La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 29 janvier 2014

Contrer la pénurie éventuelle de main-d’oeuvre



 Imprimer   Envoyer 

Le phénomène de rareté de la main-d'oeuvre est amorcé et s'accentuera au cours des prochaines années. Le vieillissement et la baisse de la population sont deux éléments majeurs qui créeront une pression sur le marché du travail.

Selon Alain Samson, conférencier invité par le Comité d'adaptation de la main-d'oeuvre (CAMO) du Haut-Saint-François, on prévoit à court terme 140 000 retraits du marché du travail et 70 000 personnes pour combler les postes disponibles. Il existe une façon de limiter les dégats, prétend l'invité et c'est de s'ouvrir aux différents types de main-d'oeuvre.

M. Samson a tenu son auditoire éveillé et fébrile en y allant d'une présentation interactive dans laquelle l'assistance devait intervenir et apporter des éléments de solutions aux différentes problématiques proposées par le conférencier. Plus d'une trentaine de personnes participaient à la conférence qui se déroulait récemment au Manoir de l'Eau Vive à Cookshire-Eaton.

M. Samson mentionne que le phénomène de vieillissement et de baisse de la population est plus marqué au Québec comparativement à l'ensemble du Canada. D'ici 2020, prétend-il, on retrouvera 217 000 propriétaires d'entreprises qui voudront vendre alors que l'on comptera seulement 68 000 repreneurs potentiels. Cela risque de créer une véritable crise de l'entrepreneuriat. Il est important, ajoute-t-il, que les entreprises prennent les dispositions nécessaires pour éviter le pire.

Une des façons de parer le coup, selon M. Samson, est de s'ouvrir aux différents types de main-d'oeuvre. L'immigration à elle seule ne suffira pas à colmater la brèche. Il faudra se tourner vers les personnes plus âgées, les femmes pour exercer des métiers non traditionnels et les personnes handicapées. Tous ces types de main-d'oeuvre représentent des avantages à différents niveaux. Le défi pour l'employeur sera de composer avec ces disparités pour en faire, comme se plaît à dire le conférencier, une salade qui a du goût. L'intervenant compare les employés aux ingrédients de la salade et l'employeur comme la vinaigrette,  qui par son leadership, fera en sorte que la salade aura du goût avec une saveur unique ou non.

Pour réunir tout ce beau monde au sein d'une entreprise, l'employeur et même les membres du personnel devront surmonter les préjugés et mythes que ce soit envers les immigrés, la couleur, la religion, l'âge, le sexe, l'orientation sexuelle et les personnes handicapées. Les entrepreneurs auront besoin de toute la force vive disponible.

Le défi pour les propriétaires d'entreprises sera double soit de recruter la main-d'oeuvre et de la conserver. Pour y arriver, l'employeur devra miser sur les cinq facteurs qui font que « les employés se donnent pour le boss », d'insister Alain Samson, soit la compétence, la vision, la capacité à communiquer la vision de l'entreprise, l'intégrité et l'équité du patron avec les employés. Le conférencier mentionne que 50 % de la fidélité des travailleurs est attribuable à la relation avec leur supérieur immédiat.

L'employeur devra composer avec une équipe diversifiée d'où l'importance de bien appliquer les trois « C » pour maintenir une saine cohabitation. Il importera de bien connaître son personnel, de comprendre leur réalité et de bien communiquer. C'est au terme de l'intervention de M. Samson que l'auditoire saisit le titre de la conférence « Mon équipe est multicolore, mais je suis daltonien ».


La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
C’est parti pour les sports d’hiver!

C’est parti pour les sports d’hiver!
Honda Rugged Open Air Concept

Honda Rugged Open Air Concept
NOS RECOMMANDATIONS
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke

Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Alexis Jacques
Mardi, 11 décembre 2018
Le charme parisien

François Fouquet
Lundi, 10 décembre 2018
L’esprit des Fêtes… ou les esprits de Fêtes!

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Nouvelle expérience immersive pour le vélo Par Vincent Lambert Vendredi, 7 décembre 2018
Nouvelle expérience immersive pour le vélo
Quoi faire ce week-end Par Cynthia Dubé Vendredi, 7 décembre 2018
Quoi faire ce week-end
Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $ Par Vincent Lambert Jeudi, 6 décembre 2018
Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous