RYTHME_LUNCH_2103
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 13 avril
 
AFFAIRES & JURIDIQUE
Affaires & juridique
Entreprises d’ici
Accueil
1077_MIDI_2103
AFFAIRES & JURIDIQUE / Affaires & juridique
Maxime Grondin Par Maxime Grondin

Jeudi, 1 avril 2021

Renaissance : une friperie qui voit grand



 Imprimer   Envoyer 
La friperie Renaissance ouvrira une première succursale en dehors du Grand Montréal le 5 avril prochain à Sherbrooke.

Renaissance, une friperie qui détient 16 points de vente dans le Grand Montréal, débarque à Sherbrooke en ouvrant une 17e succursale d'une superficie de 15 000 pieds carrés qui se situera au 2293 rue King Ouest. Elle s'associe notamment avec Récupex afin de récupérer les vêtements et différents accessoires.

Ainsi, les produits retrouvés sur leurs tablettes proviendront de l'organisme de Sherbrooke et des différents dons qui leur seront apportés. Le tout sera trié par les employés puisqu'ils reçoivent de tout : des vêtements, de petits animaux à des objets plus intimes. Ensuite, le matériel sera vendu à prix modique.

« L'objectif est d'utiliser les flux trésoriers de l'organisation et les réinvestir. [...] Les biens récoltés par Récupex vont être capable, en plus d'aider l'environnement localement, à aider aussi les citoyens à racheter à plus grand volume », explique Éric St-Arnaud, directeur général de Renaissance.

De plus, ce qui distingue cette organisation à but non lucratif est son programme d'insertion sociale et professionnelle de personnes éprouvant de la difficulté à intégrer ou réintégrer le marché du travail, tout en suscitant l'engagement de chacun à poser des gestes pour préserver l'environnement. Celui-ci aide ces individus durant une période de 26 semaines à 35 heures par semaine. À Sherbrooke, il s'agit de 50 emplois qui seront créés dès la première année. Ce nombre doublera selon les dires de M. St-Arnaud au cours des années à venir. 

En ce qui concerne la récupération de matière, Renaissance réemploi 20 000 tonnes par année avec une croissance de 20 % à Montréal. Sur le territoire estrien, il évalue de trois à quatre millions de livres la première année. Leur objectif est de doubler ce volume de détournement des sites d'enfouissement avec Récupex.

De plus, M. St-Arnaud estime une clientèle de 500 personnes par journée. Cet achalandage s'explique par des prix plus bas que leurs compétiteurs au privé et qu'il n'y a pas de taxes. Il affirme également que Renaissance fait bien attention aux produits qu'ils mettent sur les tablettes.

Association

Cela fait un peu plus de deux ans que Récupex et Renaissance travaillent ensemble, et selon le directeur général de la friperie, il valait de soi qu'une boutique ouvre ses portes sur le territoire sherbrookois. Avant de s'associer avec Renaissance, il y avait entre 12 et 20 % de rejet de matière chez Récupex. Avec eux, le rejet a diminué de 8 % à 10 %. Récupex apportera donc un à deux camions remplis par jour à l'organisation à but non lucratif.

« De façon synergique, on va être capable de faire une mission ensemble. On va pouvoir offrir plus de plateaux de travail pour les Sherbrookois et Sherbrookoise et travailler de concert. Pour nous, c'est magique puisque ça se fait pour les Sherbrookois avec les Sherbrookois dans le territoire », explique M. St-Arnaud.

« Quand on parlait de synergie tout à l'heure, nous sommes des collecteurs de surplus de comptoirs vestimentaires et on le valorise dans le niveau local dans les magasins d'ici. On fait de l'insertion aussi avec nos participants. Les valeurs étaient très naturelles avec Renaissance par leur façon de faire », indique pour sa part Danny Roy, directeur général adjoint de Récupex.

Présent lors de la visite, le directeur général de Commerce Sherbrooke, Charles-Olivier Mercier semblait également enthousiaste à la venue de cette nouvelle entreprise. Il espère même soutenir Renaissance afin qu'elle réponde mieux aux besoins des consommateurs du milieu.

« Je le répète, on est peut-être une goutte d'eau, mais si on peut participer à l'effort de représentation pour ce modèle, Commerce Sherbrooke sera présent », mentionne-t-il.

Développement durable

Avec la pandémie, la population a pris conscience de l'aspect environnemental, en plus de la consommation locale. Deux aspects qui répondent à la mission de Renaissance puisque chaque article usagé est récupéré et les dons reçus sont réinvestis dans la communauté. C'est notamment pour cette raison que le directeur général de l'organisation a décidé d'ouvrir un magasin en région.

En raison du volume important accumulé, une deuxième possibilité de revente existe à Montréal. Lorsque le matériel n'est pas utilisé dans le magasin principal, il est envoyé à un endroit qui recycle le tout et est vendu à prix encore moindre.

« On n'est pas dans un modèle centralisé. Chaque magasin a sa culture et chacun d'eux va s'adapter selon la consommation du territoire », nuance M. St-Arnaud.

Alors que l'ouverture de Renaissance à Sherbrooke est prévue le 5 avril prochain, le directeur général de l'organisation affirme que d'autres projets sont en branle afin de se retrouver au sein d'autres villes du Québec. 



Écoloboutique avril 21
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Nouveau directeur général chez Sherbrooke Innopole

Nouveau directeur général chez Sherbrooke Innopole
Tout nouveau à Sherbrooke, découvrez Renaissance

Tout nouveau à Sherbrooke, découvrez Renaissance
Café William Spartivento 2103
NOS RECOMMANDATIONS
Notre histoire en archives : Derrière le rideau du photomaton

Notre histoire en archives : Derrière le rideau du photomaton
Bilan COVID-19 du 11 avril

Bilan COVID-19 du 11 avril
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Écoloboutique avril 21
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Geneviève Hébert députée juillet 2020
 
Jacinthe Dubé 14 sept 2020
La Ville de Sherbrooke tient également à rappeler l’importance des mesures sanitaires Par Maxime Grondin Vendredi, 9 avril 2021
La Ville de Sherbrooke tient également à rappeler l’importance des mesures sanitaires
Bilan COVID-19 du 9 avril Par Maxime Grondin Vendredi, 9 avril 2021
Bilan COVID-19 du 9 avril
Fondation Rock Guertin : distribution de 350 paniers de Pâques Par Maxime Grondin Mardi, 6 avril 2021
Fondation Rock Guertin : distribution de 350 paniers de Pâques
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
slimecut