Sherbrooke pour emporter
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Anita Lessard Par Anita Lessard

Samedi, 26 septembre 2020

Projet Grand Paysage: le Mont Orford comme canevas



 Imprimer   Envoyer 

Un regard vers la face sud du mont Orford, qu'il soit porté de près ou de loin, toutes saisons confondues, permet tout de suite d'apercevoir les sillons aménagés pour les pistes de ski. Même avec tout l'amour que l'on peut porter à la montagne, ces cicatrices n'ont pas été forgées par la nature.

Une équipe d'architectes paysagistes cherchait une façon originale, et surtout en harmonie avec le paysage et la flore qui habite les lieux, de redonner ses espaces aux plantes, arbustes, et autres éléments qui les occupaient avant que des pistes de ski y soient creusées. La directrice générale et artistique de Conscience Urbaine, un organisme à but non lucratif qui réalise des projets d'aménagement et des créations dans l'espace public, Fanie St-Michel, a élaboré un plan, suite à une demande de la SÉPAQ Orford.

 C'est donc en collaboration avec le partenaire Petrone Architecture qu'une vision à long terme,  répondant à la signature de la montagne a été soumise. Le mandat? Combiner  nature et culture, valoriser le volet touristique dans le parc national, créer un site qui fait sensation au niveau visuel, et attirer les familles. Le projet Grand paysage consiste à créer, sur les friches des pistes de ski, la plus grande œuvre de land art au Québec. Le ‘'Land art'' est une approche en art contemporain et en aménagement qui consiste à utiliser des matériaux naturels pour créer une œuvre in situ, c'est-à-dire qui se trouve elle-même dans un contexte naturel.

« Ça fait deux ans qu'on travaille sur ce projet-là, à réfléchir sur comment porter une vision qui est de développer des pôles culturels en lien avec l'ADN d'une montagne qui appartient à un parc national et non à un promoteur. On a vraiment collé à cette vision dans un souci de vouloir protéger et révéler son paysage, » raconte Mme St-Michel. « On s'est dit que ce serait vraiment intéressant de transformer les pistes de ski en prairie, où justement pousse déjà une plaine de fleurs et comment on pourrait la bonifier. »

Le projet se fera progressivement, en évolution et en  respectant  le rythme de la nature, s'assurant ainsi que les éléments végétaux qui seront plantés, puissent intégrer le sol de façon permanente. Une première étape a été lancée dans les derniers jours, entre autre avec l'installation d'une sculpture-balançoire qui permet aux visiteurs d'admirer les magnifiques couleurs des montagnes du Mont-Orford. « On voulait avec ce premier geste, sensibiliser la population à la biodiversité; c'est un beau geste avec une intention magnifique. Ce qui est important c'est de comprendre que quand on travaille avec le vivant, c'est plein d'étapes complexes qui  prennent du temps. »

 « Cette année on fait des tontes pour cibler les végétaux existants, mais notre objectif c'est de pouvoir aller un peu plus loin. C'est comme ça qu'on a approché le ministère de l'Environnement et qu'on a eu son soutien, puisqu'on travaille dans un parc national, » d'explique Fanie St-Michel. D'autres ajouts se feront au cours des prochains étés, offrant une couche supplémentaire à la mosaïque visuelle.

Le plus grand producteur de plantes indigènes au Québec, Pépinière Aiglon Indigo, a tout de suite été séduit par le concept, et assurera ainsi l'approvisionnement nécessaire à sa réalisation. En plus d'avoir l'appui des différents paliers de gouvernement, la Fondation David Suzuki a aussi signifié qu'elle voulait s'associer à la promotion du projet. La MRC Memphrémagog  s'est également laissé convaincre à s'engager à faire la démarche pour devenir la première MRC «Ville amie des monarques» et donc de prendre action pour la survie du papillon.

La Flambée des couleurs est l'occasion pour le public d'observer les balbutiements du Grand Paysage. Fanie St-Michel souhaite ardemment l'adhésion des citoyens à cette transformation progressive du visage de leur montagne. « Notre démarche cherchait à trouver comment activer nos montagne d'une autre façon que par l'événementiel. Ça va devenir une attraction, une carte postale! Un peu comme les mosaïcultures ou les tulipes à Ottawa, les gens retournent les voir à chaque année. »

L'équipe de design espère que son travail saura exprimer tout l'enthousiasme et le bonheur investit pour créer un effet saisissant, lorsque tous ces efforts auront aboutis. Elle qui fréquente le Mont Orford depuis une dizaine d'années, Fanie St-Michel se trouve privilégiée de pouvoir contribuer à l'embellissement et à la conservation de sa nature.

grandpaysage.com

 

 


Vieux Clocher 30 oct 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Revitalisation de la prison Winter: témoignages recherchés

Revitalisation de la prison Winter: témoignages recherchés
L'initiative À Go, on lit!: inviter les jeunes à adopter la lecture

L'initiative À Go, on lit!: inviter les jeunes à adopter la lecture
Coop Funéraire arrangements oct 2020
NOS RECOMMANDATIONS
Une usine de recyclage de textiles s'installe à Asbestos

Une usine de recyclage de textiles s'installe à Asbestos
La nouvelle inquisition

La nouvelle inquisition
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fond Qc Cancer Concerto oct 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Boucherie du terroir aout 2020
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 21 octobre 2020
La nouvelle inquisition

François Fouquet
Lundi, 19 octobre 2020
Une bonne pensée pour Ndji

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Coop funéraire portes ouvertes oct 2020
Une usine de recyclage de textiles s'installe à Asbestos Samedi, 24 octobre 2020
Une usine de recyclage de textiles s'installe à Asbestos
Un premier CA pour le Centre de services scolaire de la Région-de-Sherbrooke Mercredi, 21 octobre 2020
Un premier CA pour le Centre de services scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Sherbrooke Citoyen adopte son programme politique Lundi, 19 octobre 2020
Sherbrooke Citoyen adopte son programme politique
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous