magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
12°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Les drapeaux de l'Hôtel de Ville de Sherbrooke seront mis en berne pour soutenir la population de la ville de Toronto.
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Mercredi, 24 septembre 2014

L’Hôtel Sawyerville célèbre son 9e anniversaire, allant sur ses 150 ans


Par Rachel Garber

 Imprimer   Envoyer 

« Hôtel • Auberge Sawyerville - Hébergement Bistro » annonce la nouvelle inscription à la fenêtre. Et à l'intérieur, on y trouve un épatant nouveau bar, des murs peints avec style en gris pâle et une peinture murale représentant l'originale Maison Sawyerville, établie aux environs de 1864.

Cela fait l'Hôtel Sawyerville vieux de 150 ans cette année. Et 9 ans que la musicienne de jazz/blues Carole Vincelette et l'artiste visuelle France D'Amour en sont devenues propriétaires. Maintenant de grands changements se préparent. Les machines à sous ont disparu, ainsi que l'outarde empaillée noircie par la fumée.

Deux vendredis auparavant, Mmes Vincelette et D'Amour divertissaient une foule joviale à l'intérieur du nouveau bar. Dans un coin, Mme Janice Graham jouait sur un piano bostonnais Wentworth de 1894.

« C'est une façon de dire merci à tout le monde qui a été si gentil avec nous », disait Mme Vincelette. « Et pour la population locale, c'est une fierté de savoir que Sawyerville possède encore un vieil hôtel comme celui-ci. Il n'en reste plus qu'une poignée dans tout le Québec. »

Bientôt un vrai bistro sera en place avec café Espresso et nourriture santé. « Alimentation responsable », disait Mme Vincelette. « Avec produits locaux, autant que possible. »

« De plus en plus de visiteurs viennent maintenant de Montréal. Plutôt que d'aller vers les régions touristiques plus développées, ils viennent ici parce que c'est moins commercial. On veut redonner ses lettres de noblesse à l'endroit », disait France D'Amour.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Les nouvelles rondes de René

Les nouvelles rondes de René
Le meilleur et le pire

Le meilleur et le pire
NOS RECOMMANDATIONS
Le projet de taxi à prix réduit pour les jeunes se poursuivra

Le projet de taxi à prix réduit pour les jeunes se poursuivra
Trois trucs pour préparer votre peau à l’arrivée de la saison chaude

Trois trucs pour préparer votre peau à l’arrivée de la saison chaude
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - avril 2018
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 25 avril 2018
Intentions voilées...

Catherine Côté
Mercredi, 25 avril 2018
La bonne tenue pour la bonne occasion

Léandre Lachance
Mardi, 24 avril 2018
La table à cinq pattes: vie intellectuelle

François Fouquet
Lundi, 23 avril 2018
Le meilleur et le pire

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
À l'école Mitchell-Montcalm les midis, il y en a pour tous les goûts

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
Anh Minh Truong : du cégep au grand écran

Travis Cormier
Sherbrooke accueillera son premier Festibière Par Vincent Lambert Mardi, 17 avril 2018
Sherbrooke accueillera son premier Festibière
Nouveau pari à relever pour Orford Musique Par Cynthia Dubé Mardi, 17 avril 2018
Nouveau pari à relever pour Orford Musique
Détox : Le Pharmachien et Maison Jacynthe ne s’entendant pas Par Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP Vendredi, 20 avril 2018
Détox : Le Pharmachien et Maison Jacynthe ne s’entendant pas
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous