magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Le SPS recherche un fraudeur qui gesticule beaucoup!
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
ÉDUCATION / Éducation
Cégep de Sherbrooke Par Cégep de Sherbrooke

Lundi, 30 avril 2018

Cégep de Sherbrooke : d'hier à aujourd'hui



 Imprimer   Envoyer 

Depuis sa fondation en 1968, le Cégep de Sherbrooke s'est métamorphosé en s'adaptant aux changements de sa communauté et du monde qui l'entoure. Il se donne aujourd'hui pour mission de former des étudiantes et des étudiants engagés, compétents et prêts à relever les défis de demain. À l'occasion de son 50e anniversaire, nous commémorons son histoire, son évolution, et partageons quelques anecdotes...

C'était dans un souci de moderniser le système d'éducation québécois et de donner un accès aux études supérieures à un grand nombre d'étudiants et d'étudiantes que les collèges d'enseignement général et professionnel (CÉGEP) virent le jour en 1967. Au total, douze établissements furent créés à travers le Québec.

À Sherbrooke, l'aventure commença officiellement par la première rentrée scolaire du Collège de Sherbrooke, soit le 4 septembre 1968. L'établissement public accueillit quelque 1730 étudiants, dont 1363 au campus de Sherbrooke, 127 au campus de Granby et 240 à Thetford Mines. Au départ, on retrouvait seulement quatre départements d'enseignement : Sciences et techniques physiques, Sciences et techniques biologiques, Sciences et techniques humaines, Arts et lettres.

Le saviez-vous?
Le campus ouest du Collège de Sherbrooke de 1968 à 1975 était composé de l'ancienne École normale des garçons (pavillon 1), d'une résidence et de l'Institut de technologie. Les trois bâtisses auraient été acquises pour la modique somme de deux dollars!


(photo archive)

Mission et vision
Formule unique en Amérique du Nord, les cégeps avaient pour objectif de fournir une éducation générale et des formations techniques à une population âgée de 17 à 20 ans. La nouvelle pédagogie adoptée, notamment par la création d'un tronc commun de cours, favoriserait le développement intellectuel et le sens critique des étudiantes et des étudiants. Par ailleurs, le Collège de Sherbrooke se voulait, à l'époque, un établissement qui rendrait l'Estrie autosuffisante dans le développement de sa main-d'œuvre, afin de mieux répondre aux besoins des entreprises manufacturières de la région.

En seulement 20 ans, le Collège a multiplié et diversifié ses services principalement en offrant l'éducation aux adultes, en donnant à la communauté un accès à son Centre des médias et à son Centre de l'activité physique, et en s'impliquant auprès de différents organismes de la région. En plus de rendre possible l'accès aux études supérieures à une tranche importante de la population, l'établissement contribuait au développement socioéconomique de la région.



Créateur de relève
De 1 730 à 6 000 étudiants et de 8 à 33 programmes d'études à l'enseignement régulier, la réputation du Cégep de Sherbrooke s'est forgée sur la qualité et la diversité de son offre de formations. Il est d'ailleurs le seul cégep au Québec à offrir tous les programmes préuniversitaires.

Bien plus qu'un lieu d'études, le Cégep permet aux étudiantes et étudiants de développer leur autonomie, de définir leur identité propre et de fonder leur système de valeurs.

À l'écoute de sa communauté étudiante et à l'affût des changements socioéconomiques de la région, le Cégep de Sherbrooke est créateur de relève depuis 50 ans.


(Photo : La résidence illuminée dans le cadre du 50e )


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
La pression des mains

La pression des mains
Une nouvelle piscine avec plage au Parc Centennial

Une nouvelle piscine avec plage au Parc Centennial
NOS RECOMMANDATIONS
Projet Ch. Rhéaume: Sherbrooke Citoyen veut s'assurer de la comformité du processus

Projet Ch. Rhéaume: Sherbrooke Citoyen veut s'assurer de la comformité du processus
Suis-je sédentaire sans le savoir ?

Suis-je sédentaire sans le savoir ?
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Dominos_juin2020
 
Alexis Jacques
Jeudi, 2 juillet 2020
Chronique en rappel - Agile âgisme

Daniel Nadeau
Mercredi, 1 juillet 2020
Le pays qui refuse de naître

Jérôme Blais
Mercredi, 1 juillet 2020
La pression des mains

Nathalie Larocque
Mercredi, 1 juillet 2020
Chronique en rappel - Parcours scolaire parsemé d'étiquettes

François Fouquet
Lundi, 29 juin 2020
Souvenirs et repères d'un "mon'oncle"

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 26 juin 2020
Suis-je sédentaire sans le savoir ?

JD 22 juin 2020
Éditions de l'Homme - Mangez local
Travailleuse de rang: semer le bien-être Par Anita Lessard Dimanche, 28 juin 2020
Travailleuse de rang: semer le bien-être
Pour que les artistes puissent continuer de créer et rêver Samedi, 27 juin 2020
Pour que les artistes puissent continuer de créer et rêver
Projet Ch. Rhéaume: Sherbrooke Citoyen veut s'assurer de la comformité du processus Vendredi, 26 juin 2020
Projet Ch. Rhéaume: Sherbrooke Citoyen veut s'assurer de la comformité du processus
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous