magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 27 janvier
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
FAMILLE / Parents 101
Caroline Caouette Par Caroline Caouette

Jeudi, 22 juin 2017

Comment communiquent les enfants?



 Imprimer   Envoyer 
Une des positions inconfortables auxquelles le parent se retrouve parfois face à l’enfant est celle de la communication.

Votre petit de six ans arrive de l'école avec un air désemparé. Vous lui demandez comment s'est passé sa journée, et sa réponse s'en tient à un « je ne sais pas! ».

De votre côté, vous avez la sensation qu'il est en colère ou triste, car vous ressentez cette émotion en vous! Plus vous tentez de le faire parler par des questions du genre, «Est-ce que quelqu'un a été méchant avec toi? Si tu veux que je t'aide il faudrait que tu m'en parles», plus il se ferme et poursuis le «je ne sais pas» !

Une des positions inconfortables auxquelles le parent se retrouve parfois face à l'enfant est celle de la communication. Avec une intention tout à fait légitime, le parent a le réflexe de s'adresser à son tout-petit par les questions d'ordre rationnel, comme lorsqu'on s'adresse à un autre adulte. Il s'attend à une réponse plus ou moins claire dans ce même sens. C'est à ce niveau que le défi apparait.

Même si l'enfant présente des acquis au niveau de la parole, il est important de retenir que son mode premier de communication est d'abord émotionnel. Cela veut dire concrètement qu'en tant qu'adulte, nous avons des informations sur ce que l'enfant vit, ou tente d'exprimer au travers nos propres émotions, nos mouvements internes, nos réactions face à l'enfant.

Souvent, ce que l'on ressent parle du monde des émotions de l'enfant, donc des réponses ce retrouvent à ce niveau. L'enfant n'a pas acquis la façon d'exprimer clairement ce qu'il vit émotivement, et donc il présente une difficulté à l'exprimer. Il ne fait que ressentir l'émotion sans savoir comment l'aborder. C'est ce qui explique les « je ne sais pas ».

La clé pour le parent est donc de se servir du monde émotif. La communication avec lui pourrait ressembler à : «J'ai la sensation que tu es en colère, est ce que c'est possible?» Et il est très probable qu'il réponde par un oui ou non, mais l'ouverture à la communication se fera davantage!

Donc, petit truc, vous partez de ce que vous ressentez, et vous l'aidez à mettre des mots sur ce qu'il vit. En plus de l'aider à communiquer, vous l'aider à apprendre à se connaitre et à mettre des mots sur les sensations physiques qu'il ressent, car chaque émotion est liée à une sensation physique. De cette manière vous êtes en processus de guider votre enfant à ne pas avoir peur des émotions et à développer la capacité de répondre aux besoins sous-jacents!

Le défi est de faire la distinction entre l'émotion du parent et celle de l'enfant. Tout un défi, mais une clé pour mieux communiquer avec les tout-petits.

Caroline Caouette
Psychologue


Écoloboutique Déc 2020 COVID
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le Phoenix de Sherbrooke opte pour une reconstruction rapide

Le Phoenix de Sherbrooke opte pour une reconstruction rapide
Quels sont les avantages d'un échangeur d'air ?

Quels sont les avantages d'un échangeur d'air ?
Hyundai Sherbrooke jan 2021 B
NOS RECOMMANDATIONS
Bilan COVID-19 du 22 janvier

Bilan COVID-19 du 22 janvier
Le Défi 28 jours sans alcool de plus en plus populaire en Estrie

Le Défi 28 jours sans alcool de plus en plus populaire en Estrie
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

McDonalds Embauche Nov 2020 B
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Geneviève Hébert députée juillet 2020
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 27 janvier 2021
Les petits caporaux

François Fouquet
Lundi, 25 janvier 2021
Trump, vu d’ici

Me Catherine Chouinard
Dimanche, 24 janvier 2021
Un chalet à plusieurs : rêve ou cauchemar?

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Ouverture de Jouvence pour les visiteurs d’un jour Par Maxime Grondin Mardi, 19 janvier 2021
Ouverture de Jouvence pour les visiteurs d’un jour
Un jeune boxeur de Sherbrooke récompensé Par Maxime Grondin Jeudi, 21 janvier 2021
Un jeune boxeur de Sherbrooke récompensé
Un chalet à plusieurs : rêve ou cauchemar? Par Me Catherine Chouinard Dimanche, 24 janvier 2021
Un chalet à plusieurs : rêve ou cauchemar?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
slimecut