie Audet, sexologue.

Depuis les années 1980, plusieurs études ont démontré que la majorité des aînés, hommes et femmes, sont actifs sexuellement. Parmi les personnes de 60 ans et plus qui ont des relations sexuelles régulières, 74 % des hommes et 70 % des femmes trouvent leur vie sexuelle plus satisfaisante que lorsqu'ils avaient la quarantaine!

Cependant l'activité sexuelle des personnes âgées présente quelques défis : érections plus longues à obtenir et à maintenir, lubrification plus difficile pour les femmes, etc. Chez certaines femmes, les changements hormonaux de la ménopause peuvent causer un désir moindre. Par ailleurs, plusieurs femmes éprouvent plus de plaisir sexuel après la ménopause, ayant des orgasmes plus fréquents ou plus intenses. « C'est sûr qu'en vieillissant, on prend plus notre temps ce qui n'est pas nécessairement désagréable », témoigne une personne âgée.

« On se dit très ouvert à la sexualité, mais il y a encore beaucoup de zones grises. C'est comme s'il y avait un double discours : on prépare les adolescents en leur parlant des préliminaires, d'attendre le bon moment, de contraception, mais avec les aînés, il n'y a à peu près rien. Pourtant c'est la même chose. Et comme les femmes âgées ne craignent plus de devenir enceintes, elles n'utilisent pas de moyens contraceptifs, favorisant la transmission éventuelle d'infections transmissibles sexuellement (ITS) », ajoute Noémie Audet.

Toutes ces agréables activités apportent quelques problèmes : une augmentation des ITS, y compris du VIH (sida), chez les aînés. Selon les dernières données disponibles à la Direction de santé publique de l'Estrie, entre 2004 et 2013, soit sur une période de 10 ans, 124 cas d'ITS ont été déclarés chez des 60 ans ou plus : 43 cas d'hépatite C, 29 cas d'hépatite B porteur chronique, les autres cas étaient des cas de chlamydia, de syphilis ou de gonorrhée.

La sexualité n'a pas d'âge

Par ailleurs, selon Statistique Canada, près de 20 % des aînés vivent en institution, en résidence ou centre d'accueil, pas nécessairement l'endroit le plus propice aux activités sexuelles. Aussi les personnes âgées vivant en centre d'hébergement ont une fréquence réduite d'activité sexuelle comparativement à celles vivant à leur domicile. Les principaux freins à l'activité sexuelle des aînés sont le manque de partenaires, l'absence d'intimité, ainsi que les attitudes négatives des autres résidents, du personnel soignant et de la famille.

« La sexualité des aînés est tellement tabou que leur situation est pire que celle des ados. On n'en parle pas, tout est tenu secret et les personnes âgées doivent se cacher pour vivre leur sexualité », conclut Noémie Audet.

La sexualité ou l'expression de la sexualité n'est pas que les relations sexuelles. La tendresse, les douces caresses, la sensualité, se prendre dans les bras l'un de l'autre sont autant de facettes d'une sexualité épanouie. Les relations sexuelles après 65 ans sont peut-être moins fréquentes, mais bien des gens trouvent qu'elles sont plus gratifiantes que jamais.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Chronique en rappel - Microcosmes: Exposer coûte que coûte

Chronique en rappel - Microcosmes: Exposer coûte que coûte
Un deuil et des repères à rebâtir

Un deuil et des repères à rebâtir
NOS RECOMMANDATIONS
Lac Magog 11 infractions pour ne pas avoir porté sa veste de flottaison !

Lac Magog 11 infractions pour ne pas avoir porté sa veste de flottaison !
L’art ça fait du bien !

L’art ça fait du bien !
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 10 juillet 2020
J’ai pris 10lbs depuis le début de la pandémie

Daniel Nadeau
Mercredi, 8 juillet 2020
Le grand déboulonnage…

Alexis Jacques
Mardi, 7 juillet 2020
Chronique en rappel - Nous avons peur!

Jérôme Blais
Mardi, 7 juillet 2020
Pluie pas pluie j’y vais !

Sarah Beaudoin
Lundi, 6 juillet 2020
Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité

François Fouquet
Lundi, 6 juillet 2020
Les clichés du miroir

Le projet de construction de nouveaux bâtiments sur le site des Terrasses du golf franchit une étape décisive Mercredi, 8 juillet 2020
Le projet de construction de nouveaux bâtiments sur le site des Terrasses du golf franchit une étape décisive
Lac Magog 11 infractions pour ne pas avoir porté sa veste de flottaison ! Par Daniel Campeau Vendredi, 10 juillet 2020
Lac Magog 11 infractions pour ne pas avoir porté sa veste de flottaison !
Les clichés du miroir Par François Fouquet Lundi, 6 juillet 2020
Les clichés du miroir
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous