magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Le SPS recherche un fraudeur qui gesticule beaucoup!
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
AUTOMOBILES / Actualité automobile
Auto123.com Par Auto123.com

Mercredi, 6 mars 2013

Mazda6 2014 : premières impressions


Par Miranda Lightstone

 Imprimer   Envoyer 

Je suis débarquée ici, au pays des Longhorns, fin prête à me mettre en selle et avide de nouvelles aventures. Non, ce n'est pas vrai : j'étais fatiguée et grincheuse après tout ce temps passé dans l'aéroport et l'avion.

En faisant le tour du magnifique Travaasa Resort, juché au sommet d'une colline en bordure de la capitale texane, je me suis cependant rappelé le but de ma visite : faire l'essai de la toute nouvelle et splendide Mazda6 2014. J'ai vite retrouvé le sourire.

Entièrement redessinée, la berline intermédiaire de Mazda est un spectacle en soi. Je ne parle pas seulement de son look; soulevez le capot et vous aurez tout aussi envie de vous asseoir derrière le volant. J'ai hâte de passer plus de temps en sa compagnie, mais après ma courte sortie sur les belles routes sinueuses qui encerclent Austin, je peux vous assurer une chose : les ingénieurs et les designers de la Mazda6 2014 ont sérieusement à cœur d'en faire une voiture excitante à conduire.

Métamorphose complète

De A à Z, la nouvelle génération de la Mazda6 ne ressemble en rien à la précédente. Tout a été repensé, retravaillé et peaufiné dans le but de rendre le porte-étendard de la marque encore plus désirable et sensationnel.

Deuxième modèle de la gamme à incarner la philosophie « KODO - l'âme du mouvement » (après le CX-5), la Mazda6 2014 est une vraie beauté. Avec sa physionomie débordante de caractère et de prestance, autant à l'arrêt que sur la route, elle traduit un plus haut niveau de sophistication que la calandre souriante de l'ancienne. Les lignes sont saillantes et coulent vers l'arrière de façon merveilleusement organique. Des ailes musclées abritent les jantes de 17 pouces (ou 19 pouces en version haut de gamme GT), tandis que la ligne de toit très inclinée à l'arrière évoque un coupé sport.

Bon, je dois dire que j'ai encore des réserves sur le postérieur de la Mazda6 2014, mais je crois que je m'y habituerai assez vite. La barre chromée, telle un sourcil, semble froncer et donner un air rebelle à la voiture.

Offrant des couleurs extérieures comme Rouge vibrant (j'adore!), Bleu réflexe et Blanc neige nacré, la Mazda6 2014 possède neuf codes d'équipement différents seulement, soit moins que la vaste majorité de ses concurrentes. Parions cependant que vous réussirez à en trouver une qui répondra à vos goûts et à vos besoins.

Un habitacle distingué

Dans tous les cas, l'habitacle s'avère raffiné et bien aménagé. L'espace abonde à l'avant et seul le dégagement pour la tête à l'arrière pourrait poser problème, faisant de la Mazda6 2014 une berline familiale plutôt conviviale et confortable.

Le menu d'options comprend bien sûr une sellerie en cuir noir ou blanc (oui, c'est exact, blanc!), mais aussi des sièges à réglages électriques, un système de navigation et la radio satellite SiriusXM. Par ailleurs, l'ensemble Technologie inclut de nombreux dispositifs de sécurité dernier cri : système de commande des feux de route, avertisseur de sortie de voie, régulateur de vitesse à capteur radar, avertisseur d'obstruction à l'avant et système intelligent d'aide au freinage en ville.

Vroum-vroum sous le soleil du Texas

Nous voici maintenant à la partie qui vous intéresse sans doute le plus : la conduite. Premier véhicule de la marque à utiliser tout l'éventail de technologies SKYACTIV, la Mazda6 2014 est une vraie reine. Disponible avec une boîte manuelle ou automatique à six rapports (aucune n'exige un supplément, soit dit en passant), elle mise exclusivement sur un quatre-cylindres à essence de 2,5 L qui développe 184 chevaux et 185 livres-pied de couple. J'ai trouvé ce moteur absolument fantastique de par sa nervosité, sa fougue et sa performance au moment opportun. En prime, il consomme à peine 5,1 L/100 km sur l'autoroute avec la boîte automatique.

Je me suis autant amusée avec cette dernière (sinon plus) qu'avec la manuelle, dont le levier est précis et l'embrayage, facile à utiliser. En version automatique, la Mazda6 2014 rétrograde sans hésiter et libère un grognement guttural - de quoi plaire aux mordus de conduite comme moi. Par surcroît, les changements de rapport en mode Sport, exécutés à l'aide des sélecteurs au volant, ne présentent pratiquement aucun délai.

On nous a dit que l'équipe de la Mazda6 2014 a déployé maints efforts pour appliquer le principe jinba-ittai, un terme japonais qui décrit l'union étroite entre un cavalier et sa monture. Même si je n'ai pas éprouvé la même sensation qu'en me promenant dans les bois sur mon cheval, j'ai bien compris en conduisant la voiture ce que le fabricant a voulu reproduire.

Diesel, quand tu nous tiens!

Oui, mesdames et messieurs, la Mazda6 2014 nous réserve une version diesel dans un avenir très rapproché. Dotée du moteur SKYACTIV-D de 2,2 L, cette Japonaise pourra mieux rivaliser avec sa principale adversaire (selon Mazda), la Volkswagen Passat. 

Malheureusement, je n'ai pas eu la chance de l'essayer à Austin, alors je ne peux vous parler de sa performance. Par contre, je me réjouis du fait que les moteurs diesels occuperont de plus en plus de place en Amérique du Nord. Il était temps!

Elle fera mal...

Alors, combien devrez-vous dépenser pour profiter de tout ce jinba-ittai, KODO et SKYACTIV? La version de base GS de la Mazda6 2014 se vend à partir de 24 595 $, tandis que la GT tout équipée (incluant l'ensemble Technologie) coûte au moins 34 195 $. Voilà une bonne fourchette de prix pour affronter la concurrence. L'ajout d'un diesel ne fera que la rendre encore plus dangereuse.

Photos : Miranda Lightstone
Écoloboutique juillet 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Des vacances réinventées

Des vacances réinventées
La friperie-boutique Aube-Lumière est de retour

La friperie-boutique Aube-Lumière est de retour
NOS RECOMMANDATIONS
Travailleuse de rang: semer le bien-être

Travailleuse de rang: semer le bien-être
Pour que les artistes puissent continuer de créer et rêver

Pour que les artistes puissent continuer de créer et rêver
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Dominos_juin2020
 
Alexis Jacques
Jeudi, 2 juillet 2020
Chronique en rappel - Agile âgisme

Daniel Nadeau
Mercredi, 1 juillet 2020
Le pays qui refuse de naître

Jérôme Blais
Mercredi, 1 juillet 2020
La pression des mains

Nathalie Larocque
Mercredi, 1 juillet 2020
Chronique en rappel - Parcours scolaire parsemé d'étiquettes

François Fouquet
Lundi, 29 juin 2020
Souvenirs et repères d'un "mon'oncle"

JD 22 juin 2020
Concours Boucherie du Terroir juin 2020
Le retour des spectacles en salle Lundi, 29 juin 2020
Le retour des spectacles en salle
Le pays qui refuse de naître Par Daniel Nadeau Mercredi, 1 juillet 2020
Le pays qui refuse de naître
L’ÉTÉ 2020 SANS FESTIVAL, VRAIMENT? Jeudi, 2 juillet 2020
L’ÉTÉ 2020 SANS FESTIVAL, VRAIMENT?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous