GRANADA 28 OCT 21
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe en Estrie
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
SMLT_2021
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Valérie Girard Par Valérie Girard

Mardi, 31 mars 2015

Marie-Lou Béland en compétition au Festival Cinéma du monde



 Imprimer   Envoyer 
Photo:Karine Couillard

Marie-Lou Béland peut se targuer d'être l'une des meilleures cinéastes de la région. Son film Cowboy urbain est en lice pour recevoir le Prix Cercle d'Or du Meilleur court-métrage de la région estrienne lors du Festival Cinéma du monde de Sherbrooke, qui se tient du 8 au 12 avril.

Le court-métrage documentaire suit les traces d'un cocher du Vieux-Montréal. Il a été réalisé dans le cadre d'une formation à l'Institut national de l'image et du son (INIS).

«On m'a assigné une station de métro dans le Vieux-Montréal et on m'a dit que je devais trouver mon sujet à moins d'un kilomètre de la station. J'ai eu deux semaines pour faire la caméra, le son, l'entrevue et le montage», raconte-t-elle.

Quatre autres films font partie de la compétition. Il s'agit des œuvres Ascenseur, de Nadia Fortin; Duo, de Mary-Anne O'Reilly; La marche du funambule, de Mathieu Drouin et Le petit Thomas, de Pascal Dugrenier. Quel film remportera les grands honneurs? Marie-Lou Béland en fait peu de cas. « Juste le fait qu'il soit en compétition parmi les cinq meilleurs courts-métrages de l'Estrie, je suis vraiment contente. »

Du cinéma social

Cowboy urbain est loin d'être la première réalisation de Marie-Lou Béland. La Sherbrookoise devait avoir 13 ans lorsqu'elle a eu sa première caméra. Puis, lorsqu'elle a débuté ses études en éducation spécialisée, elle a rapidement compris qu'elle avait entre les mains un formidable outil de sensibilisation.

« J'ai réalisé que le cinéma pouvait être un moyen pour passer un message à plus large échelle, se souvient-elle. Je me suis rendu compte que je pouvais combiner les deux, éducation spécialisée et cinéma, pour faire du cinéma social. Ça a été une révélation. »

Documentaire, vidéoclip, fiction; voilà autant d'avenues que peut emprunter la jeune femme de 26 ans pour sensibiliser. « Ce qui me touche particulièrement, ce sont les problématiques adolescentes comme les jeunes de la rue, la toxicomanie, la négligence de la part des parents ou les abus sexuels », énumère celle qui a œuvré au Centre jeunesse de l'Estrie pendant 4 ans avant de devenir vidéo-journaliste pour Estrieplus.com, il y a une douzaine de mois.

D'autodidacte à pro

Les rudiments du cinéma, Marie-Lou Béland les a appris par elle-même. Elle n'en est pas moins professionnelle pour autant. À preuve, sa longue liste de créations lui a récemment permis d'être reconnue par ses pairs et de devenir membre de l'Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec.

« Je suis vraiment contente de voir qu'on peut partir de rien et accéder à ce niveau-là grâce à la passion. Et j'espère que ça va continuer encore. Qui sait, peut-être qu'un jour, mes films vont aller à Cannes », lance-t-elle, mi-sérieuse, mi-blagueuse.

Il y a fort à parier que le parcours de Marie-Lou ne s'arrêtera effectivement pas là. Elle envisage d'ailleurs d'écrire une série télé et planifie le tournage d'un nouveau court-métrage. Cette fiction mettra en vedette des acteurs de renom.

«J'ai approché Andrée Lachapelle, Marcel Sabourin et Vincent Graton. Je me suis dit que j'allais viser haut et que je verrais après. Finalement, à la lecture du scénario, les trois ont accepté», annonce-t-elle fièrement, avouant du même coup sa nervosité à diriger de si grosses pointures.


SSRI_OCT_2021
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Sherbrooke met la table: la gastronomie à bon prix

Sherbrooke met la table: la gastronomie à bon prix
L’Estrie déborde d’imagination pour l’halloween

L’Estrie déborde d’imagination pour l’halloween
SMLT_2021
NOS RECOMMANDATIONS
L’Estrie déborde d’imagination pour l’halloween

L’Estrie déborde d’imagination pour l’halloween
Une vie, un sentier, des repères

Une vie, un sentier, des repères
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Coop Funéraire arrangements oct 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
ÉLECTION_MUN_OCT_21
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 20 octobre 2021
Ne tuons pas la beauté du monde

François Fouquet
Lundi, 18 octobre 2021
Une vie, un sentier, des repères

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Un troisième trek au profit de La Maison Aube-Lumière  55 800$ pour les patients ! Par Daniel Campeau Lundi, 18 octobre 2021
Un troisième trek au profit de La Maison Aube-Lumière 55 800$ pour les patients !
Faux policier, un homme sérieusement questionné par le SPS Par Daniel Campeau Mercredi, 20 octobre 2021
Faux policier, un homme sérieusement questionné par le SPS
Le défilé du Père Noël de Sherbrooke 2021 de retour le 27 novembre avec une nouvelle formule Par Daniel Campeau Jeudi, 21 octobre 2021
Le défilé du Père Noël de Sherbrooke 2021 de retour le 27 novembre avec une nouvelle formule
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
slimecut