magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
11°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 3 juin 2015

Le passeport pour se faire comprendre



 Imprimer   Envoyer 

La communauté anglophone du Haut-Saint-François, particulièrement les aînés, qui sont plus souvent qu’autrement unilingues, disposent désormais d’un outil leur permettant de s’exprimer en français lorsqu’ils éprouvent des problèmes de santé et ce grâce au passeport de santé ou Health Passport.

Le petit fascicule de 28 pages, lancé lors d’une récente conférence de presse à laquelle participaient des représentantes de la communauté anglophone, est un genre de dictionnaire comprenant des mots clés, expressions et principales coordonnées de services et organismes œuvrant dans le secteur de la santé. Le passeport tiré à 300 copies, produit par le Centre d’action bénévole (CAB) du Haut-Saint-François, avec la collaboration de l’Association des Townshippers, vise à permettre aux personnes anglophones de pouvoir se faire comprendre en français lorsqu’elles éprouvent des problèmes de santé que ce soit pour obtenir de l’information sur la ligne Info-Santé, dans les milieux hospitaliers, en cliniques ou en cas d’urgence.

Le livret permet aux utilisateurs de se préparer pour bien expliquer leur état de santé de façon à répondre correctement aux questions qui seront posées. Une section identifie les habitudes de vie que ce soit fumeur ou autres. On y retrouve également un lexique traduisant de l’anglais au français des termes chronologiques que ce soit le matin, le midi ou en soirée. Des mots identifiant les parties du corps, les orientations comme gauche, droite, en haut, en bas sont également inscrits. Une partie permettant de quantifier le degré et les types de douleur ainsi que les facteurs associés viennent préciser la description. À cela s’ajoute des mots et expressions se rapportant à une foule de thèmes que ce soit pour les maux de tête, la douleur thoracique, l’accident vasculaire cérébral (AVC), le rhume ou grippe, les douleurs musculaires et articulaires, les problèmes abdominaux et un descriptif concernant d’autres symptômes. Une section est consacrée aux termes usagers lorsqu’on est hospitalisé.

Rachel Garber, coordonnatrice du projet, a organisé un focus groupe et recueilli diverses informations auprès de la communauté anglophone pour saisir les préoccupations et besoins des usagers. Mme Thérèse Thibodeau, d’origine anglophone et infirmière au CSSS du Haut-Saint-François, a également apporté sa contribution à la préparation du passeport. Pour Edith McBurney et Nancy Spalding, présentes au lancement du passeport, sont heureuses de l’initiative. Impliquées dans leur milieu, elles ont l’intention d’en faire la promotion. « Ça va aider pour nos aînés », lancent-elles à l’unisson.

Mentionnons que le livret existait déjà. Le CAB en a fait un modèle revu et amélioré répondant davantage aux besoins du milieu, d’expliquer France Lebrun, directrice générale de l’organisme. La première édition a été produite par le Mégantic English-speaking Community Development Corporation à Thetford Mines et le second par l’Association des Townshippers pour la MRC de Memprémagog.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Est-ce qu’un employeur peut renoncer à votre préavis de départ ?

Est-ce qu’un employeur peut renoncer à votre préavis de départ ?
Élections provinciales : le Salésien reçoit les candidats régionaux

Élections provinciales : le Salésien reçoit les candidats régionaux
NOS RECOMMANDATIONS
Apprendre à accepter la maladie mentale

Apprendre à accepter la maladie mentale
L’inflammation chronique, c’est quoi ça et en quoi ça nous concerne?

L’inflammation chronique, c’est quoi ça et en quoi ça nous concerne?
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 19 septembre 2018
Voter autrement pour gouverner autrement…

William Lafleur
Mercredi, 19 septembre 2018
Plus fort que le café

Priscilla Boutin
Mercredi, 19 septembre 2018
La tendance est aux couleurs!

François Fouquet
Lundi, 17 septembre 2018
Jacques Rougeau et les élections…

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
RETROUVÉ SAIN ET SAUF. Il pourrait se trouver avec des adultes abusifs Par Vincent Lambert Mercredi, 12 septembre 2018
RETROUVÉ SAIN ET SAUF. Il pourrait se trouver avec des adultes abusifs
Un Sherbrookois disparu depuis le 7 septembre Par Cynthia Dubé Mercredi, 12 septembre 2018
Un Sherbrookois disparu depuis le 7 septembre
Top 5 de la « Body positivity » Par Sarah-Eve Desruisseaux Mardi, 11 septembre 2018
Top 5 de la « Body positivity »
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous