magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe en Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Radioactif Forfait Internet mai 2018
ÉDUCATION / Éducation
Centre 24-Juin Par Centre 24-Juin

Lundi, 18 décembre 2017

Frigoriste : un métier «cool» qui mérite d'être connu



 Imprimer   Envoyer 

Méconnu, le DEP en réfrigération est pourtant un programme idéal pour ceux et celles qui ont des habiletés à la fois manuelles et analytiques. Échelonnée sur une période de deux ans (1800 heures), la formation proposée au Centre de formation professionnelle du 24 juin pourrait très bien être le genre de métier que vous recherchiez.

Essentiellement, un frigoriste installe, entretient, répare et révise des installations de climatisation centrale résidentielle, des installations de réfrigération et de climatisation de type commercial ou industriel et des systèmes combinés de chauffage, de ventilation et de réfrigération. « Être frigoriste, c'est exercer un métier d'urgence », m'annonce d'emblée Mario Roy, professeur en réfrigération au Centre de formation professionnelle du 24 juin, alors qu'il s'apprête à me faire visiter l'atelier des étudiants.

Un métier aux multiples facettes

Pensons aux hôpitaux, aux commerces d'alimentation, aux universités et bien entendu aux arénas. Non seulement les bris possibles sont de toutes sortes, mais les conséquences peuvent être considérables. « Quand une machine ne fonctionne plus, on nous appelle. Peu importe l'heure, peu importe les conditions climatiques. On doit la réparer, surtout si la santé des gens et beaucoup de biens matériels ou d'argent sont en jeu », ajoute M. Roy.

C'est pour cette raison que les étudiants doivent acquérir des savoirs de base reliés à plusieurs domaines (mécanique d'entretien, électricité, soudure, etc.). Par exemple, les étudiants ont l'occasion d'avoir chacun leur poste de travail où s'initier à la soudure et aux systèmes électroniques de base. Ils apprennent à travailler avec les différentes machines liées à la ventilation, à la réfrigération ou encore au chauffage d'un établissement ou d'une maison. De plus, ils doivent maitriser la technologie des systèmes ordinés (électronique programmable). Afin de pouvoir, en tout temps, assurer le fonctionnement de n'importe quelle machine, les élèves sont aussi initiés à la fabrication de pièces de remplacement d'urgence.

Du concret en classe-atelier!

Cartes électroniques, pompes géothermiques, système de zonage, chambre froid, etc; l'atelier sur deux étages du Centre de formation professionnelle du 24-juin reproduit les milieux de travail des frigoristes en devenir. Le concept de classe-atelier est concret et stimulant. Les étudiants sont confrontés à des situations-problèmes où on leur demande d'analyser des plans, trouver le bris d'une machine, préparer les pièces, et entamer la réparation en suivant les mesures de sécurité. Plus encore, les étudiants doivent s'habituer aux conditions de travail qui seront fort probablement un jour les leurs. Les enseignants ont d'ailleurs pensé à tout, avec une section de l'atelier été établie à l'extérieur. Qu'il pleuve ou qu'il neige, les étudiants doivent relever le défi qui se trouve devant eux!

Ce qui attend le frigoriste sur le marché du travail

On peut donc décrire les futurs frigoristes comme des gens minutieux, débrouillards et autonomes. « C'est un métier où on apprend constamment. Il faut savoir travailler avec de vieilles comme de nouvelles machines, sachant aussi que la technologie continue d'évoluer », précise Mario Roy. Les employeurs futurs sont nombreux : centres hospitaliers, constructeurs, promoteurs et entrepreneurs généraux, écoles, entreprises spécialisées, industries des aliments et boissons, usines de fabrication d'appareils de chauffage, de réfrigération et de climatisation commerciale, etc. Le taux de placement des diplômés est très élevé et les conditions salariales sont privilégiées et variables selon l'horaire de travail.

En terminant la visite de l'atelier, je constate une chose : impossible de s'ennuyer en formation pour devenir frigoriste si on est un tant soit peu curieux. Le métier semble exigeant, mais stimulant. C'est d'ailleurs ce qui passionne Mario Roy : « J'ai toujours adoré les défis. Ça m'allume. » S'il transmet sa passion comme il en parle, il n'y a pas de doute que les étudiants peuvent se développer à leur plein potentiel. Les candidats et candidates intéressés peuvent d'ailleurs venir effectuer un stage d'un jour afin d'observer en quoi consiste véritablement le métier de frigoriste. Soyez assuré que l'on vous fera participer à l'une de ces situations-problèmes si l'occasion s'y prête.

Pour faire une demande d'élève d'un jour pour le programme de réfrigération ou pour tout autre programme du Centre de formation professionnelle 24-Juin, veuillez consulter notre site Web à la section Services à l'élève http://centre24juin.ca/services-a-leleve/eleve-dun-jour/


Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Citoyen de demain du Salésien

Citoyen de demain du Salésien
NOS RECOMMANDATIONS
Pas de cannabis au lac des Nations

Pas de cannabis au lac des Nations
Citoyen de demain du Salésien

Citoyen de demain du Salésien
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Radio-Canada - Par Ici l'info
 
Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 10 septembre 2018
Programmes et vocations de l'école secondaire de la Montée

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 27 août 2018
Printemps des Cegeps

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Ils volent et prennent la fuite Par Vincent Lambert Mercredi, 19 septembre 2018
Ils volent et prennent la fuite
Élections provinciales : le Salésien reçoit les candidats régionaux Par Cynthia Dubé Jeudi, 13 septembre 2018
Élections provinciales : le Salésien reçoit les candidats régionaux
L’inflammation chronique, c’est quoi ça et en quoi ça nous concerne? Par Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A. Jeudi, 13 septembre 2018
L’inflammation chronique, c’est quoi ça et en quoi ça nous concerne?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous