magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Coop Funéraire arrangements juillet 2020
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Anita Lessard Par Anita Lessard

Mardi, 11 février 2020

KellyLee Evans : le charme d’une voix unique


La venue de Kellylee Evans à la Salle Bandeen de l'Université Bishop's pour la soirée de la St-Valentin tombe juste à point. Elle se dit très heureuse de pouvoir amener une touche de romantisme et d'émotion avec un répertoire très varié dans ce petit amphithéâtre chaleureux.

 Imprimer   Envoyer 
crédit photo: Anne Staveley; Kellylee Evans

La voix au bout du fil est enjouée et sympathique. Cette chanteuse originaire de Toronto, roule sa bosse dans le milieu du jazz canadien depuis plus de 15 ans. Et depuis qu'elle a entamé sa carrière, Kellylee Evans n'hésite pas à bousculer les conventions, ni à s'approprier les grands classiques pour les faire siens.

Malgré son fort penchant pour le chant, ce n'est pourtant pas à une carrière musicale que Mme Evans se destinait. Elle avait entamé des études en droit à l'université, déterminée à y trouver sa place. C'est suite à la rencontre d'un contrebassiste de renom dans le milieu du jazz, Lonnie Plaxico, qui va lui permettre de monter sur scène avec le grand Ravi Coltrane. Ce moment sera déterminant et fera naître ce désir de trouver sa voix et se consacrer à bâtir une carrière avec son talent. Elle fera des études à la prestigieuse Thelonious Monk Institute of Jazz pour approfondir ses connaissances et parfaire sa technique vocale. Kellylee enregistre son premier album en 2006, intitulé ‘'Fight or Flight?'', qui lui vaudra le prix de la Meilleure artiste féminine de l'année, aux Canadian Smooth Jazz Awards.

Elle a maintenant cinq albums à son actif, qui lui ont permis d'obtenir plusieurs nominations aux prix Juno, dont la consécration pour album jazz de l'année 2011 avec ‘'Nina'' ; une relecture des grands morceaux de l'icône américaine. KellyLee Evans ne recule devant rien et n'hésite pas à transformer des chansons qui, de prime à bord, ne sont pas identifiée à son style musical. Que ce soit avec des succès du rappeur Eminem en passant par ceux de Kanye West, ou de John Legend, la chanteuse trouve toujours une façon originale de donner à ces pièces une sonorité jazz, mais par-dessus tout, sa touche personnelle. « Dans ma carrière, j'ai toujours aimé faire des projets très différents, qui me permettent d'être créative. Je choisis des chansons avec lesquelles je ressens une connexion », explique-t-elle.

Kellylee Evans effectue progressivement un retour sur scène, dû à des ennuis de santé au cours des dernières années. Entre temps, elle a offert des cours de chant aux jeunes et donné des conférences sur son métier. Elle se réjouit de revenir à ses premiers amours et de pouvoir renouer avec le public.

C'est pourquoi sa venue à la Salle Bandeen de l'Université Bishop's pour la soirée de la St-Valentin tombe juste à point. Elle se dit très heureuse de pouvoir amener une touche de romantisme et d'émotion avec un répertoire très varié dans ce petit amphithéâtre chaleureux. « Le spectacle va être une combinaison de chansons en hommage à Nat King Cole, certains titres de Nina Simone, et quelques une de mes pièces originales. Mes musiciens et moi avons monté ce spectacle de façon toute naturelle; chacun a apporté ses idées, et c'était vraiment fantastique! Je serai accompagnée d'un merveilleux pianiste nommé Clayton Connell, et du contrebassiste Chris Pond, en formule trio. Ce sera intime et amusant; j'avoue que j'ai bien hâte d'y être! », dit la chanteuse.

Dans le cadre de la série Musique Chez Nous, Kellylee Evans se produira à la Salle Bandeen de l'Université Bishop's le vendredi 14 février à 20h.
Pour plus de détails allez au ubishops.ca/mcn

 


Écoloboutique juillet 2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
''Vroom'' ou vivre le Ciné-Parc autrement

''Vroom'' ou vivre le Ciné-Parc autrement
La Maison du cinéma ouvrira ses portes le 3 juillet

La Maison du cinéma ouvrira ses portes le 3 juillet
NOS RECOMMANDATIONS
Le SPS recherche un fraudeur qui gesticule beaucoup!

Le SPS recherche un fraudeur qui gesticule beaucoup!
L’ÉTÉ 2020 SANS FESTIVAL, VRAIMENT?

L’ÉTÉ 2020 SANS FESTIVAL, VRAIMENT?
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Dominos_juin2020
 
Alexis Jacques
Mardi, 7 juillet 2020
Chronique en rappel - Nous avons peur!

Jérôme Blais
Mardi, 7 juillet 2020
Pluie pas pluie j’y vais !

Sarah Beaudoin
Lundi, 6 juillet 2020
Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité

François Fouquet
Lundi, 6 juillet 2020
Les clichés du miroir

Daniel Nadeau
Mercredi, 1 juillet 2020
Le pays qui refuse de naître

Nathalie Larocque
Mercredi, 1 juillet 2020
Chronique en rappel - Parcours scolaire parsemé d'étiquettes

JD 22 juin 2020
Coop Funéraire arrangements juillet 2020
Disparition d'un octogénaire en Estrie Mardi, 30 juin 2020
Disparition d'un octogénaire en Estrie
Le SPS recherche un fraudeur qui gesticule beaucoup! Par Daniel Campeau Jeudi, 2 juillet 2020
Le SPS recherche un fraudeur qui gesticule beaucoup!
La pression des mains Par Jérôme Blais Mercredi, 1 juillet 2020
La pression des mains
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous