Galeries Quatre-Saisons Vente trottoir Juillet 2019
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Des activités pour la semaine de la prévention de la noyade à Sherbrooke
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Val Estrie Ford juillet 2019
CHRONIQUEURS / Juridique
Fontaine Panneton Joncas Bourassa & Associés Par Fontaine Panneton Joncas Bourassa & Associés

Jeudi, 3 novembre 2016

La fiscalité et les pensions alimentaires



 Imprimer   Envoyer 

Historiquement, toutes les pensions alimentaires qui étaient établies par un tribunal au Québec recevaient un traitement fiscal. Ainsi, le payeur pouvait déduire de son revenu imposable, la pension alimentaire qu'il payait. Celui-ci faisait ainsi d'intéressantes économies d'impôts. À l'inverse, le créancier qui recevait un montant de pension alimentaire, peu importe si celui-ci servait à le soutenir personnellement ou à soutenir les enfants, devait inclure à son revenu le montant de pension alimentaire reçu. Le créancier se retrouvait donc à payer de l'impôt sur ces sommes, ce qui avait pour effet d'amoindrir le montant réel qui demeurait dans ses poches. Ce même créancier perdait également certains crédits d'impôt et voyait ses transferts gouvernementaux (comprendre allocations familiales) réduits puisque ses revenus personnels augmentaient.

Or, une femme, madame Suzanne Thibodeau a présenté une demande en Cour suprême pour tenter de faire déclarer cette règle discriminatoire. Bien qu'en 1995, cette dame ait perdu sa cause devant le tribunal, le législateur s'est tout de même montré sensible aux arguments soumis par celle-ci et a modifié la loi par la suite.

En conséquence, les pensions alimentaires pour enfants établies après le 1er mai 1997 ont été défiscalisées. Puisque la pension alimentaire concerne les enfants, le parent recevant un tel montant n'a plus à l'inclure dans ses revenus et ne paie donc aucun montant d'impôt sur ces sommes. À l'inverse, le payeur ne peut plus déduire la pension alimentaire de ses revenus. Ce dernier verra donc son revenu net amputé de la pension alimentaire plutôt que son revenu brut.

Pour toutes les pensions alimentaires, toujours pour les enfants, qui auraient été établies avant le 1er mai 1997, l'alternative était de signer une déclaration permettant la défiscalisation de la pension qui autrement recevait l'ancien traitement fiscal. Une telle possibilité ne recevait pas de limite de temps et il est donc encore possible de le faire en faisant parvenir aux autorités fiscales les formulaires prescrits. Une fois fait, ce choix ne peut être annulé par la suite.

Par ailleurs, en ce qui concerne la pension alimentaire entre époux (lire en général ex-époux), aucun changement dans la fiscalité n'est intervenu. Il s'agit donc d'un revenu supplémentaire pour le créancier qui sera imposé sur ce montant et d'une déduction sur le revenu brut du créancier qui pourra réduire son revenu d'autant auprès des instances gouvernementales et ainsi éviter de payer de l'impôt sur ce montant.

Sachez toutefois que dans l'établissement d'un montant de pension alimentaire entre époux, les tribunaux n'hésiteront pas à prendre en considération les impacts fiscaux. Ainsi, ils voudront s'assurer que le créancier puisse assumer les impôts supplémentaires résultant de l'augmentation de ses revenus.

Me Josée Harrisson
Avocate et médiatrice accréditée
Fontaine Panneton Harrisson Bourassa & associés avocats


Entrepôt Chaussures Prix printemps 2019
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Contrat ou pas ?

Contrat ou pas ?
Circuit des Arts Hélène Brunet 2019
NOS RECOMMANDATIONS
Lectures de vacances avant les Correspondances

Lectures de vacances avant les Correspondances
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Badmofo Methods juin 2019
Les Éditeurs Réunis - 3 juillet 2019 - 3 livres Les Narco-chicks
Circuit des Arts Hélène Brunet 2019
 
Me Michel Joncas
Jeudi, 11 juillet 2019
Contrat ou pas ?

Me Ariane Ouellet
Vendredi, 21 juin 2019
Congé annuel : payé et obligatoire

La Fête du Lac des Nations 2019
La grenouille et le scorpion Par François Fouquet Lundi, 15 juillet 2019
La grenouille et le scorpion
Contrat ou pas ? Par Me Michel Joncas Jeudi, 11 juillet 2019
Contrat ou pas ?
Le hockey balle en vedette ce weekend à Sherbrooke Par Robert Legault Jeudi, 11 juillet 2019
Le hockey balle en vedette ce weekend à Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous