magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
FAMILLE / Parents 101
Véronique Saumure Par Véronique Saumure

Vendredi, 13 mai 2016

De chenille à papillon



 Imprimer   Envoyer 

Je me suis toujours demandé si on devenait femme après avoir eu des enfants. Aujourd'hui maman, je peux dire que, d'une certaine façon, oui. C'est comme si la maternité avait fait de moi une Véronique « version améliorée ». Même si je suis restée la même, je sens qu'intérieurement, une transformation s'est opérée. Je me sens plus solide, plus « groundée », plus assumée.

Aujourd'hui je me fou de l'opinion des autres, qui auparavant, m'importait beaucoup. Je voulais que tout soit parfait. JE voulais être parfaite. Au lieu de vivre dans le « être », je vivais dans le « paraître ». Et je le faisais en toute innocence! Longtemps, plusieurs livres de croissance personnelle ont traîné sur ma table de chevet jusqu'à ce que des moutons de poussière se mettent à bêler. Malgré mes nombreuses lectures qui oui, m'ont appris beaucoup, le changement s'est fait de l'intérieur. De façon toute naturelle, sans que ce soit calculé, sans que je m'y attende.

Les deux chenilles qui ont grandi au chaud dans ma bedaine, mes filles Mignonne et Charmante, se sont métamorphosées en papillon et par le fait même, m'ont métamorphosé aussi. Leurs naissances ont déployé mes ailes. M'ont déchargé d'un certain fardeau inutile que je traînais depuis belle lurette. En voulant plaire à tous, en achetant souvent la paix pour éviter la guerre, avec les années, on finit par s'oublier. Oublier l'essentiel. C'est Antoine de Saint-Exupéry qui a dit : « On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux ». Cette phrase-là veut tout dire.

L'arrivée de mes deux amours a aussi amélioré ma relation avec ma mère. Nos rapports dans le passé étaient plutôt conflictuels. C'est comme si, elle et moi, étions toujours en opposition. Je disais droite, elle disait gauche. Je disais noir, elle disait blanc. Aaarrrgh... On se crêpait le chignon pour des niaiseries. Puis quand on était ben ben ben frustrées, on se « babounait » pendant plusieurs jours, des fois la « baboune » était plus grosse et ça pouvait durer des semaines!!! Faut dire que, souvent, je n'aidais pas la situation, car j'ai une saprée tête de cochon... Elle aussi d'ailleurs!

On a beaucoup appris, toutes les deux, depuis le passage de la cigogne. On a fini par s'entendre, par se respecter, par s'aimer simplement. Aujourd'hui, mes propres expériences me permettent de comprendre les réactions, la non-action, les gestes que ma mère a pu poser à l'époque, quand j'étais encore enfant.

À mon tour, je vais en faire des erreurs, c'est inévitable. À leurs tours, mes filles vont probablement me reprocher des choses, ça aussi c'est inévitable. L'important sera de se parler, pour se comprendre.

En terminant, je constate que, même si mes filles ont laissé quelques traces de leurs passages sur mon corps, ce n'est rien comparer à ce qu'elles ont laissé dans mon cœur!


Écoloboutique juillet 2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Chronique en rappel - Parcours scolaire parsemé d'étiquettes

Chronique en rappel - Parcours scolaire parsemé d'étiquettes
NOS RECOMMANDATIONS
Travailleuse de rang: semer le bien-être

Travailleuse de rang: semer le bien-être
Cinq introductions par effraction, suspects arrêtés

Cinq introductions par effraction, suspects arrêtés
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Boucherie du Terroir 2juillet2020
 
François Fouquet
Lundi, 6 juillet 2020
Les clichés du miroir

Sarah Beaudoin
Lundi, 6 juillet 2020
Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité

Alexis Jacques
Jeudi, 2 juillet 2020
Chronique en rappel - Agile âgisme

Daniel Nadeau
Mercredi, 1 juillet 2020
Le pays qui refuse de naître

Jérôme Blais
Mercredi, 1 juillet 2020
La pression des mains

Nathalie Larocque
Mercredi, 1 juillet 2020
Chronique en rappel - Parcours scolaire parsemé d'étiquettes

Jacinthe Dubé 5 juin20
Concours Ma bucket list
Travailleuse de rang: semer le bien-être Par Anita Lessard Dimanche, 28 juin 2020
Travailleuse de rang: semer le bien-être
Le pays qui refuse de naître Par Daniel Nadeau Mercredi, 1 juillet 2020
Le pays qui refuse de naître
Disparition d'un octogénaire en Estrie Mardi, 30 juin 2020
Disparition d'un octogénaire en Estrie
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous