Rythme - Travail - oct 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
7°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Travaux: Portland complètement fermée entre Lionel-Groulx et Jacques-Cartier Nord pour environ 3 semaines (31 octobre).
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Blogue
Coopérative funéraire de l'Estrie 17-23-24 oct 2018
CHRONIQUEURS / L'Agora
Daniel Nadeau Par Daniel Nadeau

Mercredi, 16 mai 2018

Magog, communauté innovante



 Imprimer   Envoyer 
Pleins feux sur un organisme qui a vent dans les voiles et qui fait la fierté de toute l’Estrie. - Daniel Nadeau

Tous les jours, les médias nous parlent d'innovation. On répète à satiété, jusqu'à plus soif, que les entreprises qui n'innovent pas ne seront pas en mesure de survivre. L'innovation est le concept clé de tout développement économique structurant. Des communautés se sont emparées de ce concept et il existe bien peu de villes ou de municipalités au Québec qui n'ont pas un organisme, un plan, un projet qui se veut innovateur. À Magog, on est passé de la parole aux actes et l'on a bâti au cours des cinq dernières années une communauté innovante autour de Magog technopole. Pleins feux sur un organisme qui a vent dans les voiles et qui fait la fierté de toute l'Estrie.

L'innovation, un concept

En 2010, François Caron, un des meilleurs spécialistes français de l'histoire des techniques, publiait un livre sur l'innovation intitulé : La dynamique de l'innovation. Changement technique et changement social XVIe-XXe siècle. (Livre qui a paru à Paris aux Éditions Gallimard dans la collection Bibliothèque des histoires).

Dans ce livre, Caron reprend le problème classique de l'innovation en matière industrielle en y introduisant le principe de continuité et de ruptures dans son schéma explicatif. L'innovation, nous dit-il, répond à une demande de nature sociale, mais elle modifie en même temps l'ensemble des pratiques sociales. « Le regard de François Caron couvre une vaste période. Après le temps des artisans vient celui des ingénieurs et des savants, jusqu'au moment où l'entreprise elle-même devient le laboratoire de l'innovation. Elle se fait alors le centre organisateur d'un système de réseaux, construits autour de relations d'affaires, de programmes de recherche et d'intérêts convergents. Ainsi apparaît une société maillée, qui se prolonge aujourd'hui dans l'Internet et les réseaux sociaux.

Une des originalités de ce livre, appelé à devenir un classique, est de combiner une série d'analyses théoriques avec des synthèses ponctuelles sur de nombreux secteurs : mécanisation, machine à vapeur, thermodynamique, chemins de fer, industries chimique et électrique, technologies de la communication... Cette approche permet de prendre toute la mesure des mécanismes de la civilisation technicienne, la nôtre, qu'il nous est ainsi donné de mieux comprendre. »

Il faut comprendre à la sortie de ce livre que l'innovation nécessite des changements de société et qu'elle accompagne celle-ci d'une transformation des modes de vie. Elle vient colorer à chaque époque nos modes de produire et de consommer, de se recréer. De vivre quoi...

C'est ce qu'ont compris les responsables de Magog Technopole en faisant de leur initiative un lieu de transformation profond du visage de l'économie de la ville de Magog.

Magog Technopole, un puissant agent de changement économique

De nos jours, nous savons tous que nos économies sont en mutations profondes. Plusieurs responsables de développements économiques, d'élus de tous les paliers gouvernementaux utilisent le bon discours en parlant de créer des économies à valeur ajoutée, de chaînes de valeurs et de l'importance de créer un milieu favorable au Jouer, Travailler et Vivre le fameux Work, Live and Play. S'il y a plusieurs appelés, peu ont réussi ce virage autant que la Ville de Magog avec son quartier de l'innovation baptisé Magog Technopole. En mars 2017, l'homme d'affaires Gilles Bélanger déclarait : « Magog a tous les atouts pour se positionner comme l'un des grands centres d'entreprises technologiques reconnus en Amérique du Nord, rien de moins. »

Le directeur général de Magog Technopole, André Métras demeure modeste quand il commente le chemin parcouru par son organisme : « S'il est vrai que l'année 2017 a marqué la fin d'un plan triennal ambitieux avec des résultats notables, il n'en demeure pas moins que nous devons nous servir de cela pour demeurer un outil au service des jeunes entreprises dans le domaine des technologies. » Pour le directeur général André Métras, le principal élément de fierté qui peut se dégager, c'est la capacité qu'a eu Magog Technopole de rassembler plusieurs partenaires d'affaires à la jeune communauté TIC qui, par leur expertise et leur réseau, contribuent puissamment à la croissance d'entreprises prometteuses et au soutien d'entreprises déjà établies.

Ainsi, aujourd'hui à Magog on peut retrouver comme résultat 370 emplois et 55 entreprises qui ont investi près de trente millions de dollars tout en versant une masse salariale de quinze millions de dollars par année à leurs employés. Si nous avons obtenu ces résultats, c'est grâce à une capacité de fixer des objectifs clairs, mesurables et atteignables nous dit André Métras.

Mobiliser et créer de l'adhésion

Ce que ne nous dit pas André Métras, parce qu'il a le succès modeste, c'est que sa personnalité et son énergie sont pour beaucoup dans les résultats spectaculaires obtenus par Magog Technopole. Il tombe sous le sens qu'il a réussi, ce que bien d'autres auraient voulu réussir dans leur ville, à créer de l'adhésion et de la mobilisation autour de ce projet de quartier de l'innovation à Magog. Par la présentation d'objectifs clairs et par le soutien des élus, Magog Technopole est devenu un buzz au Québec et au Canada en matière de Technologie de l'information et cela est tout à l'honneur de monsieur Métras, des membres du conseil d'administration de Magog Technopole et de la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, qui a toujours soutenu ce projet de développement.

Sous l'impulsion de Magog Technopole et du soutien de la Ville de Magog, de ces gens d'affaires, des promoteurs immobiliers visionnaires et des entrepreneurs, c'est tout un quartier des TIC qui a pris ses assises au centre-ville de Magog. Désormais, la Ville de Magog offre à plusieurs entreprises de la communauté TI présentes un environnement stimulant de travail de classe mondiale, et cela dans un contexte où la qualité de vie prend une coloration particulière.

Peu de gens auraient prédit il y a cinq ans un tel succès pour la Ville de Magog lorsqu'elle a lancé le concept de Magog Technopole. Les alliances stratégiques qui se sont nouées au fil des ans donnent à Magog Technopole une base éminemment solide et toute la confiance nécessaire qui lui permettront de grandir, de se dépasser et surtout de s'adapter en continu à une industrie en constante redéfinition comme celle des TIC. Le mot clé encore est : INNOVATION. C'est par l'innovation que Magog a réussi là ou d'autres ont échoué.

Une communauté en action

Magog est devenue la ville de toutes les ambitions. Grâce au succès de son initiative dans la mise en place d'un véritable quartier de l'innovation, Magog fait aujourd'hui partie des joueurs importants dans le domaine de la Technologie de l'information. Les entreprises, les institutions de la région, les entreprises de service de l'Estrie, toutes contribuent au succès de Magog Technopole qui fait oublier le temps où l'on pensait à Magog comme un lieu de villégiature seulement ou comme une ancienne grande ville de textile. Aujourd'hui, il faut rendre à César ce qui appartient à César et reconnaître que Magog est devenue une communauté innovante...

 

Dans le texte: André Métras, directeur général de Magog Technopole, lors de l'entrevue avec l'auteur. 


Le Salesien - Portes ouvertes 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le verdict

Le verdict
Un peuple de chiffonniers?

Un peuple de chiffonniers?
NOS RECOMMANDATIONS
Portrait : Dave Bergeron, la passion avant tout

Portrait : Dave Bergeron, la passion avant tout
Sons de vieux, sons de jeunes, sons d’âge

Sons de vieux, sons de jeunes, sons d’âge
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Basta Communication oct 2018
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 17 octobre 2018
Sauver la planète, vous dites?

Cégep de Sherbrooke
Mardi, 16 octobre 2018
La Fondation Cégep de Sherbrooke : d’hier à aujourd’hui

Alexis Jacques
Mardi, 16 octobre 2018
L’emprise du doute

François Fouquet
Lundi, 15 octobre 2018
Omniprésente religion…

Sherbrooke met la table 2018
Hausse de signalements pour mauvais traitements psychologiques Par Cynthia Dubé Mercredi, 10 octobre 2018
Hausse de signalements pour mauvais traitements psychologiques
Battu gravement sur la rue Wellington Nord Par Cynthia Dubé Vendredi, 12 octobre 2018
Battu gravement sur la rue Wellington Nord
La police met fin à une série de vols qualifiés Par Vincent Lambert Lundi, 15 octobre 2018
La police met fin à une série de vols qualifiés
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous