magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Une soirée d'épouvante à la bibliothèque Éva-Senécal
 
STYLE DE VIE
STYLE DE VIE / Style de vie
Renée Dagenais<br>Maître en yoga et méditation Par Renée Dagenais
Maître en yoga et méditation


Mercredi, 3 juin 2015

L’errance sur le chemin de la vie



 Imprimer   Envoyer 

Ma sœur et son amour producteur de films, sont partis l'hiver dernier aux États-Unis en motorisé.  Direction : le Grand Canyon. Durée : indéterminée. Le but : filmer le processus du voyage pour leur série qui s'appelle SurfnTurf . 

Dès le début, quelques surprises moins plaisantes les attendaient : température difficile : neige, grésil... problèmes de moteur, pneu crevé, etc.  Ils ont fait face à chaque difficulté bravement et calmement, ayant toujours en tête leur destination et le désir d'y arriver le plus tôt possible. 

Or, au fur et à mesure du voyage, ils ont réalisé que leur but devenait de moins en moins important. Que ce qui prenait le relais était le voyage lui-même et comment ce voyage les transformait intérieurement.  Pour diverses raisons, ils ont abandonné le but qu'ils s'étaient fixé quant à leur destination.  Ils ont commencé à ralentir et à regarder davantage les merveilles qui étaient là sous leurs yeux. 

Ils ont réalisé que l'important, finalement, était le moment présent, le voyage qui les « voyageait ». 

Au fil des jours, ils ont rencontré des gens qui les ont enrichis de diverses façons et l'un d'eux leur a parlé du concept de l'errance en voyage. 

Depuis, ce concept m'habite et alimente mes réflexions sur la vie et sur ma vie plus particulièrement. Se permettre l'errance en voyage ouvre la porte à la magie de la vie, à des rencontres qui nous nourrissent profondément, à découvrir des endroits qu'on aurait manqués si on s'en était tenu à garder le cap sur une destination précise. 

De la même façon, se permettre l'errance sur le chemin de la vie nous permet de relaxer et d'accueillir ce qui est là tout de suite et ici même. Il est bien d'avoir des buts et des projets, mais quand nous oublions de vivre chaque seconde parce que notre esprit est toujours fixé sur le futur, nous passons à côté de tout ce qui fait la richesse de la vie d'une part, mais plus important, nous développons une façon d'être constamment dans le futur qui nous empêche précisément, une fois arrivés à notre destination d'apprécier ce qui est là, de le vivre et s'en imprégner. 

Nous sommes arrivés, mais nous ne nous déposons pas parce que nous sommes tellement habitués de vivre dans des projets futurs qu'une fois qu'on a fait le tour de notre destination, notre esprit est déjà fixé sur la prochaine destination.

Avez-vous remarqué comment se passent majoritairement les vacances? En général remplies d'une liste de choses à voir, à faire, à visiter, les journées passent à toute vitesse. Nous voulons en faire le plus possible. Puis deux ou trois jours avant la fin, nous sommes déjà en mode retour. Nous pensons au retour avec nostalgie que les vacances sont terminées, ou avec la hâte de retrouver nos petites habitudes. Nous sommes toujours dans nos vacances, mais nous n'y sommes plus en fait. Et quand on y réfléchit bien, nous n'y avons jamais vraiment été. Nous nous sommes contentés de survoler ces journées, de les emplir au maximum sans les vivre de l'intérieur.  Nous ne nous sommes pas arrêtés pour donner à la vie le temps de nous offrir ses surprises.

C'est une bonne idée d'introduire dans nos vies ce concept d'errance : de se donner des temps où tout n'est pas planifié, où « on verra ce que cette journée nous apportera ».  Une journée où vous êtes en congé, essayez de laisser de côté tous les « je dois faire ceci et cela ». Abandonnez vos petites habitudes. Laissez votre corps et vos respirations vous diriger : une petite marche juste pour respirer, une petite sieste... sans l'avoir planifiée à l'avance.

Au début, c'est un peu déstabilisant, on a peur de s'ennuyer ou de manquer des choses. Mais à le pratiquer, on se rend compte que c'est en fait accepter de danser avec la vie et cesser de vouloir tout diriger. Cela nous apporte la joie!


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
Dépot des bilans pour la qualité de l’eau des rivières, du lac et des ruisseaux

Dépot des bilans pour la qualité de l’eau des rivières, du lac et des ruisseaux
NOS RECOMMANDATIONS
La candidate Bloquiste dans Shefford: Andréanne Larouche

La candidate Bloquiste dans Shefford: Andréanne Larouche
Disparition de Marcel Grondin – appel à la population

Disparition de Marcel Grondin – appel à la population
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
La location à court terme à l'ère d'AirBnb Par Me Laurence Ferland Jeudi, 17 octobre 2019
La location à court terme à l'ère d'AirBnb
Portes ouvertes à la SPA de Sherbrooke Vendredi, 18 octobre 2019
Portes ouvertes à la SPA de Sherbrooke
Un drôle d’Oiseau ...à Coaticook Par Daniel Campeau Dimanche, 20 octobre 2019
Un drôle d’Oiseau ...à Coaticook
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous