magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
7°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Les drapeaux de l'Hôtel de Ville de Sherbrooke seront mis en berne pour soutenir la population de la ville de Toronto.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
DÉCOUVERTES / Découvertes
Isabelle Perron Par Isabelle Perron

Mercredi, 10 janvier 2018

Célibataire ? Tu dois être folle !



 Imprimer   Envoyer 
Cette solitude passagère nous fait réaliser que nous sommes capables de tout.

C'est prouvé, plusieurs thèses de doctorat ont été faites sur le sujet. Le célibat est un concept péjoratif qui mérite d'être jugé et pointé du doigt. Entre avoir la lèpre et être célibataire... le choix est facile à prendre ; la lèpre est beaucoup moins honteuse ! (rires)

Plus sérieusement, j'ai de la difficulté à concevoir que plusieurs en arrivent à cette conclusion hâtive. Je ne perçois pas le célibat comme un instant de folie, mais plutôt comme un passage obligé. Peut-être est-ce difficile à comprendre pour certains, mais cette période est propice aux remises en question, aux prises de décisions pour soi, à l'évaluation de ses rêves et de ses ambitions. Bref, c'est l'occasion rêvée d'apprendre à être bien avec soi-même; un art difficile à maîtriser, mais d'une richesse inouïe.

Cette solitude passagère nous fait réaliser que nous sommes capables de tout. Petit exemple banal : aller voir un spectacle ou un film au cinéma seul est pas mal moins ardu que ç'a en a l'air. Même si être accompagné est agréable, vient toujours un moment où le célibataire se retrouve seul. Prenons, par exemple, une soirée où tous ses amis ont des soupers de couples dont il est exclu. Dans cette situation, plutôt que de se morfondre, pourquoi ne pas osez une activité en solo ? Le sentiment de liberté qui finira pas vous habiter en vaut la chandelle. Au fil du temps, il vous sera de plus en plus facile de réaliser des activités par vous-mêmes, et ce, avec aisance.

Et non, je n'ai pas proposé Tinder. Je vais vous dévoiler un secret qui pourrait vous troubler... je n'ai jamais téléchargé l'application. Même si plusieurs contes de fée se sont écrits autour de moi avec cette dernière, je suis incapable de développer une relation virtuelle. Je suis comme ça... Effectivement, je suis sans doute née à la mauvaise époque. (rires) Quoi que je ne peux me plaindre !

Mais revenons au célibataire avec un grand C. Gardez en tête que cette espèce rare (rires) a déjà souffert de ce chagrin d'amour. Ce genre de rupture qui encore lui brûle le cœur et noie son iris d'eau, à l'occasion, afin d'essayer d'éteindre la braise qui s'active à son insu. Ce même individu qui est peut-être pris de vertiges chaque fois qu'il pense à l'amour et que ce douloureux sentiment de chute libre lui donne la nausée... Qui sommes-nous pour juger de la profondeur de ses blessures ?

C'est faux de penser qu'il ne rêve pas de se blottir contre sa douce moitié hypothétique lors d'une froide nuit d'hiver. Le célibataire a malgré tout ce rêve enfoui de trouver la perle rare, mais la peur, parfois inconsciente, le fige; peur d'être rejeté, peur d'être trompé, peur d'être vulnérable... jusqu'à paralyser l'envie de s'abandonner.

Pour ces raisons évidentes, il n'est pas fou mais judicieux de prendre le temps de se reconstruire afin de bâtir une relation plus équilibrée avec le ou la chéri(e) du futur. Pour certains, il suffira de quelques mois. Pour d'autres, ce sera quelques années. Le nombre de temps importe peu. Le célibataire endurci l'a déjà compris ; c'est souvent l'entourage qui vit un certain malaise avec le concept.

À ceux qui mélangent le célibat et la folie, auriez-vous un travail urgent à faire sur vous-même par hasard ?


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
De la musique classique jouée par 282 musiciens à Sherbrooke

De la musique classique jouée par 282 musiciens à Sherbrooke
L’innovation sherbrookoise soutenue par Québec

L’innovation sherbrookoise soutenue par Québec
NOS RECOMMANDATIONS
Nouveau pari à relever pour Orford Musique

Nouveau pari à relever pour Orford Musique
Une somme supplémentaire de 35 M$ pour le CIUSSS de l’Estrie-CHUS

Une somme supplémentaire de 35 M$ pour le CIUSSS de l’Estrie-CHUS
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Centre culturel de l'Université de Sherbrooke 23 avril 2018
 
Isabelle Perron
Mercredi, 18 avril 2018
Je l’ai eu tough…c’est mon excuse !

Travis Cormier
Pont Bishop’s à Lennox; les travaux commencent le 7 mai Par Cynthia Dubé Mardi, 17 avril 2018
Pont Bishop’s à Lennox; les travaux commencent le 7 mai
Détox : Le Pharmachien et Maison Jacynthe ne s’entendant pas Par Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP Vendredi, 20 avril 2018
Détox : Le Pharmachien et Maison Jacynthe ne s’entendant pas
Dis-moi comment se comporte ton enfant, je te dirai ce qu’il mange! Par Valérie Guillemette Vendredi, 20 avril 2018
Dis-moi comment se comporte ton enfant, je te dirai ce qu’il mange!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous