magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 

Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 25 janvier
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
MRC ESTRIE / Les Sources
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Jeudi, 4 février 2016

Une nouvelle stratégie jeunesse pour la MRC des Sources



 Imprimer   Envoyer 

Les intervenants jeunesse de la MRC des Sources lancent une nouvelle stratégie pour sensibiliser davantage ses 1761 jeunes de 6 à 17 ans aux enjeux liées à leurs comportements, à la consommation et à leur place dans la société.

Élaborée par le Comité de prévention et de concertation jeunesse de la MRC des Sources, la nouvelle stratégie repose sur les constats qu'ont faits les intervenants du milieu. Agente de développement à la CDC des Sources, Lucie Cormier affirme que des statistiques sont venues corroborer ce qu'ils avaient soulevé comme problématiques.

« Nous sommes partis de ce que nos intervenants voyaient sur le terrain. Par exemple, nous avons constaté qu'il existe une certaine banalisation de la consommation de drogues parce que certains parents prennent une bière et fument de la marijuana avec leurs ados. Ce sont des choses qu'on entend dans les maisons de jeunes, malheureusement », affirme-t-elle.

La stratégie s'articule autour de quatre grands enjeux : la santé et l'adoption de comportements sains et sécuritaires, la place des jeunes dans la société, l'estime de soi chez les jeunes et l'éducation, la formation et l'emploi.

Viser des comportements sains et sécuritaires
« L'usage des drogues, la sexualité, l'insécurité alimentaire, la santé mentale, l'activité physique, ce sont tous des sujets que l'on doit aborder avec nos jeunes, soutien Lucie Cormier. Par exemple, les petits déjeunes n'existent pas au secondaire. Il y a des maisons de jeunes qui se penchent sur la question de comment aborder la sécurité alimentaire avec les adolescents, mais on n'en parle pas autant dans leurs écoles qu'au primaire. »

Le Comité souhaite atteindre plusieurs objectifs, le premier étant de mieux outiller les parents, notamment en lien avec la banalisation de la consommation de drogues et d'alcool.

Selon les données du Comité, 62,7 % des jeunes du secondaire dans la MRC des Sources auraient bu cinq consommations ou plus d'alcool durant une même occasion au cours des douze derniers mois, comparativement à 45,9 % en Estrie. On s'inquiète aussi du fait que trois jeunes Estriens sur dix auraient consommé de la drogue dans leur vie.

On souhaite également prévenir les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) puisqu'entre 2006 et 2013, le taux d'infection par une ITSS a augmenté de 79 %.

Les grossesses en bas âge inquiètent également le Comité puisque dans la MRC, 5,3 % des nouvelles mamans ont moins de 19 ans et 15,5 % des mères sont moins scolarisées que la moyenne.

10,9 % des jeunes de 17 ans et moins vivant dans la MRC souffriraient de troubles mentaux, et de 13,2 % chez les 18 à 64 ans. Les troubles schizophréniques y sont plus présents qu'ailleurs Québec et les hospitalisations à la suite d'une tentative de suicide, 1,7 fois supérieures.

Selon la Planification stratégique jeunesse 2015-2018, les parents des jeunes à risque ainsi que les intervenants doivent être mieux outillés pour aider leurs jeunes à faire face à ces défis: « Lorsqu'on détecte un problème chez un jeune, on doit aussi être en mesure de promouvoir la trajectoire des services avec le CIUSSS de l'Estrie, être capable d'envoyer le jeune aux bons endroits en fonction de ses besoins », affirme Mme Cormier.

La place des jeunes
« On entend et les jeunes vivent beaucoup de préjugés quant à leur place et leur implication dans leur milieu, explique Lucie Cormier. Pour certaines tranches d'âges, il n'existe plus de services. »

Pour les dix à douze ans par exemple, qui sont trop jeunes encore pour aller travailler ou trop vieux pour les camps de vacance l'été ou pendant la semaine de relâche.

« Ils ne peuvent pas non plus aller dans les maisons de jeunes parce que l'âge minimum est de douze ans. Toutefois, comme il se passe beaucoup de choses au niveau culturel dans la MRC, on veut travailler avec ces organisations pour mettre en valeur tout le talent de nos jeunes. Parce qu'ils en ont! », affirme-t-elle.

Estime de soi
Dans le volet estime de soi, on souhaite accentuer la lutte contre l'intimidation par des actions qui viennent en aide à la victime.

« On vise à outiller le jeune pour qu'il dénonce et pour qu'il puisse aussi s'en sortir après un épisode d'intimidation. Il existe déjà plusieurs outils que l'on veut partager avec les parents surtout, et avec les intervenants. »

L'estime de soi passe aussi par le fait de trouver sa place dans la société. Le quatrième grand enjeu sur lequel veut se concentrer le Comité de prévention et de concertation jeunesse est l'adéquation entre la formation et l'emploi.

« On doit donner une raison aux jeunes de rester sur les bancs d'école et les projets comme Secondaire en spectacle et Chapeau, les filles! arrivaient à en garder quelques-uns aux études, mais ils ont été coupés. On doit trouver le moyen de rejoindre les décrocheurs qui sont exclus du marché de par leur situation, mieux les diriger vers les ressources qui peuvent l'aider dans son cheminement. »

Le Plan stratégique jeunesse 2015-2018 a été officiellement lancé le 21 janvier dernier par les 21 membres de Comité de prévention et de concertation jeunesse de la MRC des Sources.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le milieu de l’éducation montre son mécontentement

Le milieu de l’éducation montre son mécontentement
Vol dans un commerce de Richmond : suspect toujours recherché

Vol dans un commerce de Richmond : suspect toujours recherché
NOS RECOMMANDATIONS
De nouveaux logements sociaux en Estrie

De nouveaux logements sociaux en Estrie
Simon Madore prêt pour un autre mandat à la mairie de Coaticook

Simon Madore prêt pour un autre mandat à la mairie de Coaticook
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
François Fouquet
Lundi, 25 janvier 2021
Trump, vu d’ici

Me Catherine Chouinard
Dimanche, 24 janvier 2021
Un chalet à plusieurs : rêve ou cauchemar?

Daniel Nadeau
Mercredi, 20 janvier 2021
La vieille âme

Sherbrooke : possibilité de reporter son paiement des taxes municipales en 2021 Par Maxime Grondin Jeudi, 21 janvier 2021
Sherbrooke : possibilité de reporter son paiement des taxes municipales en 2021
Bilan COVID-19 du 19 janvier Par Maxime Grondin Mardi, 19 janvier 2021
Bilan COVID-19 du 19 janvier
Le mot en K et la force centripète Par François Fouquet Lundi, 18 janvier 2021
Le mot en K et la force centripète
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous