magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 22 février 2017

Les journées de la persévérance scolaire à la Cité-école LSL



 Imprimer   Envoyer 

Après une semaine intense d'activités, dans le cadre des journées de la persévérance scolaire, à témoigner mutuellement comment on est beau, bon dans ce qu'on fait et ce qu'on est, à se faire dire de ne pas lâcher, d'aller au bout de ses rêves que ça vaut la peine avant tout pour soi, les élèves de la Cité-école Louis-Saint-Laurent sont gonflés à bloc pour entamer la dernière étape de l'année scolaire.

Pour Louis-Philippe Lamoureux et Jade Reid, respectivement étudiants en troisième et cinquième secondaire, les journées de la persévérance scolaire ont leur raison d'être. « Ça dépend à quelle période de l'année tu le fais. En début d'année, les profs sont smooth, mais après la deuxième étape, c'est plus difficile, on commence à être tanné, le timing est bon », d'exprimer le jeune homme. « C'est le fun que ce soit souligné, ça peut encourager les élèves. Moi, j'ai bien aimé la présentation des capsules », d'ajouter Jade.

« J'ai toujours eu de la difficulté dans quelques matières. Cette année, j'ai plus de misère, je vois ça comme de l'inspiration pour persévérer », admet Louis-Philippe. Il mentionne avoir bien apprécié l'exercice d'écriture pour présenter son héros soit la personne ayant le plus inspiré. « J'ai choisi ma sœur. Elle est en secondaire cinq et elle sait où elle s'en va. »

Tout au long de la dernière semaine, les étudiants de la cité-école ont eu l'opportunité par de nombreux moyens d'entendre et de lire les messages d'encouragement de leurs confrères étudiants, enseignants et membres du personnel. Les élèves ont également contribué à cette poussée de reconnaissance en présentant par écrit leur modèle de persévérance et pourquoi ces personnes les inspirent. Des messages ont été exposés dans la salle Jacqueline-Loiselle pour consultation. Les membres du personnel associés représentant l'ensemble des municipalités du territoire ont rédigé des messages de persévérance. Une affiche avec photos des personnes impliquées a été installée un peu partout à l'intérieur de la cité-école. Des lettres personnalisées d'encouragements provenant des municipalités ont été adressées aux finissants de juin prochain.

Les journées de la persévérance scolaire ont débuté du bon pied par un lancement officiel, en début de semaine, auquel participaient quelques dignitaires dont le président de la Commision scolaire des Hauts-Cantons, Yves Gilbert, et Robert Roy, préfet de la MRC du Haut-Saint-François. Ancien élève de la Cité-école, M. Roy intervenait à titre de président d'honneur. Ce dernier n'a pas fait de cachette aux élèves présents dans l'auditorium lançant « c'était une corvée pour moi d'aller à l'école. Mon héros, c'est Charles Labrie. » M. Roy insiste « peu importe le métier que vous allez faire, ce qu'il faut c'est être bien avec votre décision. On a besoin de tout le monde dans la vie », d'ajouter le président d'honneur. Soucieux de la réussite des jeunes, M. Roy lance « je m'engage à venir vous voir si vous avez envie de démissionner. N'ayez pas peur de réaliser vos rêves. »

Les membres du comité de suivi de la Cité-école ont profité de l'occasion pour présenter six capsules mettant en vedette d'anciens élèves. Pascale Desruisseaux, propriétaire de son entreprise Centre Éducatif Canin Pass-Poil, Billy Fillion, animateur à la Maison des jeunes de Dudswell et Weedon, Zacharie Godbout en voie de réaliser son rêve d'agent de bord, Zacharie Lapointe fier d'avoir complété son parcours scolaire en passant par l'alternative, Jean-Baptiste Poirier, propriétaire et chef du service de traiteur Le Poivron rouge, et Charles Labrie, comme professeur-intervenant, témoignent de leur cheminement. On remarque dans les témoignages que chaque intervenant ne l'a pas eu facile et a dû faire preuve de persévérance pour en arriver où ils en sont aujourd'hui. Décrochage

D'autre part, selon les récentes données sur le décrochage scolaire dévoilées par Québec pour 2013-2014, c'est la Commission scolaire des Hauts-Cantons qui viendrait en tête de liste en Estrie pour le plus bas taux de décrochage avec 14 %. M. Gilbert attribue cette performance à la concertation. La mise en commun des divers projets d'équipes-écoles et les pratiques favorisant la réussite scolaire bénéficient à tous, d'expliquer le président de la commission scolaire. « Nous avons des équipes-écoles très compétentes. Ça part du primaire jusqu'au secondaire. » M. Gilbert mentionne que c'est la succession des interventions et d'attitudes à commencer par l'accueil des élèves par le chauffeur d'autobus jusqu'aux pratiques pédagogiques.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
L’encadrement du cannabis récréatif dans les milieux de travail

L’encadrement du cannabis récréatif dans les milieux de travail
Tendances à surveiller en 2018

Tendances à surveiller en 2018
NOS RECOMMANDATIONS
Ces maladies camouflées

Ces maladies camouflées
Un nouveau visage à la Fondation Cégep de Sherbrooke

Un nouveau visage à la Fondation Cégep de Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Bedon & bout'chou
Le projet CLASS : un atout pour la réussite Par Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible? Par Alexandre Dagenais Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous