Centre Sherbrooke
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Voleur d'ordinateurs recherché par le SPS
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
CHRONIQUEURS / L'Agora
Daniel Nadeau Par Daniel Nadeau

Mercredi, 31 juillet 2019

On a marché sur la lune en direct de notre salon


Apollo 11 est la mission au cours de laquelle des hommes ont marché sur la lune pour la première fois.

 Imprimer   Envoyer 
crédit photo: Google

J'avais onze ans. Je m'en souviens comme si c'était hier. C'était un dimanche soir. Exceptionnellement, ma mère m'avait donné le droit de regarder à notre écran de téléviseur noir et blanc de 26 pouces, le premier homme à marcher sur la lune, Neil Armstrong.

Il était 22 h 56. Un souvenir marquant pour un jeune homme qui à partir de ce moment voulait devenir astronaute. Je ne suis pas devenu astronaute finalement. J'ai plutôt étudié l'histoire et je suis devenu spécialiste de communication et de relations publiques.

N'empêche que le cinquantième anniversaire de l'expédition de la fusée Apollo 11 restera à jamais gravé dans ma mémoire et dans la mémoire de mes contemporains. Rien d'étonnant, les médias aient fait une large place à cet événement historique qui a marqué le 20e siècle et qui fut le point nodal de nos préoccupations, aujourd'hui omniprésentes, quant à la fragilité de cette petite planète bleue suspendue dans l'univers sidéral. Réminiscences autour d'un fabuleux voyage : Apollo 11 sur la lune.

La rivalité avec l'URSS

Le jeune président américain John F. Kennedy est à l'origine de cet exploit si l'on veut bien situer cet événement dans son époque. En 1961, en pleine guerre froide avec l'Union des Républiques socialistes (URSS), Kennedy fixe comme objectif aux responsables du programme spatial américain Apollo de poser un équipage sain et sauf sur la lune avant la fin des années 1960. L'objectif poursuivi par le président Kennedy était de démontrer la supériorité des États-Unis sur l'Union soviétique qui avait remporté beaucoup de succès dans son programme spatial notamment en étant le premier pays à placer en orbite un satellite, Spoutnik 1 en 1957.

Les dirigeants soviétiques avaient bien compris le prestige international que leur pays pouvait retirer du succès de leur politique spatiale. Ils se lancèrent donc dans un programme spatial ambitieux. Ils ont multiplié les succès. Les Soviétiques, qui disposent d'une avance importante et d'une fusée fiable pouvant emporter une grosse charge utile, continuent au cours des années suivantes de multiplier les premières :

• premier objet artificiel : Soutnik 1, lancé le 4 octobre 1957 ;
• premier être vivant : la chienne Laïka, le 3 novembre 1957 ;
• première sonde lunaire : Luna 1, le 4 janvier 1959 ;
• premier homme : Youri Gagarine, à bord de Vostok 1 le 12 avril1961 ;
• première femme : Valentina Terechkova, le 16 juin 1963 ;
• première sortie extravéhiculaire dans l'espace : Alexei, le 18 mars1965 ;
• premier atterrissage réussi sur la Lune : Luna 9, le 3 février 1966.

Le président américain Dwight D. Eisenhower était réticent à investir massivement dans le spatial civil, mais il a néanmoins décidé le 29 juillet 1958 de créer l'agence spatiale civile, la NASA. La course de l'espace était lancée. C'est Kennedy qui 11 ans plus tard en récoltera les fruits.

Le programme Apollo

Programme spatial américain mené durant 14 ans de 1961 à 1975, c'est ce programme qui a permis aux États-Unis de gagner la course de l'espace en faisant marcher des hommes sur la lune avant l'Union soviétique. Il a été lancé par le président américain John F. Kennedy le 25 mai 1961. Il visait pour l'essentiel à redonner du lustre à la puissance américaine mise à mal par les succès soviétiques au moment où la guerre froide faisait rage et à la veille de la crise des missiles de Cuba en 1962 qui a bien failli conduire le monde à une guerre nucléaire.

Apollo 11 est la mission au cours de laquelle des hommes ont marché sur la lune pour la première fois. Cela s'est passé le 20 juillet 1969 à 21 h 56. Pour parvenir à ce résultat, la NASA avait pu compter sur une mobilisation de moyens humains et financiers considérables qui a permis à l'agence spatiale américaine non seulement de rattraper le retard sur son concurrent soviétique, mais de le dépasser. Qu'est-ce que cela a donné réellement à part gonfler l'égo du président Kennedy et des Américains ? Voici ce que nous en dit le site Wikipédia sur le programme Apollo : « Les missions lunaires ont permis d'avoir une meilleure connaissance de notre satellite naturel. Le programme Apollo a favorisé la diffusion d'innovations dans le domaine des sciences des matériaux et a contribué à l'essor de l'informatique ainsi que des méthodes de gestion de projet et de test. Les photos de la Terre, monde multicolore isolé dans un espace hostile, ainsi que celles de la Lune, monde gris et mort, ont favorisé une prise de conscience mondiale sur le caractère exceptionnel et fragile de notre planète. Le programme est à l'origine d'une scission dans la communauté scientifique et parmi les décideurs entre partisans d'une exploration robotique, jugée plus efficace, et ceux pour qui l'exploration humaine a une forte valeur symbolique, qui justifie son surcoût. »

La mission Apollo 11 a été l'aboutissement d'une série de missions qui auront permis la mise au point des techniques spatiales nécessaires, des vaisseaux spatiaux et d'un lanceur géant ainsi que la reconnaissance des sites d'atterrissage sur la Lune. C'est la troisième mission habitée à s'approcher de la Lune, après Apollo 8 et Apollo 10, et la cinquième mission avec équipage du programme Apollo. Apollo 11 a été lancé le 16 juillet 1969 de Houston au Texas par la fusée géante Saturn V développée pour ce programme. « Elle emporte un équipage composé de Neil Armstrong, commandant de la mission et pilote du module lunaire, de Buzz Aldrins, qui accompagne Armstrong sur le sol lunaire, et de Michael Collins, pilote du module de commande et de service, qui restera en orbite lunaire. Armstrong et Aldrin, après un alunissage comportant quelques péripéties, séjournent 21 heures et 36 minutes à la surface de la Lune et effectuent une sortie extravéhiculaire unique d'une durée de 2 heures et 31 minutes. Après avoir redécollé et réalisé un rendez-vous en orbite lunaire avec le module de commande et de service, le vaisseau Apollo reprend le chemin de la Terre et amerrit sans incident dans l'océan Pacifique à l'issue d'un vol qui aura duré 8 jours, 3 heures et 18 minutes. » (Loc. cit.)

La lune...

À notre époque où les théories du complot fleurissent sur le Web, des gens remettent en question cet exploit de Neil Armstrong persiflant que tout cela n'était que de la frime et que les images ont été tournées dans des studios. Vous comprendrez que je me distancie de telles sornettes. Moi qui ai vécu cela du haut de mes onze ans, je me rappelle que cela m'avait profondément convaincu que tout était possible à la science pour améliorer la vie des humains sur terre. Coïncidant avec le repli de la ferveur religieuse, l'irruption de la science dans nos vies était plutôt bienvenue.

Au cours de cette mission, 21,7 kg de roche et de sol lunaire ont été collectés et plusieurs instruments scientifiques ont été installés sur la surface lunaire. Bien que l'objectif scientifique d'Apollo 11 ait été limité par la durée du séjour sur la Lune et la capacité d'emport réduite des vaisseaux spatiaux utilisés, la mission a fourni des résultats substantiels. Son déroulement, en particulier les premiers pas sur la Lune filmés par une caméra vidéo et retransmis en direct, constitue un événement suivi sur toute la planète en mondovision par des centaines de millions de personnes. Ainsi, dans la toute première télé-réalité de l'histoire, on a marché sur la lune en direct de notre salon.


Vieux Clocher de Magog 20 aout 2019
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Esclaves de nos peurs

Esclaves de nos peurs
Le quitte ou double de Boris Johnson!

Le quitte ou double de Boris Johnson!
L'ÉcoloBoutique 31 juillet 2019
NOS RECOMMANDATIONS
Voleur d'ordinateurs recherché par le SPS

Voleur d'ordinateurs recherché par le SPS
La Société de Transport de Sherbrooke prépare une importante bonification du service d’autobus

La Société de Transport de Sherbrooke prépare une importante bonification du service d’autobus
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Badmofo Methods juin 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Centre Sherbrooke 14 aout 2019
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 21 août 2019
Libéraux aux abois

Jérôme Blais
Mardi, 20 août 2019
Bien positionner sa balle de golf

François Fouquet
Lundi, 19 août 2019
À côté de la track

Fondation québécoise du cancer - Estrie
Vendredi, 16 août 2019
L’activité physique lors des traitements contre le cancer : oui, vous avez bien lu!

Alexandre Montreuil
Vendredi, 16 août 2019
Mariage à destination

William Lafleur
Mercredi, 14 août 2019
L’été s’achève, mais pas toi.

Hyundai Sherbrooke mai 2019
La Société de Transport de Sherbrooke prépare une importante bonification du service d’autobus Par Anita Lessard Vendredi, 16 août 2019
La Société de Transport de Sherbrooke prépare une importante bonification du service d’autobus
Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent    disparu Mercredi, 14 août 2019
Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent disparu
Deux fraudeurs recherchés par le SPS Jeudi, 15 août 2019
Deux fraudeurs recherchés par le SPS
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous