PPRSE_février 20
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Annulation de la consultation publique prévue le 24 février
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Automobiles Val Estrie février 2020
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Vendredi, 1 décembre 2017

MURIRS affiche ses couleurs jusqu’en Chine



 Imprimer   Envoyer 
L'organisme MURIRS a eu le privilège d'apposer sa signature artistique en Chine (crédit photos: Serge Malenfant, MURIRS).

Si jamais vous êtes de passage en Chine pour visiter le nouveau village culturel touristique, il se peut que vous tombiez sur un jeune garçon qui porte un coquillage à son oreille et qui entend la mer. Ne soyez pas surpris si le trait de pinceau vous est familier : MURIRS a apposé sa signature artistique.

MURIRS est bien connu ici à Sherbrooke pour la qualité de ses murales et leur réputation déjà bien établie. Récemment, l'organisme a eu le privilège de retourner en Chine dans la province de Jiangxi pour livrer une conférence sur ses réalisations à Sherbrooke. Notons qu'en 2015, il avait apposé sa signature artistique parmi plusieurs artistes internationaux dans le nouveau village culturel touristique.

« Ce projet a commencé suite à la conférence Global Mural reçue ici à Sherbrooke en 2014 », explique Serge Malenfant, président de MURIRS, récemment revenu de son voyage.

« C'était une conférence internationale qui a donné une belle visibilité à Sherbrooke et à l'équipe MURIRS, ajoute-t-il. C'est un peu grâce à ça que les gens de la Chine ont été capables de nous retrouver et de nous inviter à cet événement-là. »

« En 2015, on est allé faire une petite murale accessoire qui a été faite sur toile ici, poursuit-il. On a travaillé avec une technique un peu plus réaliste que bien d'autres artistes qui sont parfois plus dans le figuratif. Une fois que la murale a été réalisée jusqu'à 90 %, elle a été roulée dans un tube et envoyée en Chine. Je suis par la suite allé là-bas pour la compléter et la fixer au mur approprié. »

Invité par des personnalités bien connues en Chine pour ladite conférence, dont Steven Chai Chang Liu (chanteur populaire dans le style de Frank Sinatra) et Susan Wang (femme d'affaires réputée), l'organisme MURIRS a une fois de plus contemplé sa murale qui représente les valeurs de l'endroit: la paix et l'harmonie. 

« On a illustré un jeune enfant qui porte un coquillage à son oreille et qui entend la mer, commente M. Malenfant, qui travaille à ce que le siège social de Global Mural soit à Sherbrooke. C'est l'imagination de l'enfant qui entend la mer. Il est assis sur le plancher de sa chambre à coucher. Sa couverture se transforme en bord de mer et c'est l'océan qui se retrouve devant lui par la suite. Elle plait beaucoup aux gens. »

Un projet enrichissant et impressionnant

Le village culturel touristique accueille plusieurs formes d'art : peinture murale, poterie, et la liste s'étire longuement. Une centaine d'œuvres ont été créées dans différents endroits dudit village. Un muret qui délimite une partie du territoire est entre autres l'hôte de 80 murales aux styles variés en plus petit format que celles de Sherbrooke.

« Le décor est extraordinaire, confie M. Malenfant. C'est une très belle fierté. C'est difficile à imaginer l'ampleur du projet, il faut vraiment le voir. Nos projets sont reconnus comme très différents d'ailleurs par leur qualité et leur grandeur. On a rencontré plusieurs artistes internationaux et des activités spontanées ont eu lieu sur le site comme la réalisation d'une murale avec les empreintes de nos mains. »

Au cours de cette aventure, l'équipe de MURIRS a échangé avec des artistes qui partagent la même passion. « On était invité comme si on était de la royauté, admet M. Malenfant. C'était assez émouvant et énergisant d'être en première loge et d'être les invités d'honneur. »

Tout ce déploiement artistique a permis à MURIRS de favoriser le côté humain avec les autres artistes. « Tout était impressionnant, confie M. Malenfant. On est parti avec la même émotion de se sentir choyé d'avoir contribué à cet endroit. »


PPRSE_février 20
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Se dorer la pilule au Carnaval de Sherbrooke

Se dorer la pilule au Carnaval de Sherbrooke
La Relâche au Musée des Beaux-arts

La Relâche au Musée des Beaux-arts
DOMINO’S PIZZA - magasin général
NOS RECOMMANDATIONS
Un pipeline de gaz naturel contesté en Estrie

Un pipeline de gaz naturel contesté en Estrie
Magog Technopole attire une firme d'intelligence artificielle

Magog Technopole attire une firme d'intelligence artificielle
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

PPRSE_février 20
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Lesbecs.com_1
 
François Fouquet
Lundi, 17 février 2020
Texto, boulot dodo…

Sylvie L. Bergeron
Lundi, 17 février 2020
Se dorer la pilule au Carnaval de Sherbrooke

Jérôme Blais
Jeudi, 13 février 2020
La lecture des verts

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 février 2020
Le courage politique et la défense des droits

JD 13 fev 2020
Lesbecs.com_2
Le garage de la STS fait peau neuve Lundi, 10 février 2020
Le garage de la STS fait peau neuve
Un Estrien brille au baseball de la NCAA Par Daniel Campeau Samedi, 15 février 2020
Un Estrien brille au baseball de la NCAA
Le courage politique et la défense des droits Par Daniel Nadeau Mercredi, 12 février 2020
Le courage politique et la défense des droits
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous