RC Covid19 0320
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  La ville de Sherbrooke ferme ses écocentres
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
VEF Mars 2020
FAMILLE / Parents 101
Valérie Courtemanche Par Valérie Courtemanche

Vendredi, 26 février 2016

Viens t’excuser tout de suite!



 Imprimer   Envoyer 

«Ma fille de 10 ans attaque verbalement son petit frère régulièrement. Quand je lui demande de s'excuser, elle le fait en le regardant dans les yeux, comme je lui demande, mais je sais très bien que ses excuses ne sont pas sincères. Que faire?» J.P.

S'excuser est perçu comme un signe de politesse. Il est normal d'enseigner aux enfants à s'excuser après avoir fait mal à quelqu'un ou l'avoir accroché accidentellement, et ce dès leur plus jeune âge, car souvent le geste est immédiatement pardonné. Mais quand l'enfant fait consciemment le choix de faire mal physiquement ou verbalement à une autre personne, lui demander de s'excuser n'est pas suffisant et le forcer à le faire ne lui enseigne pas ce que nous souhaitons réellement lui enseigner.

Quand un parent force son enfant à s'excuser rapidement, la plupart du temps, par son attitude, il nous fait comprendre qu'il le fait seulement parce qu'il a peur des conséquences, mais que nous n'avons pas le pouvoir de le forcer à se sentir désolé!

On s'éloigne alors de la situation initiale qui aurait pu servir à apprendre de ses erreurs, se responsabiliser et aider la victime à se sentir mieux. L'enfant est fâché contre le parent et au lieu de prendre la responsabilité de ses actes, il en veut à l'autre de l'avoir mis dans le trouble! On est loin l'empathie ou du remords et l'envie de réparer et de faire mieux la prochaine fois!

Quoi faire alors?

  1. Respirer! Ce n'est pas une urgence. Prendre le temps de se calmer pour mieux intervenir est toujours gagnant. 
  2. Prendre soin de la «victime». «Je vois que tu as mal, tu es fâché ? Ta sœur n'a pas choisi la bonne façon pour te faire comprendre ce qu'elle souhaitait. Comment aurais-tu aimé qu'elle te le dise? Tout à l'heure, tu pourras lui dire que la prochaine fois, tu aimerais mieux qu'elle te le dise avec des mots respectueux, de cette façon, tu comprendrais mieux!»
  3. Dire à «l'attaquant» que nous avons vu un geste ou entendu des mots qui ne sont pas permis et que nous allons en discuter un peu plus tard ensemble. Au lieu de chercher à le faire sentir coupable, on lui enseigne à s'exprimer d'une façon respectueuse et à avoir des gestes respectueux. On l'aide à faire le lien entre ce qu'il a fait et le résultat de son choix. On l'aide à comprendre comment l'autre se sent, comment lui se sent et l'impact de son geste ou de ses paroles sur la situation au départ. On lui explique qu'il a le pouvoir de réparer ce qui vient de se passer et de penser tout de suite à comment faire un choix différent la prochaine fois. Idéalement, l'enfant pourrait s'excuser, mais l'obliger simplement à dire « je m'excuse » sans discussion ne le responsabiliserait pas pour son comportement.
  4. Servir de modèle! Comme j'en ai déjà parlé dans une autre chronique, il est important de servir de modèle. Quand nos paroles ou nos gestes ont été inappropriés, nous devons nous excuser et dire ce qu'on aurait pu faire à la place et ce qu'on souhaite faire la prochaine fois! 
En résumé
  1. Non! Il n'est pas suggéré de les laisser faire sans aucune intervention. 
  2. Oui! Les bonnes manières, la politesse, l'empathie, la compassion sont des valeurs importantes et elles doivent être enseignées.
  3. Oui, il est important que les enfants prennent la responsabilité de leur geste et trouvent une autre façon de faire plus respectueuse pour la prochaine fois.

Tout ça n'est pas une garantie que l'enfant ne reproduira pas ce geste encore demain! Notre rôle est de les accompagner pour qu'ils soient des enfants responsables et de leur enseigner à avoir de bonnes relations!


Recup Estrie
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
La liste des services essentiels à Sherbrooke

La liste des services essentiels à Sherbrooke
Un guide d'autosoins pour le COVID-19

Un guide d'autosoins pour le COVID-19
Recup Estrie mars20
NOS RECOMMANDATIONS
Le SANC bien présent pour les immigrants en ces temps incertains

Le SANC bien présent pour les immigrants en ces temps incertains
COVID-19: Consignes et directives du Gouvernement du Québec

COVID-19: Consignes et directives du Gouvernement du Québec
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

HS Mars 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Domino's mars 20
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 25 mars 2020
L’occasion fait le larron…

Isabelle Simoneau
Mardi, 24 mars 2020
De la musique pour garder le moral

François Fouquet
Lundi, 23 mars 2020
Quand l’opinion ne tient plus

Alexis Jacques
Dimanche, 22 mars 2020
À 4789 km

Nathalie Larocque
Samedi, 21 mars 2020
Poursuivre les apprentissages à la maison

JD Mars 2020
1077 Printemps 20
Le service aux comptoirs de la ville de Sherbrooke modifié Vendredi, 20 mars 2020
Le service aux comptoirs de la ville de Sherbrooke modifié
Estrie Aide ferme temporairement son centre de dons Vendredi, 20 mars 2020
Estrie Aide ferme temporairement son centre de dons
Aider la communauté d'affaires à traverser la tempête Par Anita Lessard Mardi, 24 mars 2020
Aider la communauté d'affaires à traverser la tempête
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous