magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 

Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bandes riveraines: délai repoussé pour se conformer à la règlementation
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
MRC ESTRIE / Memphrémagog
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Jeudi, 28 avril 2016

Un 5e Tour du silence à Magog



 Imprimer   Envoyer 
Robert Gagnon, président du club de vélo La Grande Roue Magog-Orford, Linda Gagnon, porte-parole, Luc Beaudry, responsable de l'événement et Paul Tear, relationniste et agent de prévention de la RPM.

La 5e édition de l'événement cycliste le Tour du silence aura lieu le 18 mai prochain sur le coup de 18 h30. Le convoi d'une centaine de cyclistes prévoit accomplir un parcours de 15 km pour sensibiliser la population à la sécurité sur la route, autant pour les autos que pour les vélos.

Le convoi sera encadré par des policiers de la Régie de police de Memphrémagog (RPM) et les cyclistes suivront toutes les règles de la route en portant fièrement leur casque. Les amateurs de vélo de tous les âges et de toutes les catégories sont invités à se joindre aux vétérans de l'activité de sensibilisation.

Le coup d'envoi du Tour du silence se fera à 18 h30 à l'aréna de Magog. Si l'activité est gratuite, on doit toutefois s'inscrire dès 17 h30, directement sur le site.

Les vélos, de plus en plus présents en milieu urbain
La sensibilisation à l'adoption de saines habitudes de vie semble porter ses fruits, du moins en ce qui concerne le déplacement actif: de plus en plus de cyclistes sont visibles en milieu urbain et sur les routes de campagne de l'Estrie.

La région de Memphrémagog ne fait pas exception, ni en ce qui a trait aux comportements des cyclistes sur les rues, de même que ceux des automobilistes envers les premiers, et vice-versa.

« Le cycliste est un utilisateur de la route avant tout, au même titre que les automobilistes. Le vélo a sa place dans les rues et dans le trafic, tout d'abord parce qu'il contribue à en diminuer l'intensité!, affirme le responsable du Tour du silence de Magog depuis trois ans, Luc Beaudry. Or, les cyclistes ont parfois peur de se promener dans les rues de la Ville en raison du comportement agressif de certains conducteurs envers eux. »

Reconnaissant les manquements autant chez les uns que chez les autres, le relationniste et agent de prévention de la RPM, Paul Tear, est d'avis que la sensibilisation de part et d'autre est la clé d'une meilleure cohabitation entre les moyens de transports.

« Il y aura un meilleur partage de la route si tous les utilisateurs respectent les lois et les règlements en vigueur. Le respect des lois, c'est aussi le respect des autres, souligne-t-il.

Par exemple, un cycliste DOIT circuler à droite de la chaussée, dans le même sens que la circulation. Comme utilisateur de la route, il DOIT effectuer les arrêts obligatoires et respecter les feux de circulation. Sur une rue, un cycliste DOIT également emprunter la bande cyclable, s'il y en a une, mais il n'est pas obligé d'opter pour la piste cyclable, même si elle se situe à proximité.

De l'autre côté, l'automobiliste DOIT attendre derrière un cycliste jusqu'à ce qu'une distance de 1 mètre ne lui permettre de dépasser le vélo en milieu urbain. En milieu rural, cette distance entre l'auto et le vélo doit être d'un minimum de 1m50. Cependant, il devient légal de franchir une ligne continue pour dépasser un cycliste si le faire ne représente aucun danger.

« En tant qu'automobiliste, il faut être conscient de la vulnérabilité des autres usagers moins protégés, comme les cyclistes », renchérit Paul Tear.

Pour la présidente d'honneur et porte-parole du 5e Tour du silence et directrice de la culture, des sports et de la vie communautaire à la Ville de Magog, Linda Gagnon, si la solution passe d'abord et avant tout par la sensibilisation, d'autres gestes peuvent aussi être posés pour contribuer à l'amélioration de la sécurité de tous les usagers de la route.

« Il faut taper sur le clou, répéter et encore répéter le message. Il faut que les deux types d'usagers arrivent à se mettre dans la peau de l'autre et les constats d'infraction devraient aussi être remis aux cyclistes qui ne respectent pas le code de la sécurité routière », conclut-elle.


Vieux Clocher 2 oct 2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
SportChrono dans le giron de Magog Technopole

SportChrono dans le giron de Magog Technopole
Est-ce le bon moment pour la révision du portefeuille d’investissement?

Est-ce le bon moment pour la révision du portefeuille d’investissement?
NOS RECOMMANDATIONS
Le personnel de soutien scolaire a besoin...de soutien

Le personnel de soutien scolaire a besoin...de soutien
Communauto élargit son offre de service à Sherbrooke

Communauto élargit son offre de service à Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
François Fouquet
Lundi, 28 septembre 2020
Tu y crois, toi?

Reprise des frais d'administration à Hydro-Sherbrooke Mercredi, 23 septembre 2020
Reprise des frais d'administration à Hydro-Sherbrooke
Quoi faire ce week-end Jeudi, 24 septembre 2020
Quoi faire ce week-end
Opération policière de la SQ dans la Canton de Stanstead Mercredi, 23 septembre 2020
Opération policière de la SQ dans la Canton de Stanstead
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous