1077 Printemps 20
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Deux suspects recherchés pour vol
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
CHRONIQUEURS / L'Agora
Daniel Nadeau Par Daniel Nadeau

Mercredi, 13 août 2014

Du goudron, des plumes et une perle…



 Imprimer   Envoyer 

Nous sommes en 1835. Des colons en colère firent un mauvais parti aux cageux* qui agissaient au nom de la British Américan Land Company et qui pillaient et saccageaient les forêts près de la rivière.

La BALCO qui voulait poursuivre ses activités fort lucratives avait envoyé deux agents de sécurité pour protéger ses cageux. Mal lui en prit, car les citoyens de Coaticook d'alors prirent les choses en main.

Voici ce que l'on retrouve sur le site Internet de la ville de Coaticook à propos de cet événement : « Un jour, les hommes de la compagnie allèrent se plaindre aux autorités judiciaires les plus rapprochées. Deux gardiens furent envoyés sur les lieux par la compagnie. Mais les colons de Coaticook les saisirent, les enduisirent d'une espèce de liquide gluant, les recouvrirent de plumes de perdrix et d'autres oiseaux nocturnes et leur signifièrent de retourner à Sherbrooke sans jamais remettre les pieds à Coaticook, ou bien ce serait le plongeon immédiat dans la rivière. Des promesses furent faites sur-le-champ et tenues à jamais. »

Je confesse que tout sherbrookois que je suis, je ne me sens pas lié par cette promesse des officiers de la BALCO parce que je prends un malin plaisir à fréquenter assidûment pendant la période estivale cette merveilleuse région qu'est celle de la Vallée de la Coaticook. Cette année, la communauté de Coaticook célèbre ses 150 ans, une belle occasion pour rappeler les charmes irrésistibles de cette communauté de femmes et d'hommes de chez nous en Estrie.

Quelques repères historiques

Coaticook, cette petite ville charmante et bucolique que l'on surnomme la perle des Cantons de l'Est a été fondée à l'origine par Richard Baldwyn qui a établi le premier moulin de la ville au premier quart du 19e siècle. Il a été aidé de Vester Cleaveland et d'autres pionniers, dont les frères Walter, Buckland, Pakhurst et Cabe Igraham, pour ne nommer que ceux-ci. C'est cependant à Richard Baldwin fils que revient le privilège de construire la première vraie maison avec dépendances en 1830. Sa femme, Sophia Chesley, fut la première institutrice de l'école qui a été construite en 1928. Finalement, c'est en 1840 que le premier magasin fut construit par Marcus Child et qu'il donnait le nom de Coaticook au bureau de poste qui est devenu le patronyme de cette nouvelle bourgade de peuplement. Aujourd'hui, Coaticook célèbre ses 150 ans, car son incorporation officielle date de 1864.

Le charme de Coaticook et sa région

Quiconque sillonne la Vallée de la Coaticook par la route 147 en gardera des souvenirs impérissables de paysages bucoliques. Il s'en dégage une impression de calme et de quiétude peu commune. Si vous préférez voyager par la route 141, vous aurez droit à un paysage de montagnes à l'horizon avec le majestueux lac Massawippi comme toile de fond. Une véritable carte postale.

Au-delà des beaux paysages, la Vallée de la Coaticook se distingue aussi par ses attraits comme la gorge de Coaticook et ses produits du terroir. La production laitière est un pan important de l'activité économique locale et la fromagerie de Coaticook des Provencher a su bien en tirer les avantages en produisant du fromage cheddar et de grains qui ont une large renommée, mais surtout en fabriquant une crème glacée sans aucun additif qui est de loin la meilleure que l'on puisse trouver sur le marché. On retrouve aussi à Coaticook de multiples producteurs de petits fruits, de maïs et de toute sorte de légumes.

Coaticook offre aussi aux golfeurs un magnifique terrain de golf de dix-huit trous. Un terrain au panorama extraordinaire et qui n'est pas si facile qu'il en a l'air aux premiers abords. Le plus grand défi des golfeurs sur ce terrain ce sont les vers rapides qui rendent l'art du putting encore plus nécessaire pour obtenir un bon score.

Mais le plus grand charme de Coaticook c'est sa population. J'ai coutume de dire qu'à Coaticook les gens sont les plus accueillants de tous les Cantons de l'Est, toujours sympathiques et de commerce agréable. La population de Coaticook est tissée serrée et elle est solidaire.

Des attraits naturels époustouflants, des paysages bucoliques à couper le souffle, une population sympathique et accueillante, voilà le Coaticook que je connais et que je fréquente assidument depuis plus de dix ans. Mon petit coin de paradis c'est Baldwin avec le Mont Pinacle et le magnifique Lac Lyster qui aujourd'hui est partie intégrante de la ville de Coaticook. Un coin à découvrir pour tous...

Le sens de l'innovation

Ce qui est le plus remarquable de la communauté de gens de Coaticook c'est le sens de l'initiative et de l'innovation que l'on retrouve au sein de cette communauté. Avec l'ancien maire André Langevin, Coaticook a été l'une des premières villes à se doter d'une politique familiale afin de garder une communauté vivante et contrer l'exode des jeunes. Cette année, le milieu de Coaticook s'est donné un spectacle d'envergure pour mettre en valeur la gorge de Coaticook en faisant appel aux professionnels de Moment Factory qui ont créé le spectacle Forest Lumina qui remporte un succès monstre avec plus de 1 000 visiteurs par jour et qui déjà fait parler de Coaticook partout dans le monde par des articles élogieux. Il faut dire qu'innover demande aussi une part d'entrepreneur parce que l'on a dû investir plus d'un million de dollars pour donner vie à ce spectacle grandiose qui fait aujourd'hui la bonne fortune des gens de Coaticook.

Coaticook à découvrir...

Un dernier mot pour vous inviter à visiter la belle et grande région de Coaticook au cours des prochaines semaines. Ce ne sont pas les occasions qui manquent. Que ce soit pour faire une randonnée à vélo, aller à un camping, visiter la gorge et assister à la représentation de Forest Lumina à la tombée du jour, jouer une ronde de golf, aller à l'Exposition Vallée de la Coaticook ou encore tout simplement aller manger une superbe saveur de crème glacée d'une variété disponible seulement au comptoir de la laiterie Coaticook.

Les temps ont bien changé. Aujourd'hui, les gens de Coaticook n'enduisent plus les visiteurs sherbrookois de goudron et de plumes en les enjoignant à ne plus jamais y remettre les pieds. Aujourd'hui, la population coaticookoise se fait plus accueillante et plus lumineuse. Du goudron et des plumes ont donné une perle! Bon 150 ans gens de Coaticook...

* Cageux : nom d'un ancien métier du 19e siècle, mieux connu sous le nom anglais de « raftman ». Le cageux transportait des billots de bois à l'aide de trains de bois sur les rivières.


Genevieve Hébert, députée de Saint-Francois
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Le temps du COVID-19, soyons solidaires!

Le temps du COVID-19, soyons solidaires!
L’occasion fait le larron…

L’occasion fait le larron…
DOMINO’S PIZZA - magasin général
NOS RECOMMANDATIONS
Sherbrooke tissée serrée pour l'achat local

Sherbrooke tissée serrée pour l'achat local
L'Archidiocèse s'adapte pour Pâques

L'Archidiocèse s'adapte pour Pâques
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Sherb_achat_local_2020
 
Claude Hébert
Vendredi, 3 avril 2020
Menez vos investissements à bon port

Me Michel Joncas
Jeudi, 2 avril 2020
Coronavirus et bail commercial

Daniel Nadeau
Mercredi, 1 avril 2020
Un monde perdu, un monde à venir…

Isabelle Simoneau
Mardi, 31 mars 2020
Un monde de découvertes au bout de nos doigts

François Fouquet
Lundi, 30 mars 2020
Tous dans le même bateau

JD Mars 2020
1077 Printemps 20
Le CIUSSSE-CHUS ouvre une clinique désignée d'évaluation Jeudi, 2 avril 2020
Le CIUSSSE-CHUS ouvre une clinique désignée d'évaluation
Le CEGEP de Sherbrooke créé un fonds d'urgence Mercredi, 1 avril 2020
Le CEGEP de Sherbrooke créé un fonds d'urgence
Divertissement pour ados confinés Samedi, 28 mars 2020
Divertissement pour ados confinés
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous