magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bandes riveraines: délai repoussé pour se conformer à la règlementation
 
LE PAPOTIN
La une, accueil
Actualités
Reportages
Chroniques
Affaires municipales
Écho des organismes
Divers
Facebook
LE PAPOTIN / Chroniques
Mercredi, 10 octobre 2018

ROBERT ATKINSON DAVIS



 Imprimer   Envoyer 

Le grand-père de Robert Atkinson Davis, Charles, était un soldat de l'armée britannique lors de la guerre de 1812. Une fois ce conflit terminé, comme plusieurs de ses compagnons d'armes, il décida de rester au Bas-Canada et s'installa, avec son épouse, sur une terre près de Richmond, sur les bords de la rivière Saint-François.

Son fils, Thomas Davis, né le 10 mars 1799, travailla pour Daniel Amesbury Chaffee, un fermier du canton de Dudswell, également neveu de John Bishop le fondateur du Canton de Dudswell. Thomas épousa finalement sa fille, Anna Urania Chaffee. Cette dernière était veuve et sœur de John Bishop. Elle était arrivée à Dudswell avec lui en 1800.

Thomas Davis s'installa sur une ferme en bordure du chemin Gosford au nord-ouest du Dudswell Lake (lac Miroir). Il fut conseiller de la municipalité de Dudswell et secrétaire-trésorier de la commission scolaire protestante (School Commission). Le couple Thomas Davis-Chaffee donna naissance à sept enfants: cinq filles et deux jumeaux, Robert Atkinson et Thomas Priestley Davis nés le 9 mars 1841.

Robert Atkinson Davis fit ses études primaires à l'Académie de Dudswell située, près du village de Dudswell Corner, sur le chemin Gosford. Puis, comme plusieurs de ses concitoyens, il alla compléter sa formation au Saint Francis College de Richmond. Il est probable que son frère Thomas P. suivit ses traces, car le recensement de 1861 nous apprend que les deux jumeaux, âgés de 21 ans, sont tous les deux enseignants et absents de la maison. Robert Atkinson fit des études en droit au McGill College, mais il ne se rendit pas jusqu'au diplôme.

Le 9 mars 1870, à Coaticook, Robert A. épousa Susan Augusta True, puis partit avec elle pour la colonie de la Rivière-Rouge, aujourd'hui une partie de la province du Manitoba. Un marchand de Winnipeg, Alexander Begg, note dans son journal le 10 mai 1870 : « La température aujourd'hui était plus chaude et plus confortable qu'hier. Un gentilhomme, nommé Davis, et son épouse sont arrivés aujourd'hui à Winnipeg. Il a déclaré qu'il arrivait directement de Sherbrooke, dans le Canada-Est ».

Le couple s'installa à l'hôtel Emmerling sur la rue Principale (Main street). Cet hôtel était dirigé par un Américain nommé George Emmerling. C'était le point de rencontre des écorcheurs de mules et de bisons, des contrebandiers de whisky, des trappeurs indiens, des chercheurs d'or et des bandits américains. Dans ce repère de canailles, la vie ne s'arrêtait pas à la tombée du jour, elle se continuait jusqu'aux petites heures du matin. Chaque nuit, il y avait des bagarres, des coups de feu et très souvent un ou plusieurs meurtres. Mais cette situation ne rebuta pas notre homme d'affaires.

Le Manitoba, devenu une province du Canada, une foule de nouveaux colons, de commerçants, d'hommes de loi et de soldats arrivèrent dans la région. Winnipeg se mit à croître si rapidement qu'il aurait été difficile pour un homme comme Davis, arrivé à la bonne place au bon moment, de ne pas faire fortune. Il acheta l'hôtel Emmerling qu'il renomma ''The Davis House'' et en fit le meilleur hôtel de Winnipeg. Selon Alexander Begg, l'hôtel se révéla une « mine d'or » pour son nouveau propriétaire. Du matin au soir, les nombreux étrangers qui visitaient la ville et les volontaires en garnison à fort Garry s'y entassaient ». Il ajouta à son actif un salon de barbier, une salle de billard et un magasin. Les affaires allaient bon train !

En 1872, Davis eut à supporter le deuil de son épouse, Susan Treu. Elle mourut peu après avoir donné naissance à une fille. Il noya sa peine en se réfugiant dans les affaires pendant que la ville continuait à grandir. Les magasins, les bureaux d'affaires, les hôtels et les saloons poussaient comme des champignons le long de la rue principale.

En février 1874, Alexander Begg écrit dans son journal: «...the Grangers, une société politique secrète a été formée à Winnipeg ...». Davis fut choisi comme candidat de cette société pour les élections de juin. Il fut élu député et Marc-Amable Girard fut élu premier ministre du Manitoba. Il nomma Davis trésorier de la province. Girard démissionna quelques semaines plus tard et le 3 décembre de la même année, Robert A. Davis, le fils de Dudswell, le remplaça dans ses fonctions comme premier ministre du Manitoba.

En 1878, Davis décida de ne pas solliciter un nouveau mandat et alla s'installer au sud de Chicago où il fit fortune dans l'immobilier. Atteint du mal de Bright, il mourut au Grant's Ranch, à Phoenix le vendredi 7 janvier 1903. Il avait 61 ans. Il fut inhumé au cimetière Oak Woods de Chicago.

Jacques Robert


Vieux Clocher 2 oct 2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le SPS visitera bars et restaurants dès ce soir pour faire respecter les mesures sanitaires

Le SPS visitera bars et restaurants dès ce soir pour faire respecter les mesures sanitaires
Trump, une affaire de famille

Trump, une affaire de famille
Café William Spartivento septembre 20
NOS RECOMMANDATIONS
Un bel exemple d'économie circulaire

Un bel exemple d'économie circulaire
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Hyundai Sherbrooke sept 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Boucherie du terroir aout 2020
 
François Fouquet
Lundi, 28 septembre 2020
Tu y crois, toi?

Jacinthe Dubé 5 juin20
Concours  Vieux-Clocher Phil Roy sept 2020
L'entreprise Les gars de saucisse prend de l'expension Vendredi, 25 septembre 2020
L'entreprise Les gars de saucisse prend de l'expension
Projet Grand Paysage: le Mont Orford comme canevas Par Anita Lessard Samedi, 26 septembre 2020
Projet Grand Paysage: le Mont Orford comme canevas
Communauto élargit son offre de service à Sherbrooke Mercredi, 23 septembre 2020
Communauto élargit son offre de service à Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous