Matelas Houde - Base
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
10°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
CHRONIQUEURS / L'Agora
Daniel Nadeau Par Daniel Nadeau

Mercredi, 17 mai 2017

Le retour de la France parmi nous



 Imprimer   Envoyer 

On a beaucoup écrit et commenté l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la France. Tous ont noté le caractère particulier de cette dernière course à la présidence de ce grand pays qu'est la France.

L'adjectif atypique est celui qui a le plus souvent été accolé à cette « drôle de campagne présidentielle » au sens que lui donnait Jean-Paul Sartre dans ses carnets sur « la drôle de guerre ». Au moment où j'écris ces lignes, la campagne présidentielle française se poursuit sous forme d'un troisième et quatrième tour pour la conquête de l'assemblée, lieu ultime du pouvoir, qui donnera ou non, à Emmanuel Macron, les moyens de ses ambitions pour son pays.

Plutôt que d'y voir une autre campagne électorale comme les autres, un affrontement entre les populistes démagogues et l'ordre libéral, je vous invite à y observer le sort du monde se jouer autour du concept de « sortie de la modernité hypertrophiée » et du concept de « après la libération, trouvons la liberté ». Tentative de décryptage de l'avenir de la démocratie libérale.

Se souvenir de la pensée foisonnante de Marcel Gauchet

Philosophe et observateur attentif de notre monde, Marcel Gauchet est un philosophe et un historien français né en 1946. Il fut directeur d'études émérites à l'École des hautes études en sciences sociales (Centre de recherches politiques Raymond Aron). Il est rédacteur en chef de la revue Le Débat publié chez Gallimard, l'une des principales revues intellectuelles françaises, qu'il a fondée avec l'historien Pierre Nora en 1980.

Ancien disciple du philosophe Claude Lefort, Gauchet est un penseur libéral qui fut un adversaire acharné des marxistes et des structuralistes. Pour lui, Michel Foucault et Pierre Bourdieu étaient des intellectuels prestidigitateurs, de véritables faillites intellectuelles. Son grand projet intellectuel c'est les quatre volumes qu'il a publiés dans la collection Bibliothèque des sciences humaines aux Éditions Gallimard de 2007 à aujourd'hui (1). Marcel Gauchet est un intellectuel libéral qui croit à la recomposition de la démocratie au profit de la liberté. Gauchet est libéral au sens noble tout comme Emmanuel Macron.

Le projet : l'avènement de la démocratie de Gauchet

Comme l'on peut retrouver sur Wikipédia sous la rubrique Marcel Gauchet : « Le projet de Gauchet au travers de L'Avènement de la démocratie peut ainsi se définir comme une théorie et une reconceptualisation de la démocratie, du point de vue d'une anthropologie historique, qu'il donne à comprendre comme "régime mixte". C'est la forme de l'être-ensemble autonome, "sorti de la religion", s'organisant par la maîtrise du droit, du politique, et de l'"histoire", entendue comme "devenir-générateur".

Il croise ainsi l'échec toujours possible de ce devenir humain, de la maîtrise conjointe de ces trois dimensions fondamentales de l'humain social hors religion. Les tragédies du XXe siècle y sont analysées comme réponse à la première "crise de croissance" des jeunes démocraties libérales. Le libéralisme - compris comme "renversement libéral", irruption de l'historicité et de la "société" - sans démocratie - sans maîtrise politique de cette historicité - ouvrira en effet sur le retour du politique portant encore l'empreinte du religieux. Le dernier tome IV de l'Avènement de la démocratie montre que la "dominance néolibérale" est un phénomène total, aux déclinaisons juridiques, sociologiques, médiatiques, anthropologiques.

Dans la "société des individus", ceux-ci s'arc-boutent sur leurs droits et intérêts ; ils sont à la fois ultra-connectés et séparés, sans médiation collective consistante. Perte de repères et d'horizon communs : il y a bien un "malaise" dans le "Nouveau monde". L'autonomie achevée est en réalité "tronquée" de "solutions", elle est devenue un "problème". Il faut en relancer le sens et l'effort, en refondant notamment l'expérience démocratique. Pour Gauchet, « l'histoire de la libération est derrière nous ; l'histoire de la liberté commence ». (Wikipédia, Marcel Gauchet)

Au fond, Marcel Gauchet juge que la France et l'Europe sont au cœur de ce projet de la reconquête de la liberté par la refonte de la démocratie et que c'est là que se joue l'avenir du monde tel que nous le connaissons. Vous comprenez mieux maintenant le point de vue que je défends quant au lien que je fais entre le sort du projet Macron en France et l'avenir de la démocratie dans sa sortie obligée de cette hypermodernité qui l'englue et la travestit dans son identité.

Le nouveau monde

Ce que tente d'expliquer Emmanuel Macron à nos compatriotes de France c'est que nous sommes désormais habitants d'un nouveau monde. Un monde globalisé qui se caractérise par une mondialisation débridée. Une mondialisation qui est porteuse de beaucoup plus que d'échanges économiques avec les inégalités que cela engendre. Une mondialisation qui vient redéfinir l'État-nation, vieille certitude sécuritaire de notre monde d'avant. C'est en Europe où cette crise de la mondialisation et de la remise en question se vit avec le plus d'acuité et de gravité.

À cette heure importante de l'histoire de l'humanité et des démocraties, nous ne pouvons compter sur les puissants États-Unis d'Amérique qui vivent leur moment « Donald Trump ». Ni encore sur le flegme britannique qui a succombé comme nous le savons l'espace d'un instant au chant des sirènes du retour du refoulé incarné par le Brexit.

Les Européens et les Français tout particulièrement se trouvent devant une nouvelle grande épreuve que l'histoire leur offre. Comme le dit Marcel Gauchet, dans le dernier tome de l'avènement de la démocratie tout juste sortie de presse; « Après la page effroyable des totalitarismes, les voici replongés dans une explication sans merci avec les éléments du monde en forme de problème qu'ils ont inventé » (Marcel Gauchet, L'avènement de la démocratie IV. Le Nouveau Monde, Bibliothèque des sciences humaines, Paris, Gallimard, 2017, p. 21).

Ces éléments sont le métissage des populations, le recul des xénophobies et des discriminations, la renaissance du sens démocratique, la libération des créativités singulières et la lutte aux inégalités économiques croissantes et à la fracture sociale. Tous des éléments de l'agenda du nouveau président de la France Emmanuel Macron. Ces problèmes sont au cœur du mal français et du mal de toutes les démocraties.

Jamais la France n'aura été aussi universelle

Il nous arrive souvent de reprocher à nos cousins français leur propension à se penser le centre du monde depuis leur révolution de 1789. C'est probablement notre familiarité et notre sympathie naturelle avec la France qui fait que nous sommes plus enclins à leur reprocher que nous le sommes à reprocher à nos voisins américains leur croyance à l'exceptionnalisme. Chose certaine, aujourd'hui, la France est le laboratoire de la sortie de crise des démocraties occidentales. Macron son chercheur principal.

La capacité de la population française de trouver des solutions aux problèmes que nous avons tous inventées ensemble depuis notre long périple de notre sortie de la « religion » pour la remplacer par la sécurisation et la laïcisation. Le joug du néo-libéralisme pèse lourd sur nos destinées avec le cortège des inégalités que cela a créé partout sur la planète. La faillite de cette idéologie impériale ne peut mieux se mesurer qu'à l'aune de notre faillite à protéger la vie sur terre.

Le tout à l'économie et à la consommation est un cancer qui peut nous emporter tous. C'est pourquoi il nous faut espérer que nous retrouvions le chemin de la liberté. Cette liberté est encore possible dans l'autonomie de nos volontés additionnées dans une solidarité retrouvée par une mobilisation sans précédent de nos énergies. Ce ne sera possible que si la France est de retour parmi nous...

1. Marcel Gauchet, L'avènement de la démocratie I : La révolution moderne, Bibliothèque des Sciences humaines, Paris, Gallimard, 2007, 206 p.

Marcel Gauchet, L'avènement de la démocratie II. La crise du libéralisme. Bibliothèque des Sciences humaines, Paris, Gallimard, 2007, 309 p.

Marcel Gauchet, L'avènement de la démocratie III. À l'épreuve des totalitarismes 1914-1974, Bibliothèque des Sciences humaines, Paris, Gallimard, 2010, 661 p.

Marcel Gauchet, L'avènement de la démocratie IV. Le Nouveau Monde, Bibliothèque des Sciences humaines, Paris, Gallimard, 2017, 749 p.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Ô ma sœur la violence

Ô ma sœur la violence
Immigration : réflexions autour d’un livre

Immigration : réflexions autour d’un livre
NOS RECOMMANDATIONS
Une somme supplémentaire de 35 M$ pour le CIUSSS de l’Estrie-CHUS

Une somme supplémentaire de 35 M$ pour le CIUSSS de l’Estrie-CHUS
2 méthodes d'entrainement efficace pour brûler du gras

2 méthodes d'entrainement efficace pour brûler du gras
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - avril 2018
 
Sarah-Eve Desruisseaux
Jeudi, 26 avril 2018
Réveillez-vous!

Marie-Pier Verner, MSc.
Jeudi, 26 avril 2018
Mon ado est en psychothérapie

Daniel Nadeau
Mercredi, 25 avril 2018
Intentions voilées...

Catherine Côté
Mercredi, 25 avril 2018
La bonne tenue pour la bonne occasion

Léandre Lachance
Mardi, 24 avril 2018
La table à cinq pattes: vie intellectuelle

François Fouquet
Lundi, 23 avril 2018
Le meilleur et le pire

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
Anh Minh Truong : du cégep au grand écran

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
À l'école Mitchell-Montcalm les midis, il y en a pour tous les goûts

Travis Cormier
Le projet de taxi à prix réduit pour les jeunes se poursuivra Par Vincent Lambert Jeudi, 19 avril 2018
Le projet de taxi à prix réduit pour les jeunes se poursuivra
La Fondation des élèves de la CSRS s’allie avec un gros partenaire Par Vincent Lambert Mercredi, 18 avril 2018
La Fondation des élèves de la CSRS s’allie avec un gros partenaire
La profondeur, un atout pour remporter la Coupe Telus Par Vincent Lambert Jeudi, 19 avril 2018
La profondeur, un atout pour remporter la Coupe Telus
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous