magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
STYLE DE VIE
STYLE DE VIE / Style de vie
Geneviève Kiliko Par Geneviève Kiliko

Mercredi, 22 juillet 2015

Alexandre Blondeau : l’homme qui mange des fruits


Guérir un peu plus loin…

 Imprimer   Envoyer 

Programmeur-analyste, contremaître en milieu forestier, enseignant d'éducation physique, fondateur de l'entreprise Fruiterie Mobile Bio Blondeau (www.fruiteriemobile.ca) et conférencier, Alexandre Blondeau a plus d'une corde à son arc.

Passionné par l'alimentation saine et par l'exercice physique, il a modifié progressivement son alimentation pour arriver à des performances sportives supérieures, ne souhaitant pas tomber dans le piège des drogues du sport. En s'inspirant de l'athlète professionnel reconnu Michael Arnstein, son choix s'est arrêté sur le frugivorisme. En expérimentant ce régime alimentaire peu commun et controversé, il s'est convaincu lui-même d'adopter ce style de vie de façon permanente.

Voilà maintenant 5 ans qu'Alexandre Blondeau se nourrit de fruits et de légumes à 80 % de son alimentation, et de féculents à 20 %. Résultat : il ne s'est jamais senti aussi en forme physiquement et mentalement. Pour être en mesure de se procurer des fruits biologiques de qualité et des légumes à bon marché en tout temps, il a tranquillement fondé son entreprise et il est actuellement le plus gros distributeur de fruits et de légumes biologiques dans la région de l'Estrie (90 % de ses produits sont biologiques).

Lorsqu'il a pris la décision de suivre ce régime alimentaire, Alexandre Blondeau se procurait des fruits biologiques chez différents fournisseurs à Montréal. Après 6 mois, les gens de son entourage lui ont demandé de leur ramener des fruits et des légumes  parce que les prix étaient beaucoup plus abordables.

« Je pouvais avoir des caisses de pamplemousses pour 5 $. Des amis voulaient que je leur en amène. À cette époque, j'avais un petit pickup Ranger, et j'avais souvent de la difficulté à monter la côte après L'Ange-Gardien. Petit à petit, les demandes ont augmenté, et je devais acheter un plus gros véhicule pour un emploi en milieu forestier. Je me suis acheté une ancienne ambulance, et c'est à ce moment que ma compagnie a démarré. Je pouvais satisfaire beaucoup de familles en fruits et en légumes, mon volume de stockage était quatre fois supérieur. »

Ses intérêts personnels se sont dirigés naturellement vers un service bien utile pour les familles qui désirent des fruits et des légumes de qualité pendant toute l'année.

Quant à son régime frugivore, il est encore étonné de constater à quel point il n'arrive jamais au bout de ses capacités. « Le plus flagrant, c'est dans la récupération. Je travaille de longues heures, je fais des marathons, et je récupère d'une façon exceptionnelle. À la première année de ce régime alimentaire, j'ai couru 70 km en compétition, et le lendemain, j'en courais 25 avec ma petite fille en chariot. Avant, je devais compter 2 ou 3 jours où j'avais de la difficulté à marcher après avoir fait un 70 km. Maintenant, ce n'est plus du tout le cas. Je dors 5 à 6 heures par nuit; avant, j'en dormais 8. »

Monsieur Blondeau court des ultramarathons (entre 100 et 175 km) depuis maintenant 15 ans. Il est arrivé à une intersection en 2010.

« J'étais rendu à un niveau où j'avais beaucoup d'entraînements de qualité, mais je n'arrivais pas à augmenter mon volume d'entraînement. De plus, ma récupération n'était pas aussi bonne que je l'aurais souhaité. Donc, est-ce que je me dope ou pas? Je souhaitais demeurer un exemple pour les enfants, alors j'ai fait mes devoirs, et je me suis renseigné sur les options existantes. »

L'athlète professionnel Michael Arnstein l'a beaucoup inspiré, et a été un modèle pour lui (www.thefruitarian.com).

Alexandre Blondeau n'avait jamais vraiment été attiré par la viande rouge. Il en a mangé lorsqu'il jouait pour l'équipe du Vert & Or à l'Université de Sherbrooke, parce que c'était une coutume, mais sans plus.  Au quotidien, il mangeait du poisson à l'occasion et beaucoup de produits laitiers, puisque son père était Français. Il a eu beaucoup de difficulté à arrêter les produits laitiers.

« J'ai compris en faisant des recherches personnelles que les produits laitiers sont nuisibles pour l'humain. On entretient la fausse croyance que le lait est bon, seulement pour des raisons économiques. »

Le changement alimentaire n'a pas été facile, mais Monsieur Blondeau ne retournerait pas en arrière. « Ce régime alimentaire apporte non seulement un mieux-être physique, mais aussi une clarté d'esprit qui est incroyable, une profondeur dans la compréhension de concepts à tous les niveaux. »

Graduellement, tous les produits animaliers se sont écartés de son alimentation. Et quand on lui demande la fameuse question : « Où prends-tu tes protéines? », il répond alors en souriant, tout en montrant son biceps musclé : « Penses-tu vraiment que je manque de protéines? » À vous de lui demander...

Le quartier général de son entreprise déménagera à la mi-août dans le centre-ville de Waterville, au local Le Mandragore, situé au 260, rue Principale Sud. Monsieur Blondeau donnera éventuellement des conférences dans ce local nouvellement aménagé. Tout le monde peut venir sur place y acheter des fruits et des légumes, le mercredi, de 10 h à 18 h.

Le local sera aussi ouvert les jeudi, vendredi et samedi, mais les heures restent à confirmer. Cependant, il est préférable de faire sa commande en ligne au www.fruiteriemobile.ca pour un plus large éventail de choix. Les aubaines s'affichent chaque mardi entre 7 h et 8 h sur son site Facebook : Fruiterie Mobile Bio Blondeau.

Il distribue les commandes de fruits et de légumes tous les mardis aux endroits suivants : Bromont, Granby, Eastman, Magog, Orford, Waterville, Lennoxville et Sherbrooke (voir le site Internet pour l'adresse exacte des points de chute).

Une partie de ses profits va directement à la subvention d'une école de plein air, projet qu'il caresse depuis la fin de ses études universitaires, et qu'il compte bien concrétiser dans les prochaines années. « Dans un futur idéal, je voudrais faire des installations en Estrie, mais aussi en Gaspésie ».

En espérant que ce projet des plus novateurs se réalise, afin de permettre aux gens de faire davantage d'activité physique en pleine nature!


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Martine Delvaux: féminisme et fiction

Martine Delvaux: féminisme et fiction
Les clauses de limitation ou d’exclusion de responsabilité, valides ou non ?

Les clauses de limitation ou d’exclusion de responsabilité, valides ou non ?
NOS RECOMMANDATIONS
Inauguration du parc valmore-olivier

Inauguration du parc valmore-olivier
Action et réflexion au Musée des Beaux-arts de Sherbrooke (partie 1)

Action et réflexion au Musée des Beaux-arts de Sherbrooke (partie 1)
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Action et réflexion au Musée des Beaux-arts de Sherbrooke (partie 1) Par Anita Lessard Mercredi, 9 octobre 2019
Action et réflexion au Musée des Beaux-arts de Sherbrooke (partie 1)
Inauguration du parc valmore-olivier Mercredi, 9 octobre 2019
Inauguration du parc valmore-olivier
Investissement majeur et agrandissement chez Portes de garage Drakkar Lundi, 7 octobre 2019
Investissement majeur et agrandissement chez Portes de garage Drakkar
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous