magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 

Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Deux fraudeurs recherchés par le SPS
 
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Sports
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 14 décembre 2016

Le golf Pen-Y-Bryn cessera ses activités



 Imprimer   Envoyer 

Le club de golf Pen-Y-Bryn, un des plus vieux au Québec, cessera vraisemblablement ses activités après plus de 100 ans d'histoire. Faute de relève pour assumer son fonctionnement, la municipalité, qui en est le propriétaire, refuse d'y engouffrer davantage l'argent des contribuables pour assurer sa survie.

Au cours de la dernière saison, le club ainsi que le chalet étaient opérés par un concessionnaire, Randy Vintinner. Ce dernier avait convenu avec la municipalité d'une entente d'un an avec une option renouvelable pour 10 ans si tout fonctionnait bien. Or, M. Vintinner a remis les clés au terme de la dernière saison. « J'ai perdu plus de 30 000 $. J'ai mis de l'argent sur le terrain, les salaires, les assurances. J'ai fait l'effort. Au moins, je peux dire que j'ai essayé », d'exclamer l'homme d'affaires de Martinville et originaire de Bury.

M. Vintinner, qui en était à sa première expérience de gestion d'un terrain de golf, ne croit pas que cela ait eu un impact sur le résultat final. « J'ai une compagnie de transport, je sais comment fonctionne la business. J'avais tout simplement pas de monde. Ma plus grosse journée a été d'avoir une quinzaine de green fee. C'est pas drôle du tout. »

Municipalité
Du côté municipal, on était conscient que la rentabilité du club n'était pas évidente. Le maire de Bury, Walter Dougherty, mentionne que la municipalité y engloutissait en moyenne quelque 60 000 $ par année et ce pendant près de dix ans. C'est d'ailleurs à partir de ce constat que la municipalité avait offert le club de golf et le chalet en concession pour la saison 2016. Pour y arriver, celle-ci s'était adressée à l'Association des terrains de golf du Québec (ATGQ) et publié quelques annonces. M. Vintinner était le seul intéressé, de mentionner Karen Blouin, directrice générale de Bury. La municipalité, d'expliquer le maire, a également donné un coup de main au concessionnaire en investissant plus de 30 000 $ sur le terrain, en engrais et autres.

Pour le moment, le maire est catégorique « la ville ne prendra pas à charge le golf. On ne peut pas avoir des déficits de 60 000 $ chaque année. » La municipalité a tenté plusieurs choses dans le passé en investissement même quelque 50 000 $ pour la réfection du chalet et l'aménagement du restaurant dans l'espoir que cela donnerait un nouveau souffle sans succès, d'exprimer M. Dougherty. « On ne peut pas subventionner le golf avec les taxes, c'est pas juste pour les citoyens », ajoute-t-il.

Avenir
La municipalité a convoqué une assemblée publique de consultation sur l'avenir du golf en octobre dernier à laquelle s'est présentée une dizaine de personnes. Aucune ne s'est montrée intéressée à prendre la relève, d'exprimer Mme Blouin. Toutefois, la municipalité ne ferme pas encore officiellement les livres. Elle est prête à considérer toute proposition sérieuse avec un plan d'affaires. Elles peuvent porter sur le club de golf, le chalet ou toute autre vocation au site, dans la mesure du raisonnable, d'exprimer Mme Blouin.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Planchers chauffants : chauffage d'appoint ou principal?

Planchers chauffants : chauffage d'appoint ou principal?
Une programmation variée assure le succès de l'Expo de Coaticook

Une programmation variée assure le succès de l'Expo de Coaticook
NOS RECOMMANDATIONS
Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent    disparu

Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent disparu
Comment sauver du temps à l’épicerie

Comment sauver du temps à l’épicerie
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
 
Alexandre Montreuil
Vendredi, 16 août 2019
Mariage à destination

Fondation québécoise du cancer - Estrie
Vendredi, 16 août 2019
L’activité physique lors des traitements contre le cancer : oui, vous avez bien lu!

Daniel Nadeau
Mercredi, 14 août 2019
Jouer notre propre musique

William Lafleur
Mercredi, 14 août 2019
L’été s’achève, mais pas toi.

Jérôme Blais
Mardi, 13 août 2019
Comment sauver des coups facilement

François Fouquet
Lundi, 12 août 2019
Tiens! Et si je vous racontais mes vacances?

Deux fraudeurs recherchés par le SPS Jeudi, 15 août 2019
Deux fraudeurs recherchés par le SPS
Vent de renouveau au Zoo de Granby Par Daniel Campeau Samedi, 10 août 2019
Vent de renouveau au Zoo de Granby
Comment sauver du temps à l’épicerie Par Pierre-Olivier Pinard Vendredi, 9 août 2019
Comment sauver du temps à l’épicerie
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous