magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
DÉCOUVERTES / Découvertes
Isabelle Perron Par Isabelle Perron

Mercredi, 29 août 2018

Ce que j’ai compris à moins de 90 minutes de Sherbrooke !



 Imprimer   Envoyer 
Ce sentiment de légèreté et de quiétude se trouve n’importe où. Même à 1h30 de la maison. - Isabelle Perron

Comme la rentrée scolaire débute avec un congé pédagogique pour la plupart, j'avais envie de discuter vacances ! Ben quoi ? (rires) Lundi prochain ce sera congé férié. J'y vois une occasion en or de choisir une petite destination, vraiment toute petite, entre deux courriels, pour le week-end. Rien de compliqué. Juste un endroit pour s'évader deux ou trois jours, sans subir de décalage horaire. Ma suggestion : Le Vermont !

Ironiquement, jamais au grand jamais je n'aurais pensé visiter cette région. Je m'entends encore « Si je prends le temps de m'arrêter, ce n'est pas pour faire des voyages de « matante ». Je veux être dépaysée. Je veux vivre et découvrir de nouvelles choses. » Partir en vacances était pour moi synonyme de long vol avec mon baluchon sur mon dos. Sinon, ce n'était pas assez exotique... Mais, je n'avais rien compris !

(On s'entend, j'ai encore une envie folle d'user mes souliers à la corde, de découvrir, de perdre mes repères, de me remémorer ces rencontres uniques... L'aventure fait partie de ma personnalité, il n'y a pas de doute.)

Ce sentiment de légèreté et de quiétude se trouve n'importe où. Même à 1h30 de la maison. Ce qui fait toute la différence, ce n'est pas la destination, mais notre état d'esprit...je l'ai compris dans le comté de Burke.

Ça fait que je suis partie un vendredi soir d'été, avec une valise remplie de vêtements lancés à la dernière minute, trop de bouteilles de shampoing, sans me soucier de l'heure de départ, ni de mon heure d'arrivée. (Il a de sacrés avantages à ne pas prendre l'avion) Même ma préparation pré-vacances a été peu engageante. Elle se résume à : J'ai réservé un Airbnb. (+10 pour l'économie de temps (rires))

Arrivée devant cette jolie ferme rouge, j'étais convaincue que mes vacances seraient vivifiantes, même si elles étaient de courte durée. Tantôt au resto, tantôt devant les fourneaux de la jolie cuisinette, on s'est laissé bercer par le rythme nos envies. Armée d'une pagaie, de chaussures de marche et d'un vélo, j'ai flirté avec la nature, comme j'aime le faire. Au lever du soleil, le coq ressentait le besoin de compétition avec Ginette Reno, mais ça ne m'a pas empêchée de flâner dans le lit chaque matin. (Ça, c'est juste avant de passer du temps dans le spa.) Quand j'y repense, c'était des vacances de rêve. (Pas pire pour un voyage de matante) (rires)

C'est aussi à 1h30 de la maison, privée de Wi-Fi la plupart temps, que mon quotidien a changé. C'est à 1h30 de la maison que j'ai compris une chose majeure.

J'ai le droit d'être indisponible.

C'est niaiseux, mais l'usage du mode avion m'a fait réaliser à quel point j'étais sollicitée à toute heure du jour et de la nuit. Même que certains se montrent impatients lorsque je ne réponds pas dans les minutes qui suivent. (Je me rappelle d'un cas récent en particulier. Il m'a téléphoné un dimanche soir à 22h. Comme il n'a pas obtenu de réponse, il m'a relancée le lundi matin, irrité. Sa demande était loin d'être urgente en plus.) On s'entend qu'à des heures convenables, c'est normal d'être contactée, c'est même plutôt positif dans certains domaines. Mais, j'ai réalisé qu'il n'y avait plus de limite.

Comme je reçois mes courriels sur mon téléphone, que mes réseaux sociaux sont toujours à proximité, je me sentais obligée de répondre dans l'heure. Comme j'ai créé cette habitude et que j'ai ma part de responsabilité (Ben quoi ? Il paraît que faute avouée à moitié pardonnée.) Je me suis engagée à « être indisponible » plus souvent.

Visite éclair au Vermont en 72h !!

C'est une destination parfaite pour une escapade éclair. Les amateurs de bière, de sirop d'érable et de vélo seront servis.

À voir... 

Lac Willoughby : Le paysage est tout simplement magnifique. L'eau claire, turquoise et chaude est parfaite pour les activités nautiques, baignade ou les photos Instagram.

Lac Crystal : Il se situe à quelques kilomètres du lac Willoughby. La plage est plus grande et moins achalandée.

La mont Pisgah : Randonnée accessible à tous et à deux pas du lac Willoughby. (Juste pour la vue au sommet, ça vaut la peine)

Ben & Jerry's : Ce site paradisiaque de crème glacée n'a plus besoin de présentation. (La visite du cimetière de saveurs ajoute à l'expérience (À Waterbury)

Burlington et Newport : Deux villes charmantes à visiter

Anecdote : Les automobilistes sont très courtois avec les cyclistes. Ils ont un très grand respect envers les piétons et les cyclistes et vice versa. Même qu'à Burlington, je n'ai pas entendu le son d'un klaxon une fois. La seule fois qu'une voiture est passée très près de mon vélo, à toute vitesse, c'était un Québécois....

Petit Bémol : Les plages de Willoughby peuvent être bondées de touristes. Il devient difficile d'y trouver un coin tranquille en haute saison. (C'est à la plage nudiste que vous y trouverez un peu plus de quiétude.) Il n'y a pas beaucoup d'hébergements et ils sont parfois dispendieux. La réservation est nécessaire.

Bonne rentrée, et bonne vacances !

Isabelle Perron

 

 

 

 


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Le rêve fou de Béatrice Hamel

Le rêve fou de Béatrice Hamel
NOS RECOMMANDATIONS
Magog adopte son budget pour 2020

Magog adopte son budget pour 2020
Renaissance aux Promenades King

Renaissance aux Promenades King
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Nicolas Pellerin & Les Grands Hurleurs concours
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 11 décembre 2019
Haïr les femmes et les tuer…

Jérôme Blais
Mardi, 10 décembre 2019
Conseil golf: les clés de l'élan

François Fouquet
Lundi, 9 décembre 2019
Parcours d’un week-end

Fondation québécoise du cancer - Estrie
Samedi, 7 décembre 2019
Les séjours à l’hôtellerie de l’Estrie de La FQC

La féérie des Correspondances d'hiver Mardi, 3 décembre 2019
La féérie des Correspondances d'hiver
Renaissance aux Promenades King Mercredi, 4 décembre 2019
Renaissance aux Promenades King
Un don de 25 000$ pour les jeunes musiciens Jeudi, 5 décembre 2019
Un don de 25 000$ pour les jeunes musiciens
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous