magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-7°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 20 mai 2015

Fin du conflit à Weedon



 Imprimer   Envoyer 

C'est dans une proportion de 75 % que les 14 membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs (STT) de Weedon, affilié à la CSN, ont entériné leur nouvelle convention collective d'une durée de quatre années, valide jusqu'au 31 décembre 2018, mettant ainsi un terme à un conflit de travail qui aura duré 15 semaines.

Le bras de fer opposant travailleurs et municipalité semble ne pas avoir laissé trop de séquelles. Selon les parties, syndicale et patronale (municipalité), le retour au travail se déroule assez bien. « Ça ne va pas mal. Le retour s'est bien passé. On ne sent pas de tension et tout le monde est content », de mentionner Claude Lacroix, président du syndicat local.

Les travailleurs sont satisfaits de l'entente particulièrement au chapitre salarial. « On a fait un gain appréciable au niveau des salaires. » L'entente prévoit pour la première année une augmentation de 3,5 % incluant l'indice des prix à la consommation (IPC), 2,5 % pouvant aller jusqu'à un maximum de 3 % selon l'IPC à la deuxième année, un minimum de 2 % à la troisième et l'IPC plus 0,5 % pour un minimum de 2,5 % la dernière année de l'entente. « On n'a pas fait tout le rattrapage, mais on est quand même content. On visait la moyenne salariale avec les autres municipalités comparables. On est un petit peu en bas de la moyenne. » Quant aux vacances, les travailleurs ont obtenu un échelon additionnel qui prévoit six semaines de vacances lorsque les employés auront atteint 24 ans de travail. M. Lacroix se dit satisfait et ne crie pas victoire pour autant. « Il n'y a pas de gagnants ou de perdants. Les deux parties sont gagnantes. »

Du côté patronal, le maire de Weedon, Richard Tanguay, est satisfait de l'entente considérant qu'elle est acceptable pour les travailleurs et les contribuables. « Oui, il y avait du rattrapage à faire au niveau salarial, mais malgré ça, on demeure dans des conditions acceptables. » M. Tanguay mentionne avoir rencontré les travailleurs. « On a dit ce qui s'était passé, on mettait ça en arrière et on recommençait une nouvelle vie. » Le maire tenait néanmoins à féliciter et remercier les cadres pour leur dévouement au cours de la période de grève. « Je suis fier de la mobilisation de mes cadres », concluait le maire de Weedon.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Comment améliorer la communication entre ses succursales ?

Comment améliorer la communication entre ses succursales ?
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle
NOS RECOMMANDATIONS
Apprécier quoi, au juste?

Apprécier quoi, au juste?
Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke

Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Bedon & bout'chou
Le projet CLASS : un atout pour la réussite Par Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite
Mille mots d’amour signés par des artistes Par Cynthia Dubé Jeudi, 18 janvier 2018
Mille mots d’amour signés par des artistes
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ? Par Cynthia Dubé Mercredi, 17 janvier 2018
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous