magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 

Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Sports
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 23 mars 2016

Course VTT pour Ma place en Estrie, paralysie cérébrale



 Imprimer   Envoyer 

Cinq étudiants déterminés à recueillir des fonds pour l'organisme Ma place, qui vient en aide aux parents de personnes aux prises avec la paralysie cérébrale, ont préparé le Challenge pour la cause. Il s'agissait d'une course de VTT, prévue dans l'optique d'un cours en techniques administratives en gestion de commerces du CÉGEP de Sherbrooke. Aux premiers jours de la semaine de relâche, ils ont réuni 142 compétiteurs, hommes, femmes et jeunes de plus de 13 ans pour qu'ils se mesurent sur une piste de course, située dans Bury sur la ferme des parents d'une des organisatrices.

Plus de 400 spectateurs ont répondu à l'appel de ces étudiants engagés et déterminés à rassembler des fonds pour la cause. Depuis septembre, Daphnée Chabot, Kim Bédard Croteau, Kym Gagné, Cédrick Payeur Blais et Pierre-Luc Beaulieu ont prévu, dans l'optique de leur travail de session, de réaliser une collecte de fonds pour aider les membres de l'association Ma place. Ceux-ci visent à apporter du soutien psychologique et du répit aux familles de paralysés cérébraux et à faire la promotion des sports adaptés. Daphnée expliquait que des personnes de leur entourage étaient atteintes de ces maux, ce qui l'a motivée à suggérer cette activité à son équipe.

Daphnée n'en revenait tout simplement pas. « Je suis satisfaite à 110 % », s'est-elle exclamée. Le succès outrepassait ses attentes puisque l'objectif du groupe prévoyait quelque quatre-vingts coureurs. Ces derniers ont manifesté leur appréciation de la préparation du terrain et de la qualité de la piste, malgré les difficultés dues aux conditions climatiques qu'ils ont rencontrées. « Certains ont dit qu'elle battait tous les autres circuits fréquentés », rapportait-elle fièrement. Aucun incident n'a été déclaré. Plusieurs coureurs ont demandé si l'organisation serait reconduite l'hiver prochain, « Pour l'instant, ce n'est pas dans mes projets », répondait l'étudiante. Walter Dougherty, maire de Bury, a apprécié leur travail. Il était content de les voir remporter un tel succès. Il reconnaissait tous les efforts déployés pour y arriver. Préoccupé par l'avenir des adolescents, il était à même de juger de la valeur de leur implication.

Plus de trente bénévoles ont assisté les cinq figures de proue de la course. Jeunes, femmes et hommes concourraient dans différentes catégories, certains avec une expérience minimale, d'autres, experts audacieux. Certains se sont dévoués à l'accueil, au stationnement et à la restauration. L'organisation a été conçue avec grand soin. « Les bénévoles voulaient contribuer à la cause », mentionnait fièrement Daphnée.

Depuis septembre, les étudiants ont planifié leur projet. Ils l'ont présenté à leur enseignant pour qu'il l'approuve. Description, prévisions budgétaires, recherche de financement auprès des commanditaires et promotion les ont occupés tout au long du premier semestre. Dès décembre, le dessin du parcours de la piste, sa préparation, la mise en place de l'organisation, à plusieurs reprises compromise par les conditions climatiques, les ont menés à l'évènement comme tel. Leur succès, ils l'ont bien mérité à la lumière du travail accompli.

La participation des commanditaires, les frais d'entrée et ceux d'inscription des coureurs leur ont permis d'offrir de nombreux tirages et de distribuer des bourses aux gagnants. Pour l'instant, il est trop tôt pour établir un bilan financier de l'activité. Cependant, Daphnée se réjouissait de pouvoir remettre un bon montant à la cause en plus d'avoir remboursé toutes les dettes engagées. Quelque 90 % de la somme ira directement à Ma place tandis que l'autre sera versée au département de techniques administratives en gestion de commerces du CÉGEP pour améliorer les cours, aider des étudiants à profiter d'un stage.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Une jeune fille de Magog dans Starmania cet été

Une jeune fille de Magog dans Starmania cet été
Consultation du public pour la gestion des stationnements

Consultation du public pour la gestion des stationnements
NOS RECOMMANDATIONS
Une nouvelle étape de franchie pour le Quartier Well Sud

Une nouvelle étape de franchie pour le Quartier Well Sud
Valcourt 2030 – innover collectivement

Valcourt 2030 – innover collectivement
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Inscription Infolettre EstriePlus.com
 
Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 19 avril 2019
Voici une façon de « tricher » santé

Sarah Jitten
Jeudi, 18 avril 2019
Tendance barrettes!

William Lafleur
Mercredi, 17 avril 2019
Qu’est-ce que ça prend pour avoir des résultats?

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 avril 2019
La plus grande richesse du Québec

Johanne Brien
Mardi, 16 avril 2019
Prends soin de toi …

François Fouquet
Lundi, 15 avril 2019
Quand l’opinion est une anecdote

Inondations: la pluie prévue ce week-end inquiète Par Cynthia Dubé Mercredi, 17 avril 2019
Inondations: la pluie prévue ce week-end inquiète
Près de 4,6 M $ pour les projets de 19 organismes Par Cynthia Dubé Lundi, 15 avril 2019
Près de 4,6 M $ pour les projets de 19 organismes
Poursuite policière dans le secteur de Fleurimont Par Cynthia Dubé Jeudi, 18 avril 2019
Poursuite policière dans le secteur de Fleurimont
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous