La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Valérie Grondin Par Valérie Grondin
valerie@journalhsf.com

Mercredi, 30 novembre 2016

Les ambulanciers votent une grève générale



 Imprimer   Envoyer 

Sans contrat de travail depuis le 31 mars 2015, les salariés de la Coopérative de travailleurs d'Ambulance de l'Estrie incluant East Angus, ainsi que les employés des Ambulances Weedon et région Inc., représentés par la CSN ont voté à 100 % en faveur d'une grève générale pour une durée illimitée.

Le résultat du vote a été dévoilé la semaine dernière lors d'une conférence de presse qui s'est tenue dans les locaux d'Ambulance de l'Estrie à Sherbrooke. La grève générale illimitée sera déclenchée au moment jugé opportun.

Sébastien Grenier, vice-président du Syndicat des paramédics de l'Estrie-CSN, affirme que « la population n'a pas à s'inquiéter au niveau des services offerts. Où on va aller frapper, c'est au niveau administratif. » Cependant, il laisse entendre qu'il y a une faille au système dont il est important de faire mention, se trouvant au cœur des revendications des travailleurs. En 1989, les quarts de travail appelés horaire de faction 7-14 étaient une mesure temporaire à l'essai et sont toujours en vigueur aujourd'hui. Pour les services offerts en région, cette mesure implique des enjeux importants. À titre d'exemple, Weedon, il faut savoir qu'il n'y a pas d'ambulanciers qui siègent dans leur véhicule en permanence. Ceux-ci travaillent sur un horaire de 7-14, ils doivent être disponibles 24/24 h durant 7 jours consécutifs. Ils sont à leur domicile au moment de recevoir l'appel et ont 10 minutes d'allouées pour se rendre à leur véhicule. Ceci est possible que dans des conditions météorologiques optimales.

Parmi les nombreuses revendications, les travailleurs demandent l'abolition de cette mesure afin de répondre sans délai aux appels d'urgence. Autres enjeux majeurs, en période achalandée lorsque le personnel ambulancier n'a pas de période de repos approprié et que l'employeur n'a pas de relève à mettre en service, celui-ci peut complètement fermer et être redirigé vers Sherbrooke ou Disraeli. « C'est là que c'est dangereux pour la population », explique le vice-président.

Mentionnons que deux ambulances sont à la disposition de la population en permanence à East Angus et une à Weedon. Pour East Angus, il n'y a qu'un quart de travail de 7 à 17 h, en vigueur pour desservir le territoire. Après, le personnel ambulancier reçoit les appels de chez eux. « Pourquoi la vie des gens en région comme le Haut-Saint-François serait moins importante que la vie des gens des grandes villes ? », clame le vice-président.

Autres points de revendication: les horaires de travail, la charge de travail, les régimes de retraite, la santé et la sécurité au travail telles la formation obligatoire et l'équité salariale. M. Grenier mentionne: « C'est la 1re fois dans tous les systèmes confondus dans l'histoire qu'il y a une grève avant de s'être assis pour négocier. » Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, rencontré en juin dernier par la partie patronale et les représentants syndicaux, devait se prononcer en septembre. À ce jour, il n'a donné aucun suivi. « Barrette n'est pas de parole, c'est un manque de sérieux de sa part », d'exprimer M. Grenier.

Les ambulanciers craignaient que le ministre Barrette se retire de la table centrale de négociation et ils avaient annoncé que si tel était le cas, qu'un mandat de grève serait décrété. Ce qui ne laisse pas le choix aux syndiqués d'aller de l'avant avec le projet de grève.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Du mentorat pour les entrepreneurs sherbrookois

Du mentorat pour les entrepreneurs sherbrookois
Introduction par effraction chez Hydro-Québec

Introduction par effraction chez Hydro-Québec
NOS RECOMMANDATIONS
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke

Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke
(MISE À JOUR) Fausse alerte à la bombe à l’usine Camso de Magog

(MISE À JOUR) Fausse alerte à la bombe à l’usine Camso de Magog
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
François Fouquet
Lundi, 17 décembre 2018
Le saumon et le dollar

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 17 décembre 2018
Le Cégep, premier lieu d'expérimentation pédagogique

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 14 décembre 2018
Tout sur le sommeil (part 2)

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
«Le Sapin a des boules» … à  Lennoxville! Par Cynthia Dubé Vendredi, 14 décembre 2018
«Le Sapin a des boules» … à Lennoxville!
Cantonniers : Mario Gosselin, le premier dans la LNH Par Vincent Lambert Mercredi, 12 décembre 2018
Cantonniers : Mario Gosselin, le premier dans la LNH
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur Par Vincent Lambert Lundi, 10 décembre 2018
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous