Fête du Lac des Nations 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
FAMILLE
Parents 101
Animaux de compagnie
Novus Vitres
FAMILLE / Parents 101
Caroline Caouette Par Caroline Caouette

Jeudi, 4 janvier 2018

L’agressivité chez l’enfant



 Imprimer   Envoyer 
Difficile pour nous les parents de « juger » si la colère est justifiable ou non.

Autour de 18 mois, nous pouvons remarquer que l'enfant devient très facilement agressif envers toutes les personnes qui s'opposent plus ou moins à lui. Rassurez-vous, ceci est très normal, car à cet âge, c'est l'incapacité à supporter les frustrations qui caractérise ce passage dans la vie d'un tout-petit.

Le défi à cet âge est justement d'apprendre que le monde extérieur à lui peut-être bon ET mauvais, avoir des qualités ET des défauts. Il est très important pour l'enfant de faire cette découverte, pour lui permettre à l'âge adulte d'avoir une certaine capacité à tolérer les frustrations de la vie, et avoir appris à dire non, donc mettre des limites.

C'est à cet âge que l'affirmation de ce qu'il veut, aime ou n'aime pas apparaît. La colère est une émotion permettant de passer au travers ce stade. Comme adulte, nous savons que l'apprentissage de la vie est une source de frustration continuelle et qu'il n'est pas rare que nous ressentons la colère, mais l'enfant ne le sait pas encore. C'est autour de 18 mois que cet apprentissage apparaît dans son développement! Toute une tâche pour lui... et vous, mais importante!

Petit rappel, l'enfance est l'âge du « tout ou rien », c'est-à-dire qu'il n'y a pas de mesure dans la démonstration de l'agressivité, et ce n'est pas proportionnel à l'importance de la frustration. Donc difficile pour nous les parents de « juger » si la colère est justifiable ou non. Dans la réalité de l'enfant, c'est très important et justifiable. Cette période de la vie implique pour le parent de trouver comment guider et soutenir l'enfant durant ce stade tout aussi dérangeant pour l'un que pour l'autre.

Retenez, qu'il est important pour le petit d'exprimer sa colère, mais qu'il est aussi important d'être reçu et guidé. Empêcher l'enfant d'exprimer sa colère est tout aussi dommageable que de le laisser dans sa colère sans intervenir pour mettre une limite. À vous de trouver « la main de fer dans un gant de velours »!

Caroline Caouette, psychologue


Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Quoi faire en ce week-end de la Saint-Jean

Quoi faire en ce week-end de la Saint-Jean
L’épigénétique: grande révolution de la biologie ou confirmation de savoirs anciens?

L’épigénétique: grande révolution de la biologie ou confirmation de savoirs anciens?
NOS RECOMMANDATIONS
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
Une centaine de jeunes rencontrent Laurent Duvernay-Tardif

Une centaine de jeunes rencontrent Laurent Duvernay-Tardif
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Karting Orford
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Fête du Lac des Nations 2018
 
Isabelle Fournier
Jeudi, 14 juin 2018
Développer l’intelligence émotionnelle en famille

L’autisme dans le ventre? Par Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP Vendredi, 15 juin 2018
L’autisme dans le ventre?
Oser le monde au Cégep de Sherbrooke! Par Cégep de Sherbrooke Lundi, 18 juin 2018
Oser le monde au Cégep de Sherbrooke!
Mode homme – Les tendances de l’été Par Catherine Côté Mercredi, 20 juin 2018
Mode homme – Les tendances de l’été
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous