magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Le SPS recherche un fraudeur qui gesticule beaucoup!
 
AFFAIRES & JURIDIQUE
Affaires & juridique
Entreprises d’ici
Accueil
AFFAIRES & JURIDIQUE / Affaires & juridique
Daniel Campeau Par Daniel Campeau

Vendredi, 19 juin 2020

Taverne 1855 et la fébrilité de revoir des clients



 Imprimer   Envoyer 

Après des semaines de fermeture, la bonne nouvelle est enfin arrivée pour les restaurateurs. Malgré les nombreux défis que cette réouverture représente, la majorité d'entre eux se réjouissent de retrouver leur clientèle.

C'est le cas du chef cuisinier, créateur de saveurs et propriétaire de la Taverne 1855 Éric Garand, qui accueille avec soulagement l'autorisation de la réouverture de son établissement. Son restaurant avait le vent dans les voiles avant que tout ne soit mis en suspend par les gouvernements. « Après un des meilleurs printemps que le restaurant ait connu; après avoir offert des contrats de travail à des employés venant d'Europe; après s'être préparé à investir 50 000$ dans de nouvelles installations, la Covid nous es tombé dessus » explique Éric Garand.

L'arrivée de la crise a drôlement compliqué la venue de travailleurs européens « Au moment même où le Québec a été mis sur le ‘'hold'', j'avais un employé français qui débarquait et à qui on avait loué un appartement et fait en sorte qu'il puisse travailler chez nous et y demeurer le plus longtemps possible. C'est notre stratégie maintenant depuis quelques années. C'est tellement difficile de trouver des employés qui restent, alors nous on embauche des travailleurs européens et cela fonctionne très bien. »

À l'image des restaurateurs qui sont demeuré ouverts, le chef a poursuivi ses activités en concoctant des plats pour emporter mais...

« Quelques semaines de plus fermé et « la sauce tournait au vinaigre ». Une chance que notre clientèle nous est fidèle et qu'elle nous suit depuis le tout début! C'est cela qui nous a sauvé; grâce à notre dernière année qui a été vraiment excellente. Donc notre bonne situation financière nous a permis de survivre, ce qui ne sera pas le cas de tous les restaurateurs », fait-il remarquer.

Pour plusieurs établissements les pertes sont majeures, et mettent en péril leur pérennité. Ces semaines de fermeture, ont déjà fait des victimes comme à Coaticook où deux restaurants ont annoncé leur fermeture prochaine.

La Taverne 1855 a vu une diminution de 35 % de la clientèle et des pertes évaluées à près de 100 000$ durant les dernières semaines. « Toutes les modifications que nous avons dû apporter afin de respecter les nouvelles normes de la santé publique et reconfigurer le restaurant et la taverne impliquent des coûts. À compter de maintenant, il va falloir valoriser et rentabiliser chaque coin de la cuisine. Il va falloir aussi être encore plus poli et plus souriant avec la clientèle et aussi leur faire vivre une expérience en étant encore meilleur dans nos assiettes », ajoute M. Garand.

De son propre aveu la pandémie aura tout de même permis de passer un moment en famille et de cuisiner pour elle, ce que le chef n'a jamais le temps de faire habituellement.

Le chef Éric Garand vous promet que : « Tout est cuisiné maison, en utilisant des produits locaux. Ceci inclut quelques-uns de mes plats classiques et connus par nos clients!»

De son côté la partenaire de vie et d'affaires d'Éric Garant, la sommelière d'expérience Jinny Dufour, s'assurera que la sélection des vins sera choisie méticuleusement afin de bien s'agencer avec le menu tout en s'assurant aussi de respecter les règles de distanciations sociales ainsi que de rendre le service fluide pour tous.

Pour sa réouverture la Taverne 1855 proposera deux services en soirée. Le premier débutera à 17h00 et le deuxième à 19h30. Les clients sont invités à réserver leur table à l'avance pour éviter d'être déçus à la porte.

Les propriétaires désirent remercier leur clientèle pour leur soutien durant les derniers mois via leur service pour emporter de plats emballés sous-vide, qui demeurera disponible pour les clients qui ne sont pas encore prêts de se joindre à eux, en salle à manger. De plus un service de type « take out » chaud, permettant de servir les clients de passage qui n'ont pas eu la chance de réserver une table sera ajouté prochainement.

Chose certaine Éric Garand et Jinny Dufour sont fin prêt à reprendre le collier avec un nouveau mode d'opération.

taverne1855.ca


Écoloboutique juillet 2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Les microbrasseries veulent distribuer directement aux consommateurs

Les microbrasseries veulent distribuer directement aux consommateurs
Faire le plein de petits fruits avec l'autocueillette

Faire le plein de petits fruits avec l'autocueillette
NOS RECOMMANDATIONS
Le pays qui refuse de naître

Le pays qui refuse de naître
Le retour des spectacles en salle

Le retour des spectacles en salle
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Dominos_juin2020
 
JD 22 juin 2020
Éditions de l'Homme - Mangez local
Le SPS recherche un fraudeur qui gesticule beaucoup! Par Daniel Campeau Jeudi, 2 juillet 2020
Le SPS recherche un fraudeur qui gesticule beaucoup!
Première pelletée de terre pour l'usine de magnésium d'Asbestos Lundi, 29 juin 2020
Première pelletée de terre pour l'usine de magnésium d'Asbestos
Sécurité nautique: La Régie de Police Memphrémagog s'associe à la SQ Vendredi, 26 juin 2020
Sécurité nautique: La Régie de Police Memphrémagog s'associe à la SQ
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous