1077 Printemps 20
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  La ville de Sherbrooke ferme ses écocentres
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
AUTOMOBILES / Actualité automobile
Mardi, 18 octobre 2016

À quel point les intempéries affectent-elles l'état de nos routes?



 Imprimer   Envoyer 

Le temps québécois, vous connaissez! Vous l'appréciez moins surtout quand il faut conduire! C'est un vrai défi quand il faut se rendre au travail ou tout simplement faire des courses. Savez-vous que notre climat a un effet encore plus grave sur nos routes, allées et entrées? C'est le cas partout dans le monde, en fait, mais le Québec est une de ces contrées où les variations climatiques extrêmes ont un effet vraiment néfaste sur notre réseau routier comme sur nos moyens de transport.

L'impact des variations climatiques sur notre bitume

Au Québec, les orages, les grêlons et autres rafales de vent vont affecter votre jardin, votre devanture et vos allées. Mais ce sont les routes qui sont les principales victimes de ce climat facétieux. Et ce sont aussi celles-ci qui ont affecté le plus la population québécoise, car elle se déplace constamment.

Sur l'échelle des dégâts causés par le climat québécois, on répertorie tout d'abord l'infiltration d'eau, car c'est le phénomène qui contribue le plus à la dégradation du sol. La capacité du sol à retenir l'eau est à l'origine de sa désagrégation. En effet, dans le sous-sol, les couches inférieures vont finalement s'affaisser, ce qui signifie que la plateforme où vous, automobilistes, circulez va se ramollir. C'est le début de la détérioration de la voie publique.

Avant cela, l'accumulation d'eau de pluie sur le bitume rend les routes moins praticables à cause des fissures et autres trous créés ici et là. L'eau qui s'accumule à l'intérieur des nids-de-poule va affecter les couches inférieures de la route, ce qui fait que celle-ci est moins résistante et du coup, se fissure par endroits. Cela risque même de déstabiliser le remblai. C'est un danger double sur les routes.

Ce type d'érosion transversale est encore plus accentué dans les virages. C'est moins connu, mais malheureusement, cela cause plus d'accidents. En plus de cela, la pression exercée par les pneus dans ces zones affecte encore plus votre conduite. Il est à noter également que l'affaissement de la couche de roulement est dû à la faiblesse de la cohésion des matériaux constitutifs du goudron et au manque de compacité du corps de la chaussée.

Comment améliorer la durabilité de la route même avec ces intempéries?

Même si la météo décide de mettre son grain de sel, avec des matériaux de qualité supérieure, aussi reconnus pour leur longévité, on peut éviter le risque d'apparition de fissures et de trous sur nos routes québécoises.

Le principal composant du bitume est l'asphalte. C'est un élément dont la flexibilité et l'élasticité ne sont plus à prouver. Cependant, son usure peut s'accélérer à cause des intempéries et autres conditions. D'ailleurs, les dégâts sur les routes que nous utilisons quotidiennement au Québec ont le plus souvent des causes multiples, d'où l'importance de fortifier l'asphalte à l'aide d'un scellant pour éviter ces défaillances. Et dans ce souci permanent d'éviter plus de dégradations sur nos routes, des traitements efficaces peuvent être mis en place. Le scellant est un de ces produits, il sert notamment à prévenir les déformations plastiques à venir. Le plus souvent, un nouveau revêtement renforce la durabilité du bitume, malgré le gel, le dégel, la pluie et les grêlons qui se suivent constamment. Dans tous les cas, le principal atout du scellant lorsqu'il recouvre l'asphalte, c'est de réduire au minimum les contraintes mécaniques.

L'impact des intempéries sur nos routes affecte principalement la sécurité des chauffeurs québécois. En plus de cela, il y a un impact économique. Celui-ci incite d'ailleurs les autorités à préparer des fonds pour la remise en état des routes. Toutefois, pour que les travaux d'entretien des routes restent minimaux, il est nécessaire d'utiliser des matériaux de réparation de qualité. Grâce à cela, un gain économique important peut être fait juste avec la sélection minutieuse de matériaux de gamme supérieure et bien sûr, grâce à l'avis des professionnels de la réparation routière.


Sherb_achat_local_2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
La campagne du pain partagé annulée

La campagne du pain partagé annulée
L'UdeS travaille à sauver la session de ses étudiants

L'UdeS travaille à sauver la session de ses étudiants
NOS RECOMMANDATIONS
Centraide lance un fond d'urgence

Centraide lance un fond d'urgence
La ville de Sherbrooke ferme ses écocentres

La ville de Sherbrooke ferme ses écocentres
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Sherb_achat_local_2020
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 1 avril 2020
Un monde perdu, un monde à venir…

Isabelle Simoneau
Mardi, 31 mars 2020
Un monde de découvertes au bout de nos doigts

François Fouquet
Lundi, 30 mars 2020
Tous dans le même bateau

1077 Printemps 20
Le SANC bien présent pour les immigrants en ces temps incertains Par Anita Lessard Jeudi, 26 mars 2020
Le SANC bien présent pour les immigrants en ces temps incertains
Aider la communauté d'affaires à traverser la tempête Par Anita Lessard Mardi, 24 mars 2020
Aider la communauté d'affaires à traverser la tempête
Sherbrooke unie contre la pandémie Par Anita Lessard Vendredi, 27 mars 2020
Sherbrooke unie contre la pandémie
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous