magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-6°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  CIUSSS de l’Estrie–CHUS: appel de candidatures (emplois étudiants inclus). Demain, de de 15 à 19 h, au 1621 rue Prospect.
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 27 août 2014

Hydro ne débranche pas les anciens luminaires et charge des frais



 Imprimer   Envoyer 

Le printemps dernier, la municipalité de Chartierville a procédé à l'installation de nouveaux luminaires DEL du plus bel effet et respectueux des règlements portant sur l'éclairage à installer dans la première Réserve de ciel étoilé mondiale.

Malgré des demandes répétées de la part du conseil municipal, Hydro-Québec tarde à débrancher sept des anciennes ampoules au sodium du village. Ce retard coûte aux contribuables environ 190 $ par mois, ce que déplorent le maire Jean Bellehumeur et les conseillers.

En effet, rapportait M. Bellehumeur lors d'une entrevue radiophonique, Chartierville doit, depuis mars, payer un double tarif, soit quelque 190 $ mensuellement, pour l'énergie électrique que consomme cet éclairage au sodium et une somme, pour l'instant à calculer, pour celle produite par diodes électroluminescentes (DEL). Comme l'installation en est récente, Maryse Prud'homme, directrice générale de la municipalité de Chartierville, explique que les calculs de coût n'ont pas pu être effectués encore. La demande de débranchement a été déposée en mars dernier.

M. Bellehumeur soulignait que l'entreprise n'est pas pressée de venir exécuter le travail. On lui a répondu, chez Hydro, que les techniciens ont des priorités à respecter, soit les raccordements et les rétablissements de réseau. Cependant, Hydro-Québec s'engage à donner des crédits pour rembourser les montants payés en surplus, admettait le premier magistrat.

L'entreprise de l'État s'accorde un délai de 60 jours pour débrancher le courant, mais six mois plus tard, rien n'est fait, au grand dam des élus. « Le maire tient son bout », rappelle Raymond Fournier, conseiller pour expliquer la sortie publique qui vise à en dénoncer l'inertie. Il reste encore huit autres systèmes d'éclairage par DEL à installer, informe M. Fournier. Maryse Prud'homme indique que chaque luminaire coûte un peu plus de 3 000 $. Les coûts seraient amortis rapidement en fonction des économies réalisées.

Cependant, la United States Customs and Border Protection, responsable de la sécurité au niveau des frontières, a utilisé des DEL, qui émettent de l'énergie dans le spectre des bleus. Ceux-ci font tache dans le décor et nuisent au travail des astronomes qui ont besoin d'un ciel noir. M. Fournier mentionne toutefois qu'on « sent une certaine collaboration avec les douaniers selon leur bon vouloir. Ils peuvent utiliser un atténuateur pour réduire l'intensité de l'éclairage quand il ne passe pas d'autos ».

Pionnière, Chartierville a installé l'éclairage par DEL de couleur ambre, aidée en cela par le CLD du Haut-Saint-François. La municipalité a reçu une subvention du Pacte rural pour leur projet. Les avantages sont nombreux. Le tout s'avère sécuritaire pour les humains. Il consomme 6 fois moins d'énergie que les lampes au sodium et il correspond à un spectre lumineux respectueux de la recherche qui se fait à l'Observatoire astronomique du mont Mégantic et de la première Réserve de ciel étoilé tel que défini dans les règlements adoptés. Enfin, le système peut être programmé pour répondre aux véritables besoins de la population et ainsi permettre des économies encore plus grandes.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Maintenir à jour la pension alimentaire de ses enfants

Maintenir à jour la pension alimentaire de ses enfants
La raquette: un sport ou un loisir?

La raquette: un sport ou un loisir?
NOS RECOMMANDATIONS
Un conducteur ivre trahi par ses coussins gonflables

Un conducteur ivre trahi par ses coussins gonflables
Jeep Cherokee 2019

Jeep Cherokee 2019
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Tourisme Cantons-de-l'Est
Vendredi, 12 janvier 2018
Va jouer… à l’intérieur!

Alexandre Hurtubise
Vendredi, 12 janvier 2018
Démarrer l’année en force !

Bedon & bout'chou
Quoi faire ce week-end Par Cynthia Dubé Vendredi, 12 janvier 2018
Quoi faire ce week-end
Salaire minimum à 15 $ de l’heure: plus de pour que de contre Par Guillaume Rousseau Lundi, 8 janvier 2018
Salaire minimum à 15 $ de l’heure: plus de pour que de contre
La mairesse nommée présidente du Caucus des cités régionales de l’UMQ Jeudi, 11 janvier 2018
La mairesse nommée présidente du Caucus des cités régionales de l’UMQ
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous