magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 

Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Sports
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 13 janvier 2016

Noram et Coupe-Québec de biathlon à La Patrie les 16 et 17 janvier



 Imprimer   Envoyer 

Daniel Harvey, chef de compétition, au Club plein air biathlon Estrie, situé à La Patrie, se réjouit des dernières bordées de neige. Pour les premières épreuves nord-américaines (NORAM) et les Coupe-Québec qui se dérouleront les 16 et 17 janvier prochains, il attend plus de 120 athlètes provenant du nord des États-Unis et du reste du Québec.

Le biathlon jumelle le tir à la carabine et le ski de fond sur des parcours de plusieurs kilomètres. Ce sport réunit aussi bien des enfants de 8 ans que des adultes de 88 ans. Les pistes sont en excellent état et bien balisées, juge M. Harvey. Déjà, plusieurs bénévoles œuvrent à tout préparer. Pour en assurer le succès, il compte sur les énergies de quelque quatre-vingts d'entre eux qui seront sur le terrain de 9 h à 14 h, comme par les années passées.

« Je serais déçu si je n'avais pas 120 compétiteurs », lance, optimiste, l'organisateur, qui au moment de mettre sous presse n'avait reçu toutes les inscriptions. Rappelons que les épreuves qui devaient se tenir à Valcartier avant la période des fêtes avaient été contremandées vu l'absence de neige. Celles de La Patrie prennent d'autant plus de valeur qu'au décompte des points, à la fin de la saison, le ratio s'en trouvera modifié, ce qui pourrait avoir un sérieux impact sur le classement des athlètes.

Cette année encore, le centre reçoit les grands noms du biathlon. En Estrie seulement, chez les femmes, Charlotte Hamel et Sarah Poisson Grégoire, de Lac-Mégantic, continuent leur ascension vers les premières marches du podium. Les organisateurs attendent la venue du Sherbrookois Léo Grandbois qui s'est qualifié pour les Jeux olympiques juniors de Lillehammer, en Norvège. Zachari Bolduc, de Québec, qui participera aux Jeux mondiaux de la Roumanie, prendra part aux épreuves.

Pour assurer, comme les années précédentes, le succès de ces compétitions, M. Harvey compte sur la présence de quatre-vingts bénévoles. Depuis les tous débuts, des gens de La Patrie, Chartierville et Scotstown, principalement, consacrent quelque cinq heures par jour, repas compris, pour assurer le succès de ces rencontres. Beaucoup de parents d'athlètes y participent aussi.

Accueillir pas loin de 500 personnes et leur offrir soupe, boissons chaudes et dessert demandent déjà un encadrement de première qualité. D'autres, installés à des endroits stratégiques, le long des pistes, assurent le contrôle des passages des coureurs. Au champ de tir, il en faut plusieurs pour vérifier les numéros de dossards, enregistrer les pointages et replacer les cibles. Bien d'autres tâches occupent ces gens de bon vouloir. Le travail de tout ce monde est reconnu partout au Canada.
C'est le seul centre de biathlon qui fonctionne avec des bénévoles. Les juges s'en félicitent puisqu'il y a beaucoup moins de protêts vu le système de contrôle des athlètes et l'accueil des visiteurs. Il n'est pas nécessaire d'être un spécialiste, indique M. Harvey. « Une tâche simple par personne évite les erreurs », donne-t-il en exemple. Il ajoute que les coaches des compétitions fournissent la formation requise et les encadrent. Déjà, les organisateurs estimaient que ces compétitions injectaient quelque 20 000 $ dans l'économie locale.

Impressionnantes, ces rencontres qui exigent des athlètes des efforts soutenus ! La vitesse à laquelle ils gravissent des pentes abruptes, les descendent sur leurs skis étroits, leur respiration qu'ils contrôlent en position debout ou couchée pour tirer sur leurs cibles font de ce sport un spectacle haut en couleur. La fraternité qui les unit réjouit tous ceux qui de près ou de loin participent à sa réussite.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Mon enfance et le camping

Mon enfance et le camping
Attention aux faux policiers à Sherbrooke

Attention aux faux policiers à Sherbrooke
NOS RECOMMANDATIONS
La fin d’un monde

La fin d’un monde
Une vie, un sentier, des repères

Une vie, un sentier, des repères
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 20 octobre 2021
Ne tuons pas la beauté du monde

François Fouquet
Lundi, 18 octobre 2021
Une vie, un sentier, des repères

Ombudsman de la Ville de Sherbrooke
Jeudi, 14 octobre 2021
Journée des ombudsmans

La fin d’un monde Par Daniel Nadeau Mercredi, 13 octobre 2021
La fin d’un monde
Le maire de Coaticook n’est pas content! L’urgence de Coaticook encore fermée de soir et de nuit ! Par Daniel Campeau Mercredi, 13 octobre 2021
Le maire de Coaticook n’est pas content! L’urgence de Coaticook encore fermée de soir et de nuit !
Avez-vous été victime de ce prédateur sexuel ? Le SPS recherche des possibles victimes Par Daniel Campeau Vendredi, 15 octobre 2021
Avez-vous été victime de ce prédateur sexuel ? Le SPS recherche des possibles victimes
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
slimecut